tagTranssexuels & TravestisUne Terrible Découverte Ch. 01

Une Terrible Découverte Ch. 01

byNishieh©

C’était un début d’après midi plus ou moins comme les autres, j'avais 20 ans, mes cheveux était naturellement longs et bruns, j'étais quelqu'un de très discret. Mais c'est là que tout a commencé.


Je suis là, dans ma chambre, à l’étage de la maison où je vis. une maison du centre ville qui appartient à mes parents. Ils sont souvent en voyage du coup c'est un peu comme si elle m'appartenait, à un détail prés, ma sœur aînée de 21 ans, elle est assez grande, nous avons presque la même morphologie. elle a de long cheveux bruns, des yeux vert, et surtout, une très grande garde-robe qui me fait énormément envie. Je ne me rappel plus vraiment quand tout ça a commencé, mettre ses vêtements, le fait de me sentir féminine pendant ces après midi seul dans la maison. Tout ce que je sais, c'est que je ne peux pas m'en empêcher et que c'est pour moi une manière de me sentir mieux.


Toujours là, assis dans ma chambre à surveiller par la fenêtre et à m'imaginer ce que je vais bien pourvoir faire une fois qu'elle sera partie, j'attends qu'elle sorte les rejoindre. C'est dans un moment d'assoupissement que j'entends la sonnette de la porte d'entrée. je fais un léger bond sur ma chaise et je regarde discrètement par la fenêtre, ses amies
sont arrivées. Je ne les aimes pas vraiment mais c'est un peu grâce à elles que je peux passer presque tout mes après-midi seul. J'entends la porte d'entrée s'ouvrir suivie de la voix de Sarah, ma sœur.

*- Je rentre ce soir vers minuit, à plus tard !*

Je n'est même pas le temps de répondre que j'entends le bruit de la porte se refermer. J'attends encore 10 bonnes minutes pour être sur qu'elles soient suffisamment loin pour commencer ce que j'ai à faire. Comme à chaque fois, je ressent une très grande excitations, j'ai le cœur qui bat plus vite que la normal. Dés que je marche vers sa chambre, j'ai l'impression que mes jambes vont me lâcher a chaque pas.
J'ouvre délicatement la porte de sa chambre et je me dirige vers sa fenêtre.
Etre vue ne faisant aucunement parti de mon plan, je ferme les rideaux.
Je me dirige maintenant vers son armoire, j'ouvre les deux portes simultanément. Un des moments que j'aime le plus au monde, l'odeur qui se dégage de cette armoire quand on l'ouvre, cette odeur de vêtements si féminin.


Je balaye l'intérieur de l'armoire du regard, tout me fais tellement envie. C'est sur une petite jupe noir très sexy que mes yeux se posent finalement, je choisi aussi un chemisier en satin rouge, des gants noirs, une paire de collants noir, un soutien gorge et une petite culotte noirs. En jetant un dernier coup d'oeuil, c'est là que j'aperçois une paire d'escarpins rouge à lanière hyper sexy avec un talon d'environ 8cm je dirais. Je dois les mettre! vient maintenant le moment que j'attendais le plus, celui de m'habiller.
Je commence par enfiler la petite culotte noir, la matière est tellement douce contre mon sexe, je commence a avoir une érection. Je met maintenant le soutien gorge noir, puis j'attrape ensuite la paire de collants. Je les enfile délicatement, j'adore cette sensation.
Je caresse mon sexe doucement a travers mes sous-vêtements et je prends ensuite la jupe noire. je me mets debout et je passe mes deux jambes à l’intérieur. Elle est parfaite, elle s’arrête plus ou moins a la moitié de mes cuisses. Je tourne la tête et je regarde une
dernière fois ce magnifique chemisier rouge avant de le mettre. Je passe mes bras dans les manches, je le boutonne presque jusqu'en haut, laissant apparaître une partie de ma poitrine. Je me saisie maintenant de la paire de gants noir puis je les enfile. Plus qu'une chose maintenant, les escarpins rouge. Je m'assois sur le bord du lit, je regarde un instant autour de moi, et je prends l'escarpins gauche. Je glisse mon pied à l’intérieur, je sert la lanière juste comme il faut puis je fais de même avec le droit. Je me relève doucement, je me tourne vers le miroir et je me regarde. L'espace d'un instant, mes pensées me paraissent tellement confuses. Je me trouve tellement attirante. Tout en caressant mon corps de haut en bas, je me tourne lentement devant le miroir afin d'admirer ma silhouette.


Après une dizaine de minutes passées à me contempler dans le miroir, je me dirige vers la porte de la chambre pour en sortir et descendre au rez-de-chaussée de la maison, j'ai quelques accessoires à récupérer dans le garage. J'attrape la rambarde de l'escalier et je commence à descendre. Je marche lentement et je me dis que mettre ces talons est peut être une mauvaise idée. mais peut importe, je me sent tellement sexy avec. Une fois arriver dans le garage, je fouilles un peu dans les tiroirs. Je trouve un rouleau de ruban adhésif gris, et quelques cordes assez fine d'environ 1m de long et des ciseaux. Bien, je pense que j'ai ce qu'il me faut, il est temps de remonter dans la chambre de Sarah.


