Lucie Soumise

byLucie_plaisir©

Depuis cette double aventure pierre et moi étions encore plus proche toute les occasions étaient bonne pour qu'il vienne chez moi. Nous, nous retrouvions même pendant la pause déjeuner lorsqu'il passait près de là ou je travaillais.

Nous parlions de moins en moins de voile lorsque nous discutions. Le sujet était très souvent chaud. Sans tabou, il m'éduquait. Je n'ai pas peur de ce mot. En effet, il partageait avec moi son expérience. Il me faisait rêver, me parlant de sexes tendus de plaisirs, de liberté de vice.

Il me parlait et mettait en pratique. J'adorai. Nue sur le canapé j'étais allongée ma tête sur ses cuisses. Je buvais ses paroles. Je lui étais soumise, par désir.

François est revenu avec pierre, ils m'ont fait prendre du plaisir. C'était sauvage, délicieux, deux males pour moi. Cela durait une heure, une soirée, puis pierre me demanda de ne rien prévoir certains week-ends. Pierre venait accompagné de François.

Devant eux je me déshabillais sans aucune honte maintenant. Ma position était maintenant clairement celle de soumise. Je leur préparais à manger, je les servais mon appartement devenait le leur. Après avoir passé l'après midi à répondre à leur attente. Un math de football avait commencé sur une chaîne nationale. Décevant pierre décida de pimenter la soirée. Il renversa une partie de chips sur le sol du salon et m'ordonna de les manger, les attrapant seulement avec la langue. J'obéie cela dura plus d'un quart d'heure, François nu profitait de ma situation pour introduire ses doigt en moi. Vigoureusement il me doigtait m'obligeant a avancer. Pierre le chibre en érection me dévorait des yeux.

N'en pouvant plus François me demandant d'aller lui chercher un préservatif. Je lui l'enfilai. Il me prend la sur le sol, rapide, ferme. Le sourire du devoir accompli. Je prends du plaisir sous les assauts de ce jeune homme musclé. Il se retire. Pierre nous regarde, il se leve s'approche de moi. Je sens encore son sexe en moi.

-"Luce, tu es adorable. On va aller plus loin dans ton dressage. Lèves toi. "

Lorsque François revient il se murmure quelques phrases. Leurs sourires me font envie. Que veulent ils de moi.

-"Luce si tu allait chercher ton short et ton sweater. "

-"Euh"

-"Oui le gris allez vas y"

Lorsque je reviens Pierre est sorti François me fait signe de m'asseoir sur le canapé.

Pierre rentre, visiblement heureux. Assis a coté de moi le match continue. Pierre me caresse les cheveux. Luce, Tu vas m'obéir. "

-"Oui, "

-"C'est bien, tu est une bonne soumise"

Avec François on pense que maintenant tu dois découvrir plus de chose. Qu'as-tu aimer de nos pratiques?

Nous parlons crûment de sexe. Ils m'interrogent sans tabou.

La sonnerie, quelqu'un sonne à la porte? Pierre me calme,

-"Luce ne t'inquiète pas François vas ouvrir. "

Il revient avec un homme d'une quarantaine d'année. Il me le présente comme Gérard.

Il me tend la main. S'asseyant sur la table basse pierre me présente plus en détails. En quelques mots tout est dis et je reprend ma couleur rouge pivoine.

-"Gérard, c'est Lucie, un bonne soumise. Athlétique, elle est très douée, elle suce merveilleusement bien cette chienne et de plus elle a un cul superbe."

-"Bien bien elle est docile."

-"Oui François viens de la prendre, elle est encore trempée, tu vas voir, attends, on va la foutre à poil."

-"Luce Mais toi debout"

Machinalement je m'exécute

François d'un geste ferme retire mon short

Gérard remarque sans problème la cyprine qui faisait briller mes grandes lèvres.

-"Bien elle a l'abricot qui jute, vous l'avez bien préparée, Au doigts, "

-"Oui, réponds François, "

-"Elle prend du cul aussi? "

Pierre se lève.

-"Luce, tourne toi."

