tagContrôle MentalEcole de Dressage

Ecole de Dressage

byDarknessMaster©

Lila James comptait bien dire au petit ami de sa fille ce qu'elle pensait de lui. L'homme enseignait à une école d'élevage canin assez tard au centre communautaire local, et cela, pensât-elle, était un aussi bon endroit pour discuter que n'importe où.Mark Jessup ne prononçât pas un mot lorsqu'il vit la marâtre entrer. Il lui indiquât juste qu'ils pourraient parler lorsqu'il aura finit et continuât son cours, avant de guider Lila jusqu'a son bureau. "Puis-je vous offrir une tasse de café?" Demandât-il, cherchant à paraître magnanime.

"Bien sur, pourquoi pas." Répondit elle, patientant jusqu'à ce que la tasse soit dans ses mains.

Lila bue une petite gorgée de la tasse. "Je suis venue te demander de rester loin de ma fille," commençât la femme. "Tu n'est pas son type, elle mérite mieux que ça. Je sais qu'elle t'apprécie, et je sais qu'il en va de même pour toi, mais je sais que tu la quitteras. Les gars dans ton genre le font toujours, et je ne veut pas voire ma fille anéantie." Mark Jessup se contentât de rester assis et écouter la vieille bique. Il avait déjà entendu de tels mots de sa part auparavant, cependant bien moins qu'il en était le cas à présent, et à vrai dire, d'après ce que Kaylee lui avait dit, il l'avait plutôt prévue de la part de sa mère. Eventuellement, elle s'essoufflât. "Et bien, j'ai dit tout ce que j'avais à dire, je vais donc y aller. Mais j'insiste. Reste loin de ma fille." Le jeune homme sourit doucement.

"Je ne pense pas que vous aller quelque part, Mme James, au moins pas avant de vous être assise et d'avoir écoutée ce que j'ai à dire."

Lila s'était déjà relevée, mais elle se rassit à nouveau, et Mark sourit. Le calmant faisait effet. Il le gardait pour les chiens à problèmes. C'était un sédatif puissant, mais il avait aussi ses effets sur le mental. Il n'était pas sur que cela fonctionnait sur les humains, mais il ne tarderait pas à le découvrir.

"Tu n'est qu'une vielle garce inutile," Commençât-il. "Personne ne t'aime. Tu intimide et effraie la plupart des gens et tu aimes tyranniser. Ces soi-disant personnes que tu appelles amie ne sont en faite que des gens qui ne peuvent se défaire de ton influence, et ce qu'ils sont réellement, c'est effrayé. Ta propre fille ne t'aime pas non plus. Tu es une ville chienne manipulatrice qui cherche à contrôler toute sa vie. Tu tentes de lui dire quoi faire et penser, et lorsqu'elle ne le fait pas, tu la sermonnes. Ton mari ne pouvait plus supporter tes attitudes hautaines, c'est ainsi qu'il est parti. Je vais le redire, Mme James Personne ne vous aime."

L'home continuât a frapper la pauvre dame de ses mots. Si elle avait été elle-même, elle aurait répliquée depuis longtemps, mais à présent, elle restât immobile et encaissait ce que Jessup lui disait. Etait-ce une larme, pensât-il, en continuât de la rabaisser. C'était effectivement une larme, et cela ne fit que le rendre plus agressif encore.

"Personne ne t'aime." Répétât-il, "Mais je vais t'aider. Je vais te contrôler. Il n'y a guère de différences entre les chiennes récupérées ici et celle qui est devant moi. Elles veulent toutes de l'attention et si on le leur donne, alors on peut en faire ce que l'on veut. Tu as besoin que je te contrôle parce que si je le fait, cela signifie qu'il y a au moins une personne qui te porte de l'attention. Comprend-tu?"

Lila James se contentât de hocher la tête, engourdie.

"Ouais." Reprit-il. "Tu n'est une vieille chienne inutile. Personne ne t'aime et c'est la vérité. A présent, ne serais-ce pas l'heure de commencer ta formation?"

A nouveau, Lila James acquiesçât. Elle n'arrivait à croire que cela lui arrivait vraiment.

"C'est bien," Dit-il en se levant de sa chaise et s'approchât de son bureau. "Tu est une bonne, petite chienne, n'est ce pas?" il tapotât la tête de la femme. "Tu est une bonne fi-fille." Déclarât-il. "Oui, tu l'est. Tu est une bonne fille n'est ce pas... Une bonne fille..."

