tagNon Consentement / À contre-cœurViolée puis subjuguée en vacances

Violée puis subjuguée en vacances

byCoulybaca©

Violée et subjuguée en vacances

Victim's Violated Vacation Black Demon

Coulybaca / Black demon

De retour dans la maison vide, Richard Knolton s'assit avec un pincement au coeur, il regrettait de ne pouvoir prendre plus de temps libre, son travail et ses responsabilités de pasteur lui prenaient trop de temps..

Richard regrettait de ne pas avoir pu accompagner sa femme Nell, Tom son fils de dix ans et sa belle famille parti pour une croisière à Antigue, mais dans dix jours il prendrait un vol et les rejoindrait le temps d'un week-end, d'ici là il devrait vaquer tout seul à ses occupations qu'elles soient laïques ou religieuses.

Son beau-père, ayant récemment pris sa retraite avait emprunté le luxueux cabin-cruiser d'un riche ami pour emmener sa famille en croisière.

Richard avait amené femme et enfant jusqu'au port et avait passé une bonne heure en leur compagnie dans le luxueux yacht, il se disait que cette croisière serait vraiment très plaisante.

Il pensait que c'était un peu risqué de partir avec un seul homme à bord, mais avec son beau père, un homme de soixante ans, il se sentait pleinement rassuré.

De plus à sa grande surprise, son beau-père le prévint qu'il serait assisté par un petit équipage, pendant la croisière.

- "Un coup de pot Richard! ......Je les ai trouvé au Yacht-club .....Ils retournent sur un atoll à une trentaine de kilomètre d'Antigue ... Ils ne me coûtent que le prix des provisions .......Je peux ainsi me consacrer à notre petite famille! ......"

Puis il lui présenta les deux membres d'équipage.

Comme une grosse partie de la cargaison était déjà dans les cales, il se débrouilla pour passer un peu de temps avec Nell sur la plage, main dans la main comme de jeunes amoureux.

Jetant un oeil sur les photos d'elle qu'il avait pris sur la plage, il se félicita d'avoir une aussi ravissante femme.

Se dirigeant vers l'armoire à provisions où ils rangeaient les alcools pour les invités, il se versa une bonne ration de whisky, ajouta quelques glaçons, il était déterminé à se comporter sans se soucier du qu'en dira-t-on.

Depuis 9 ans, qu'ils vivaient ici, il s'était toujours comporté comme un individu politiquement correct tout au moins devant sa famille et sa communauté, et il s'en lassait.

Respecté de la communauté, qui l'avait élevé sur un piédestal, lui confiant la responsabilité religieuse de la paroisse, Richard se devait de se comporter ainsi, jour après jour.

Il lui, semblait être une poudrière prête à exploser à tout moment, mais il se contrôlait et tous voyaient en lui un homme très mesuré.

Sa femme elle même n'avait jamais décelé ses penchants pervers, elle pensait qu'il se rendait deux nuits par semaine à l'église pour préparer ses sermons du dimanche, alors qu'il visionnait des films pornos sur son magnétoscope dans son bureau.

Prenant sa caméra il jeta un oeil sur les images de sa femme qu'il avait capté sur la plage, fermant les yeux, Richard se représentait sa jolie jeune femme de 32 ans vêtue d'un léger corsage bleu sur un short blanc debout sur le pont alors que Tom lui faisait adieu de la main sur le bateau se dirigeant vers la haute mer.

S'il n'avait pas su son âge, Richard aurait pu croire que sa jolie femme n'avait que 25 ans.

Elle est si belle, J'ai tant de chance d'avoir une femme aussi jolie et sérieuse que Nell...... Non d'un chien, dommage qu'elle soit encore si innocente et naïve à son âge! ...... se disait-il.

- "Je rêverai de la voir un peu moins naïve et un peu plus salope "pensait-il au fin fond de son esprit laissant courir son imagination .......

Imagination ou pas, Richard s'était rendu compte, que sur les docks, il n'était pas le seul à contempler le ravissant corps de sa femme.

Jamal, un des matelots qui lui avait été présenté, lui avait souri largement du pont supérieur, Richard aurait juré, qu'à l'instant précèdent, il avait les yeux braqués sur Nell, alors qu'il se pourléchait les lèvres comme s'il se préparait pour une fête.

- Qu'allait il advenir ces prochains dix jours?