Pierre relève mon sweater, La main sur mes fesses

-"Luce penche toi en avant, met tes mains sur le bord du canapé, voila c'est bien, écarte un peu les jambes."

François le rejoint, ils écartent lentement mes fesses, mettant ma raie en évidence. Je sens le souffle de Gérard sur mon anus.

-"Bel orifice! "

Gérard empaument les fesses, s'assure de leur fermeté.

Pierre en rajoute, -"Luce était vierge il y a quelques semaines depuis j'essaye de la prendre chaque fois par la. Elle est encore très étroite"

-"C'est rare à cette age là, mais c'est très bien ça, j'aime forcer ce passage, annonce Gérard péremptoire."

Je sentais leurs doigts qui me fouillaient les fesses, mon sexe coulait d'excitation et moi j'était honteuse.

-"Tu veux sûrement la photographier pour bien la ficher Gérard?"

-"Oui pierre"

-"Contre ce mur "

-"Oui."

Je suis déplacée et contre le mur de mon salon, on m'ordonne de prendre des poses obscènes.

Nue, jambes, écartée, bras levés, face profile dos sexe tout est pris en photo. François me place et ordonne les positions Gérard disparaît sous les flashs, quand à pierre appuyé contre le chambrant de la porte, il matte la scène.

Gérard, tu veux sûrement la goûter?"

-"Oui cela me ferait plaisir."

-"Luce, baisse toi, non pas comme ça, fait la chaise voila c'est bien. Reste comme cela. Quand tu auras envie d'arrêter Gérard te sautera."

Malaise. Torpeur. Je ne sais plus où je suis qui je suis. Moi je ne ferais jamais une chose comme cela.

François aide Gérard à ranger son matériel. Confiant sur ce qui va se passer, il quitte ses vêtements.

Il s'approche de moi et d'une main ferme commence à me pétrir les seins. Il en excite les pointes et commente sans honte.

-"Pierre tu l'a bien choisie ta chienne, coté mammaire ça va; pas trop petit pas trop gros bien ferme."

Pierre est là à coté de moi, d'un doigt il me fait comprendre d'ouvrir la bouche

-"Regarde moi ce bel orifice Gérard dents bien blanches et propres. Une langue rose et ferme un délice, le palais de la bite."

Il insinue son doigt dans ma bouche pour faire sortir ma langue. J'ai chaud, la sueur est là sur mon front.

-"François, jettes moi la boite de capote, elle est mure, on va pouvoir la sauter.

Pierre offre une capote à Gérard comme s'il s'agissait de cigarettes. Quelques minutes après que Gérard lait enfilée, Je m'effondre les jambes tremblantes sous la contraction musculaire.

-"Luce, Allez à quatre pâtes", Pierre me pousse du pied.

Gérard a toi de la fendre

Pas de sentiment, mon sexe sera pris. Gérard, ou plutôt son sexe me touche, se gonfle me pénètre. Il me lime vigoureusement, pas de tendresse. Je jouie sous ses assauts, lui continue à se déhancher. Il se crispe. Il a joui. Il se retire, je m'effondre là dans le salon, le long de ce mur.

Lorsque cela est fini, Gérard s'en va avec la promesse d'un on commence la semaine prochaine.

Pierre et François me combleront jusqu'au lendemain sans jamais répondre à mes questions c'est angoissée que j'aborde la semaine.

Report Story

byLucie_plaisir© 0 comments/ 39419 views/ 0 favorites
1 Pages:1

Veuillez Donner une Note à cette Soumission en ligne:

Please Rate This Submission:

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Please wait
Recent
Comments
by Anonymous

If the above comment contains any ads, links, or breaks Literotica rules, please report it.

There are no recent comments  - Click here to add a comment to this story

Add a
Comment

Post a public comment on this submission (click here to send private anonymous feedback to the author instead).

Post comment as (click to select):

Refresh ImageYou may also listen to a recording of the characters.

Preview comment

Forgot your password?

Please wait

Change picture

Your current user avatar, all sizes:

Default size User Picture  Medium size User Picture  Small size User Picture  Tiny size User Picture

You have a new user avatar waiting for moderation.

Select new user avatar:

   Cancel