Lila restât immobile alors qu'il continuait de tapoter le haut de son crane. Elle voulut résister mais savait qu'elle ne pouvait pas.

Mark Jessup lui sourit. "Oui, c'est une bonne, très bonne fille. Maintenant, il est temps de te dresser, n'est ce pas?" Il tapotât a nouveau sa tête. "Ouais, tu est une bonne, une bonne fille."

Lila ne pouvait s'en empêcher. Elle était immobile alors que le petit ami de sa fille commençait a déplacer ses mains sur son corps. Il lui défaisait ses vêtements et la mère ne pouvait rien y faire. Elle ne pouvait que laisser l'homme continuer.

Il la laissât en sous-vêtements, passant sa main dans le dos de Lila, continuant de lui dire a quel point elle était une bonne fille, alors que sa main défit l'agrafe de son soutien-gorge, et le lui retirât.

Puis Lila sentit le jeune homme passer un collier de chien en cuir par dessus sa tête jusqu'à son cou. Elle pouvait sentir le métal froid contre sa peau, avant de sentir l'homme serrer fermement le collier. Elle le sentit alors attacher une laisse au collier. Puis il tirât sur la laisse.

"Debout" Ordonnât-il, et lorsque Lila fut trop longue à obtempérer, il donnât au collier un coup plus ferme.

Presque contre sa volonté, Lila se retrouvât sur ses jambes.

"C'est une bonne fille sa." Remarquât-il, et lorsque Lila sentit la main de l'homme glisser sa culotte le long de ses jambes, jusqu'a ce qu'elle soit totalement nue. Elle ne pouvait le croire. Elle était nue, et étrangement, au fond d'elle, elle savait qu'elle aimait cela.

Lila James pouvait sentir les mains du jeune homme sur son corps, alors qu'il continuait inlassablement de lui rie combien elle était une bonne fille.

"Assis" Ordonnât-il ensuite, et lorsqu'elle mis trop de temps a obéir, elle sentit l'homme pousser sa tête vers le bas et sentit son corps glisser sur la chaise.

"Debout" Dit il encore, et encore, Lila fut propulsée sur ses pieds par le collier.

"Assis" Dit il alors, et a nouveau, Lila repris sa place dans le siège. Sursautant, la pauvre a me réalisât qu'elle réagissait vraiment à ce dressage. Lorsque le petit ami de sa fille lui ordonnât de se lever a nouveau, elle le fit, et lorsqu'il lui répétât "assis", elle le fit, également. Elle réalisât qu'il était de plus en plus improbable qu'elle puisse jamais lui résister.

"Assis" Dit il, et a nouveau elle fut assise face à ce démon, sauf que cette fois, elle se retrouvât devant le sexe du garçon. Elle se demandât a quel moment il l'avait sortit.

"Ouvre la bouche" Ordonnât il, et a nouveau, laquelle mis trop de temps a se conformer à ses exigences, Mark tirât sur son collier, et presque instinctivement, elle ouvrit la bouche.

Lila haletât lorsqu'elle sa bouche pris le phallus, puis lorsque cette dernière partit s'enfoncer profondément dans sa bouche. Se fut plus fort qu'elle, et en plus, cette queue était bonne.

Lila James se contentât de sucer ce membre rigide alors qu'elle avait toujours cru que c'était répugnant, mais plus elle le faisait, plus elle voulait continuer. Elle réalisât soudainement qu'il était prêt a jouir, et que lorsqu'il le ferait, il se rependrait dans sa bouche, et pourtant, pourtant... Elle ne pouvait rien y faire. Elle continuât de rester assise et de faire aller et venir sa bouche sur ce bâton de chair.

Mark Jessup le savait également. 'C'est une bonne fille." Dit il a Lila. "C'est vrai, tu est une bonne, bonne fille. Continue simplement de me sucer ainsi."

Lila obéit servilement. Elle savait que c'était alors inévitable, et incroyablement, elle attendait avec impatience. Elle voulut que cet homme jouisse. Elle le voulait en bouche.

"Bonne fille." redit Jessup, et au fond d'elle, elle le cru. Elle n'avait jamais sucer un homme auparavant, mais elle était heureuse de sucer celui-ci. Elle était contrôlée et d'une certaine façon, cela semblait correct pour elle.

"Il est temps de continuer ton dressage n'est il pas?" Lila ne put se forcer à s'offenser.

"Je pense qu'il est temps que tu apprenne à te tenir debout." Lui annonçât-il.