- Tenterait-il de séduire Nell pendant la croisière?

- Accepterait-elle que ce grand corps luisant s'étende sur elle, lui permettrait-elle de fourrer sa bite dans son innocente petite chatte?

- Ou peut-être chercherait-il à la prendre de force, l'épinglant sur le plancher du pont, il la forcerait à écarter les cuisses puis il la violerait .....Laissait-il divaguer ses pensées lubriques.

Puis il regarda mieux le cliché, au premier plan sa femme et son fils lui faisaient leurs adieux, mais, dans l'arrière plan, on voyait le matelot bite en main, révélant clairement ses intentions.

A même instant A bord de la "Demoiselle en Détresse", les grands yeux de Jamal étaient braqués sur la jolie femme qui avait remplacé son léger corsage, son short et ses tennis par un mignon petit bikini orange.

Comme elle était étendue sur une serviette sur le pont se faisant dorer au soleil, Jamal apporta une tasse de thé frais à la succulente beauté. Jamal repensait au moment du départ, il savait que le mari blanc l'avait vu reluquer sa jolie femme, il s'était délibérément pourléché les babines signalant ses intentions lubriques, le mari n'avait pas bronché, pas émis une seule protestation, de toute manière comment pourrait-il l'empêcher de mettre en oeuvre soin projet.

- La jolie femme serait bientôt la seule "Demoiselle en Détresse" à bord lorsqu'il lui aurait fourré sa grosse bite dans la chatte, se promettait-il lubriquement.

On appelait la femme d'une cinquantaine d'années qui voulait retourner chez elle Mama Josie, un abrégé de son véritable prénom Joséphine, elle faisait la cuisine à bord ce qui libérait la mère de Nell, lui permettant de se relaxer avec les autres.

Mama josie semblait très sympathique et amicale, elle plaisait à tout le monde et s'avérait, de plus une excellente cuisinière.

Mais au fond d'elle même Mama Josie était une chienne aigrie, elle était toujours aux aguets, à la recherche d'une faille à exploiter qui lui rapporterait de l'argent ou de la joaillerie.

Une semaine plus tard, alors qu'ils avaient jetés l'ancre dans un calme lagon de l'île de Managua, à environ vingt miles d'Antigua, Nell se réjouissait de voir arriver une pirogue quillait emmener Jamal sur l'îlot.

- "Enfin je vais pouvoir prendre un bain de soleil sans sentir ses yeux collés sur mon corps .....Il m'a déshabillé du regard chaque fois que j'ai essayé de bronzer pendant la croisière ....." Nell frissonna.

Puis elle pensa à l'effet évident de son corps menu sur ce matelot qui ne cherchait pas à cacher de vibrantes érections qui déformaient l'avant de son short..

Mama Josie était volontairement restée à bord pour leur cuisiner le repas du soir ainsi que le déjeuner du lendemain, avant de jouer les guides pour leur faire visiter l'îlot.

- "Je vais faire un tour jusque chez moi, de l'autre côté de l'île, cela me facilitera les chose pour demain ......" les avisa-t-elle.

Comme ils disposaient de quelques jours pour se relaxer avant de se rendre à Antigua chercher le mari de Nell lorsque son avion se poserait, ils pensèrent que ce serait une merveilleuse expérience d'explorer cet îlot encore riche de traditions, pas encore gangrené par le tourisme.

Nell décida de dormir à la belle étoile, dans la nuit rafraîchie par une légère brise tropicale une fois qu'elle aurait couché son fils.

Prenant un coussin et une juste une couverture légère, elle plaça une chaise longue rembourrée qui lui servirait de matelas sur le pont

- "C'est merveilleux ......Si seulement Richard était avec moi ......" pensait-elle rêveusement, espérant que les prochains jours, la séparant de son mari, passeraient rapidement.

Tout le monde était couché, seules des lanternes éclairaient le pont.

Avec juste ses parents et son fils à bord, Nell n'avait plus à se soucier de ses tenues. Elle alla se changer et opta pour un grand tee-shirt porté sur une petite culotte.

Mais, une demi heure plus tard, des vaguelettes se formèrent autour du bateau, ces vagues étaient créées par un nageur, c'était Jamal qui regagnait furtivement le bateau.

En approchant la ligne d'ancre, Jamal repéra la chevelure dorée nimbée par le clair de lune, il sourit sachant que fille et mère dormaient sur le pont avant cette nuit, il longea le flanc du bateau gagnant silencieusement l'avant.

Nell bougea lentement, elle pensait qu'une bestiole venait de se poser sur son bras, elle s'éveilla brusquement alors qu'une grosse main la bâillonnait.

Un frisson de terreur la parcourut de la tête aux pieds, le gigantesque corps penché sur elle semblait l'épingler sur le pont.

Elle avait machinalement tendu les mains dans un geste d'autodéfense.

Une grande patte noire les avait réunies dans sa main et les lui maintenait au dessus de la tête.

Une gigantesque ombre noire d'un homme se découpant sous la lueur de la lune, c'est tout ce qu'elle parvenait à distinguer de son agresseur.

- "Vous m'avez rendu fou cette dernière semaine madame Knolton! .....Je suis venu à la nage de l'île pour te le dire madame Knolton! .....Si tu cries lorsque je vais enlever ma main, je t'étripe comme ces poissons que nous avons attrapés la semaine dernière! .......

Nell avait reconnu la voix de son assaillant, et comme elle l'avait vu éventrer des poissons pour les vider, elle savait à quel point il était habile avec son couteau, elle le pensait capable de mettre ses menaces à exécution.

- "S'il vous plait .....Maintenant que vous me l'avez dit ... Partez ... Je vous en prie ... Laissez moi ......" murmura-t-elle doucement de peur d'éveiller l'attention de ses proches.

Mais en sentant la main calleuse caresser ses cuisses nues, Nell se mit à craindre le pire alors que les doigts de Jamal remontaient sous ample son tee-shirt.

- "S'il vous plait ..... Ne faites pas ça .....Je vous en prie ....Non ......" pleurnicha-t-elle sourdement de peur de réveiller sa famille.

Il releva son maillot, dénudant ses seins, elle frissonna alors qu'il lui pinçait le téton gauche. De peur de réveiller ses parents et son fils, Nell pleurait silencieusement tandis qu'instinctivement ses tétons se dressaient sous la rude caresse.

Il captura son autre téton, le titillant de la pointe de la langue il l'amena rapidement à darder. Essayant désespérément de serrer les cuisses, Nell sentit la bataille perdue lorsqu'il roula sa culotte sur ses mollets.

- "Lève les jambes que je puisse t'enlever ta petite culotte madame Knolton chérie ........" ordonna-t-il impérieusement.

De peur des représailles si elle refusait, elle leva la jambe droite puis la jambe gauche lui permettant de lui ôter aisément son frêle rempart, elle senti la ceinture de son agresseur lui heurter l'estomac lorsqu'il porta le fond de sa petite culotte à ses narines.

- "Et maintenant chérie, écarte tes cuisses pour accueillir Jamal ......écarte ces jolies jambes dont tu t'es servie toute la semaine pour m'allumer! ....." commanda-t-il.

Sachant ce qui pouvait arriver si elle désobéissait, elle sut qu'elle ne pourrait éviter le viol.

Quelle qu'en soit la manière, un viol reste ignoble, mais savoir qu'un colosse noir allait la pénétrer avec sa grosse bite la terrifiait, Nell pensait à ce que Richard penserait d'elle après.

- Voudrait-il encore la toucher?

- Accepterait-il de lui faire encore l'amour alors qu'une brute noire l'aurait possédée! ....."

- "Allez écartes tes cuisses pour Jamal madame Knolton .... Ou bien Jamal doit il descendre égorger les gens dans leur cabine ... Je commencerai par la cabine arrière ...."

Il s'agissait de la cabine que Nell partageait avec son fils, comme elle l'avait demandée à son père dès le début de la croisière.

A contre coeur, elle se força à écarter les cuisses, elle renifla piteusement alors que Jamal pressait sa virilité contre sa foufoune.

- "Non ... S'il vous plait ... Pas ça ... Je vous en prie ....Non ......" pleurnichait-elle sourdement.

Serrant les dents, fermant les yeux, elle se ferma comme une huître, priant pour que son violeur ne la blesse pas, et que surtout elle parvienne à rester inerte sous ses sollicitations lubriques.