Etranger, pensât-elle, n'avait-ils pas déjà maitrisé cela. Elle découvrit rapidement que ce que Mark avait en tête était largement différent. Cette fois, lorsqu'il lui donnât l'ordre d'être "Debout", il voulait que Lila se mette à quatre pattes, et qu'elle le reste jusqu'a ce qu'il la libère.

Elle résistât encore un peu au début, mais quelques coups sur la laisse la convaincu qu'il était mieux de faire ce qu'il voulait, et rapidement, elle fut dressée à se mettre a quatre pattes à son ordre.

Lila se tenait sur ses genoux et ses mains sur le sol tandis que Mark lui tournait autour. Elle pouvait le sentir l'inspecter, et elle savait qu'elle aurait du s'offusquer, mais elle en était incapable. Ce qu'elle voulait c'était son approbation. Elle faisait de la gymnastique trois fois par semaine et pensait son corps en bon état, mais elle voulait vraiment son approbation.

L'homme tapotât a nouveau la pauvre femme sur les cheveux. "Tu est une bonne fille," La complimentât-il. "Tu te tiens vraiment bien."

Lila aurait remuée la queue si elle en avait une, mais comme ce n'était pas le cas, elle le laissât l'observer sans rien dire Après tout, il ne l'avait pas autorisée à bouger.

Elle sentit alors sa main glisser sur son corps. Sa paume fit son chemin jusqu'au dos de Lila puis sur ses fesses Elle le sentit les presser puis glisser entre elles, et elle sut que cela ne devrait pas arriver.

"Bouge plus." Ordonnât Mark lorsque le corps de Lila commençait à se tendre, et il dut redonner l'ordre. Lentement, son corps finit de trembler et s'immobilisât. Elle le laisserait faire tout ce qu'il voudrait.

"Bonne fille," Dit il avec délice. "Sa, c'est une très bonne fi-fille..." Et Lila rougit alors que la main recommençât a la caresser possessive ment.

Mais alors sa main commençât à glisser entre ses jambes, et l'instinct de Lila s'alarmât, lui disant de fuir à toute jambe, mais c'était avant d'entendre Mark lui ordonner a nouveau de ne plus bouger. Dès qu'elle l'entendit, ses instinct de survie disparurent peu a peu. Elle aller rester la où elle était, et si Mark voulait toucher son minou, cela devait lui convenir.

Elle sentait un doigt glisser entre ses cuisses puis il le pressât contre sa chatte. Elle soupirât un peu lorsqu'elle le sentit aux porte de sa féminité, mais elle savait ce qu'elle devait faire, et restât docilement immobile même après qu'il eu glissé son doigt en elle.

Lila James se mit à gémir alors que le doigt de Mark sondait sa chatte, mais elle restait la où elle était comme il l'avait dressée.

"Tu est une bonne fille" Redit il alors. "Et tu à une chatte si belle et humide. Maintenant tu vas rester la ou tu est. Bouge pas."

Lila gémit faiblement. Instinctivement, elle savait ce qui allait arriver, mais elle fut tout de même surprise lorsqu'elle le sentit la chevaucher par derrière.

Ses gémissements se firent plus intense lorsqu'elle sentit le petit ami de sa fille pénétrer sa chatte, et encore plus pendant qu'il allait plus profondément en elle. Elle ne devait laisser cela se faire, se dit elle a nouveau, et pourtant, elle se sentait forcée de rester la ou elle était. L'homme commençât à aller et venir en elle.

"Ohhh..." Elle aimait cette grosse queue et se mit a gémir a tout vas. Elle resterait. Elle aller le laisser la prendre comme une femelle en chaleur.

Lila sentit les mains de Mark sur ses hanches alors qu'il sondait sa chatte avec son membre. Elle haletait vivement en le sentant aller et venir en elle, puis elle le sentit. Le plaisir grandissait en elle. Non, se dit elle, cela ne doit pas m'arriver. Elle était incapable de résister cependant. Cette bite continuait de la baiser et elle ne faisait rien pour l'en empêchera, et le laissât la prendre.

Lila se mis a grogner. Il ne pouvait y avoir de doute sur ce qui arrivait en elle. Elle allait jouir. Elle allait jouir si fort, et elle ne pouvait rien faire contre.

Lila haletât intensément lorsque sa chatte ruisselante succombât à son membre dominant. Le garçon se mit profondément en elle et y restât, alors que sa chatte l'enserrait doucement. "Tu est une bonne fi-fille." Dit il alors qu'elle continuait a jouir. "Une très bonne fi-fille."