-

- " Nonnnnnnnnnnnnn ...... Nonnnnnnnnnnnnnn ...... Nonnnnnnnnnn!....." gémit elle entre ses dents serrées alors qu'un pénis bien plus gros que celui de son mari s'enfouissait dans son étroite chagatte.

- "Nonnnnnnnnnnnnn .......Nonnnnnnnnnnnnnnnnn!..........." soupirait-elle alors que l'agrippant par les hanches, Jamal accentuait encore la profondeur de l'empalement sur a grosse bite.

Instinctivement ses muscles vaginaux enserrèrent l'envahisseur, plongeant Nell dans la honte, alors que son violeur allait et venait langoureusement dans sa chatte embrasée, Nell ne pouvait empêcher ses jambes de la trahir, se verrouillant dans son dos musclé.

- "Nonnnnn ...... Nonnnnn ........Nonnnnn!......." gémissait-elle maintenant suivant le rythme de ses coups de boutoir.

Elle chercha à excuser la trahison de son corps :

- "Ommmmmmmmmmmmmmm ....... Mmmmmmmmmmmmmmmm!........" gémissait elle encore au travers de ses dents serrées alors qu'elle sombrait dans un orgasme qu'elle refusait, perdant tout notion du temps.

Mais Nell revint rapidement sur terre en réalisant que son violeur allait éjaculer dans son ventre fertile.

Elle se tortilla sous lui cherchant à le déloger de sa chatte, Elle se mit à sangloter en le sentant s'enfouir jusqu'à la garde dans sa caverne avant de lui inonder l'utérus de ses jets épais.

Une heure plus tard, sentant qu'on l'enveloppait dans une couverture Nell entendit la douce voix de Mama Josie.

- "Que t'arrive-t-il ma poupée? ......Qui t'as fait cela? ......"

- "C'est ....C'est Jamal il est revenu à la nage ... Et ... Il m'a ... Il m'a violée Mama Josie! .....

- "Quel fils de chienne! .....Je t'emmène voir le chef demain, tu lui raconteras tout .......Ce bâtard va se faire castrer!....." la conseilla Mama Josie.l

- "Oh non ... Non ....Je ne veux pas qu'on sache que je me suis fait violer! ......Ni mes parents, ni mon mari! .......Mama Josie, j'ai besoin d'une bonne douche vaginale! ......Auriez vous une poire?....... Je ne m'en suis plus servi depuis que mon mari utilise des préservatifs quand je risque d'être féconde ......Je dois me curer le vagin ......" constata simplement Nell.

A sa grande consternation, Mama Josie lui répondit qu'elle n'avait pas de poire à lui proposer, mais elle allait dans sa cabine lui chercher un puissant abortif.

Cette chienne de Mama Josie descendit dans sa cabine et gloussa en sortant une botte de piments de son sac.

De retour sur le pont, elle prit un seau et récupéra un seau d'eau salée, elle versa alors une bonne dose de piments dans l'eau qu'elle brassa de la main.

- "Tiens ma petite caille c'est ce que les femmes des îles prennent quand elles ne disposent pas de poire pour se curer le vagin."

Mama Josie se marrait intérieurement à la vue du spectacle qui se déroulait sur le pont. La naïve beauté cuisses grandes écartées, suivant les conseils de Mama Josie, avait inséré le goulot d'une bouteille de plastique sa chatte, et elle se douchait les muqueuses avec la solution concoctée par Mama Josie.

En fait il s'agissait d'une mixture que Mama Josie venait de composer. En quelques minutes l'innocente jeune femme se trémoussa sur le pont, la chatte en feu. Mama Joosie gloussait de plaisir.

Enroulée dans sa couverture, Nell se perdit dans la fraîche nuit, la chatte toujours embrasée.

Mama Josie l'avait rassurée lui disant que la sensation de brûlure prouvait que le remède était efficace, il indiquait clairement que la potion tuait tous les spermatozoïdes que Jamal avait pu lui injecter dans la cramouille.

Nell priait pour que ce soit vrai, ce serait un désastre si pour elle se retrouvait enceinte des oeuvres de son agresseur noir.

Que pourrait-elle faire alors que son mari tenait des prêches enflammés contre l'avortement et qu'elle même participait à des marches anti-avortement, elle ne pourrait même pas utiliser cette solution si elle se retrouvait grosse.

Mama Josie détestait les filles aussi pures et naïves que cette jeune femme aus ardeurs momentanément assouvie.