"Tu as une bonne petite chatte" Lui dit il alors, et cela fit plaisir a Lila. Elle avait besoin de son respect, de son avis.

Mark sortit de sa chatte et sourit méchamment. "A présent, on va te dresser pour autre chose. Tu vas apprendre à te coucher."

Lila ne savait ce qu'il entendait par la.

"Couchée." Dit il, et cette fois, il posât sa main sur le bas du dos de Lila. "Couchée." répétât il, et cette fois, ses jambes cédèrent lentement sous elle jusqu'a ce que son corps glisse au sol.

"C'est une bonne fille. " Lui dit il encore en caressant ses fesses. "Tu est une très bonne fille."

Lila se tenait à plat ventre contre le sol et il se pressât contre elle. Elle le sentit écarter ses jambes et pousser sa queue entre ses fesses. Il était sur le point de la baiser a nouveau. Elle gémit d'envie.

Elle avait raison. Sa queue glissât entre ses jambes et il la pénétra à nouveau. Elle rallât de plaisir tandis que sa virilité passât entre ses lèvres puis en elle. Elle geignant doucement. Elle adorait déjà la sensation de cette bite en elle.

Il continuant à aller et venir en elle et elle adorait cela. Elle voulait lui plaire, elle avait besoin de lui plaire. Elle gémit encore et encore. C'était si bon. Elle le voulait, elle en avait besoin.

Elle sentit alors son corps bouger sur les siens et enfoncer son marteau plus profondément encore. Elle aimait cette bite. Elle avait besoin de son sexe.

Une douce chaleur repris possession de son corps et sa petite chatte serrât le gros membre pendant qu'elle eut un nouvel orgasme. Elle n'arrivait pas a croire qu'un homme puisse la faire jouir ainsi, mais elle en avait tellement besoin.

Mark se retirât a nouveau de sa chatte accueillante. "Je pense qu'il est temps d'une nouvelle commande. N'est ce pas?"

Lila se contentât de rester sur le ventre, laissant le dernier instant de son orgasme faire trembler son entrejambe. Elle essayera tout ce qu'il voudrait. Elle obéirait.

"Essayons celle-ci. Roule."

Lila grognât avant de lui obéir. Elle roulât sur elle-même et levât les yeux vers lui. Elle regardait Mark et son gros, grand pénis et soudainement, Lila savait ce qu'il allait faire.

Pour la troisième fois, Mark glissât entre ses jambes et commençât à la posséder avec force. Cet homme ne s'arrêtait donc jamais? Elle espérât alors qu'il ne le ferait jamais. Elle aimait trop son membre pour cela.

Mark s'occupât de son entrejambe asservi, allant aussi loin qu'il le pouvait alors qu'elle était pantelante de désir.

"Ouais, tu aime sa. " Se moquât-il, en sortant son sexe rigide. "Et bien, je suis sur que tu vas adorer sa." Dit il au même moment ou son sexe s'enfonçât puissamment, rapidement au fond de sa cave inondée

Lila criait pendant que son minou se soumettait à son engin. Elle voulait plus encore. Tellement plus.

Mark allait et venait puissamment en elle alors qu'elle restait pantelante, soumise à un plaisir intense. La regardant, il dit "Parle."

Ce ne fut qu'a cet instant qu'elle réalisât qu'elle n'avait dit un mot. Il la manipulait. Comment pouvait il lui faire cela. Elle levât les yeux vers lui. "Pourquoi tu me fait sa?" Demandât-elle

Mark sourît "Pourquoi? Parce que je le veux. Parce que je veux et que je le peux. Et parce que tu aime sa, toi aussi."

"C'est faux..." Gémit elle.

Son sourire s'élargit. "Si, tu aime. Et si tu veux, je peut le prouver."

Elle le regardât dans les yeux alors qu'il restait immobile en elle.

"Implore." Ordonnât-il

Pour un moment, elle se demandât si elle avait bien compris, puis s'aperçut que oui, et sut ce qu'elle devait dire.

"Faites-le." demandât-elle. "Prenez moi. Baisez moi."

Ses gémissements empliront la pièce lorsqu'il recommençât à la baiser avec puissance. "C'est une bonne fille sa. Implore." Ordonnât il ensuite.

"Hohe..." Elle en avait tellement envie. "Pitié, baisez-moi avec Votre grosse bite..."

"C'est une bonne fi-fille." L'encourageât il, continuant à la besogner. "Mais t'arrête pas. Continue. Implore."

Grognant de désespoir, elle se mit à supplier encore et encore, implorant le petit ami de sa fille de la faire jouir, de se rependre dans sa chatte. Elle le voulait vraiment. Elle voulait qu'il jouisse en elle, et savait que si il continuait encore un peu, il le ferait, il lui donnerait ce dont elle avait tant besoin.

L'homme était proche, si proche, et une femme entrât dans son bureau. "Mark," Criât-elle. "Que fait tu?!" Puis elle vit la femme sous son petit ami. "Maman! C'est toi?!"

Lila ne pouvait se Controller. Elle savait que sa fille regardait. Mais c'était plus fort qu'elle. Elle continuât. "Baisez moi... Prenez-moi..."

Mark ne s'arrêtât donc pas de défoncer sa chatte et elle n'arrêtait pas de le supplier et de gémir de bonheur. Elle le voulait. Vraiment.

Il poussât sa queue dans la chatte affamée de Lila et elle grognât de plaisir, sentant son sexe se déverser en elle. Elle savait très bien qu'elle ne devrait pas, mais elle le voulait. Elle aimait le sentir jouir en elle, elle aimait le sentir la remplir de sa semence fertile.

Et puis, tout en jouissant en elle, Lila entendit l'homme lui donner un autre ordre. "Jouie." Elle sentit alors sa chatte se presser fortement contre cet imposant pénis, et avant qu'il ne finisse de se rependre, elle sentit sa chatte se détremper et jouir a nouveau.

Lila James était extrêmement gênée. Comment pouvais elle avoir laissée sa fille la surprendre ainsi? Elle voulait lui dire quelque chose, mais il n'y avait rien à dire.

Mark Jessup laissant la femme jouir fortement puis poussât son sexe en elle pour attirer son attention.

Lila James gémit lorsqu'elle sentit à nouveau cette queue dans sa chatte. Oh ça alors, pensât-elle, c'était si bon.

L'homme regardât la jeune femme toujours dans l'encadrement de la porte. "Au pied." Lui dit il.

Lila James relevât les yeux de stupéfaction alors que sa fille entrât dans la pièce, puis s'approchât respectueusement de son petit ami.

"C'est une bonne fille," Lui dit son petit ami avant de pointer l'index à côté de Lila. "Couchée." Ordonnât-il.

Lila regardât alors sa fille commencer à retirer doucement ses habits, puis elle commençât à réagir plus vivement. Sa propre fille se fut bientôt dévêtît de ses vêtements, puis, sa mère regardant, la jeune fille retirât ses sous-vêtements, pour enfin être complètement nue, se couchant à côté de Lila et écartât les jambes.

"C'est une bonne fille," Répétât Mark à l'adresse de la fille de Lila. "C'est une très bonne fi-fille. Maintenant, implore."

"S'il Vous plait," Suppliât-elle." S'il Vous plait baisez-moi avec Votre grosse longue queue."

Lila regardât bouche bée sa fille, puis le regard de marque se tourner vers elle. "C'est ton tour. Implore."

"S'il Vous plait," Geignant la femme, "Baisez-moi à sa place."

"C'est une bonne fille," Dit Mark, "Voila deux très gentille petite chiennes."

Et ce fut tout ce qu'elle serait depuis lors, réalisât Lila. Elle et sa fille n'étaient à présent que deux chiennes en chaleur, bonnes qu'a supplier d'être baisée, et c'était tout se qu'elle seraient dès lors...

Et ce fut dès lors tout ce qu'elles furent, deux chiennes en chaleur, bonnes a supplier pour être baisée...

Report Story

byDarknessMaster© 1 comments/ 37808 views/ 0 favorites

Share the love

Tags For This Story

Report a Bug

1 Pages:1

Veuillez Donner une Note à cette Soumission en ligne:

Please Rate This Submission:

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Please wait
Recent
Comments
by Anonymous

If the above comment contains any ads, links, or breaks Literotica rules, please report it.

There are no recent comments (1 older comments) - Click here to add a comment to this story or Show more comments or Lisez Tous les Commentaires des Utilisateurs (1)

Add a
Comment

Post a public comment on this submission (click here to send private anonymous feedback to the author instead).

Post comment as (click to select):

You may also listen to a recording of the characters.

Preview comment

Forgot your password?

Please wait

Change picture

Your current user avatar, all sizes:

Default size User Picture  Medium size User Picture  Small size User Picture  Tiny size User Picture

You have a new user avatar waiting for moderation.

Select new user avatar:

   Cancel