Mama Josie la regardait fixement déçue de voir une source de gains disparaître aussi rapidement, elle avait constaté son impact sur Jamal et s'en était réjouie, elle avait gagné un peu d'argent en facilitant les plans de Jamal, en allumant les lanternes ce qui avait permis à Jamal de regagner la bateau pour assaillir cette petite salope.

Outre le fait que Jamal l'ait payé pour l'aider dans ses projets, Mama Josie, avait pleinement savouré le viol de cette jeune imbécile blanche par le voyou noir.

Mais sa plus grande récompense ne tarderait pas à venir, si elle parvenait à remettre la jeune innocente entre les griffes du chaman local, madame Wanda.

Elle se foutait pas mal des humiliations dégradantes qu'elle avait subies, en fait elle se réjouissait à l'idée de voir cette naïve jeune femme transformée en pouffe pour bites noires.

Arrivé à l'aéroport comme programmé, Richard prit un taxi pour l'amener au port de plaisance.

Il fut tout surpris de voir sa ravissante femme se jeter dans ses bras les larmes aux yeux, il pressentit que quelque chose de terrible s'était passé.

Mais il ne put approfondir son impression, Tom son fils lui tendant les bras pour l'embrasser.

Comme Nell essuyait ses yeux larmoyants, il se demanda ce qui pouvait bien lui causer un tel ennui.

Mais comme ils avaient prévu d'avoir un tête à tête dans les eaux calmes de l'autre coté de l'île, ils auraient tout le temps d'en discuter

Le soir même, après souper, une fois que Tom et les parents de Nell se soient retirés dans leurs chambres respectives, Richard saisit la main de sa femme il la retint contre la vitre séparant le pont des cabines.

- "Que se passe-t-il chérie? ......." questionna Richard lui étreignant étroitement les doigts.

Il entendit Nell renifler tout en baissant la tête honteuse, puis elle bégaya piteusement :

- "La nuit où nous avons mis l'ancre devant l'îlot de Managua, Jamal débarqua sur une pirogue qui l'amena à terre ......Aussi ai-je pensé que je pouvais maintenant dormir au clair de lune en toute sécurité!......."

- "Mais ....... Une fois que je me fus endormie, il est revenu! ..... Il est revenu à la nage ...... Pour m'assaillir sur le pont du bateau ...... Je ne pouvais rien faire ...... Je ne pouvais pas résister ...... Il avait menacé de tuer tout le monde si je criais .... S'ils venaient à mon secours ......." sanglotait sa femme, puis elle reprit :

- "Mais je n'ai pas répondu à ses assauts ... Chéri ... Je suis restée inerte ......Je te le jure ......"

Mais à la voir sangloter ainsi, Richard suspecta qu'elle ne lui disait pas tout ....Qu'elle lui cachait délibérément certaines choses .......

Bras autour de ses épaules, Richard attira sa jolie femme contre lui et embrassa son visage couvert de larmes, cherchant à la réconforter.

- "Tu as fait ce que tu as pu chérie ...Tu ne pouvais pas mettre en péril Tom et tes parents .......Tu ne pas faire autrement ....."

Coeur battant la chamade, Richard sentait son excitation monter, ayant remarqué l'attitude du matelot noir le jour de leur départ, il ne doutait pas qu'il l'avait prise contre sa volonté ... Qu'il l'avait violée comme tout il l'avait imaginé!.....

Richard avait une folle envie de mettre les détails sordides de ce viol crapuleux, mais il ne pouvait décemment pas lui demander, tout au moins aussi vite, il devait tout d'abord l'apaiser, la réconforter.

C'est alors qu'il trouva un moyen d'obtenir des détails tout en cachant ses véritables motivations :

- "Chérie tu dois te débarrasser de cette phobie ....... Il serait bon que tu te vides l'esprit .......De tout me dire pour te laver l'esprit une bonne fois pour toute ...." lui conseilla-t-il sardoniquement.

Report Story

byCoulybaca© 1 comments/ 59900 views/ 2 favorites

Share the love

Report a Bug

Suivant
3 Pages:123

Forgot your password?

Please wait

Change picture

Your current user avatar, all sizes:

Default size User Picture  Medium size User Picture  Small size User Picture  Tiny size User Picture

You have a new user avatar waiting for moderation.

Select new user avatar:

   Cancel