Une fois remonté, je ferme doucement la porte de la chambre et je tourne la clef dans la serrure pour me sentir plus en sécurité. Hors de question que quelqu'un découvre ce que je fais. je m'assois finalement sur la lit et je pose tout mes accessoires à coté de moi.
Après une longue hésitation de 5 minutes, je me saisi d'une première corde et je la noue autour de mes chevilles. Un nœud pas trop serré, mais suffisamment pour avoir du mal à le défaire. J'en prend une deuxième et je la noue de la même manière juste au dessus de mes genoux. Maintenant, impossible de marcher. Je me décale sur le bord du lit à coté de l'armoire et je me penche pour attraper une deuxième paire de collants, sauf que cette fois, je les roules en boule puis je les mets lentement dans ma bouche et je tend le bras pour attraper le rouleau adhésif. Je le déroule tout autour de ma tête et je passe bien sur ma bouche que je garde fermée, je le serre suffisamment pour que ça soit compliquer de l'enlever même une fois libéré. Mmmmmphff est le seul son que j'arrive à émettre, me voilà totalement bâillonné, impossible de prononcé le moindre mot. Je me déplace maintenant vers l'autre coté du lit, où se trouve la table de chevet de ma sœur, je sais qu'elle y garde une paire de menottes. J'ouvre le tiroir et je les prends. Je m'allonge sur le dos et je me caresse une dernière fois les jambes, en finissant par caresser mon sexe du bout de mon doigts. Je me retourne sur le ventre et je m'aide de mes bras pour me mettre à genoux. Je prend la clef des menottes, les ciseaux, et les lances à l'autre bout de la pièce. je glisse maintenant mon poignet gauche dans le premier bracelet des menottes. Je serre suffisamment pour qu'il me soit impossible
de m'en débarrasser sans la clef. Je passe maintenant mon poignet droit dans le deuxième bracelet des menottes et c'est là qu'un sentiments nouveau m'envahie. Une étrange sensation dans le bas du ventre, et si je restais coincé ? Mais l’excitation est tellement forte, je ne peux pas faire marche arrière maintenant, pas si prés du but! C'est sur cette dernière pensée que je serre le bracelet autour de mon deuxième poignet. "clic". Me voilà maintenant attaché, bâillonné, cette sensation si plaisante d’être a la merci de n'importe qui,incapable de résister, incapable de contester...


Après environ 40 minutes passées à fantasmer d’être une jeune demoiselle en péril, à la merci totale de ses ravisseurs, et à essayer de me libérer. J'ai chaud, l'envie de me masturber et d'avoir un orgasme est si frustrante, j'ai besoin de me libérer, cette envie
est si forte. Je dois d'abord me rapprocher du bord du lit pour en descendre, je commence à ramper et c'est là que je l'entend! Impossible, non ça ne se peut pas. Le bruit de la porte d'entrée de la maison qui se referme. Je suis là, immobile, mon sang a complètement glacé, je commence à paniquer, j'ai horriblement peur. Ma sœur et ses amies sont là, dans la pièce juste en dessous de sa chambre, je les entend parler, rire et marcher dans la maison. J'essaye de rester calme et de ne faire aucun bruits. Que va-t-il se passer si jamais je suis découvert? Non, je préfère ne pas y penser. Je vais attendre un petit peu, Sarah à surement oubliée quelque chose, elles vont peut être bientôt repartir. Mais c'est loin d’être terminer, après quelque instant à me faire discret j'entend quelqu'un qui monte les escaliers. Je me sent tellement mal, Mon cœur bat si vite, j'ai l'impression que je vais en mourir. Je regarde fixement la porte, je n'arrive pas à regarder autre chose. Les bruits de pas se rapproche. Soudain, plus un bruit. La clanche de la porte commence à tourner lentement mais la porte ne s'ouvre pas. heureusement pour moi, j'ai fermer à clef.

*-Max, tu es dans ma chambre!? Sors de là !*

Impossible de répondre, même d’émettre le moindre son, je me sent complètement paralysé.

*-Répond! Oh et puis de toute façon j'ai une deuxième clef!*

J'entend la clef rentrée dans la serrure, la porte est maintenant déverrouillée. Sarah ouvre la porte doucement, et c'est là que mes yeux remplis d'horreur et de larmes ont croisé les siens.

Report Story

byNishieh© 1 comments/ 3118 views/ 0 favorites

Share the love

Tags For This Story

Report a Bug

1 Pages:1

Veuillez Donner une Note à cette Soumission en ligne:

Please Rate This Submission:

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Please wait
Recent
Comments
by Anonymous

If the above comment contains any ads, links, or breaks Literotica rules, please report it.
by Anonymous10/14/17

Suite

Une suite est prévue ?
S665

If the above comment contains any ads, links, or breaks Literotica rules, please report it.

Show more comments or
Lisez Tous les Commentaires des Utilisateurs  or
Cliquez ici pour laisser votre propre commentaire sur cette soumission en ligne !

Add a
Comment

Post a public comment on this submission (click here to send private anonymous feedback to the author instead).

Post comment as (click to select):

You may also listen to a recording of the characters.

Preview comment

Forgot your password?

Please wait

Change picture

Your current user avatar, all sizes:

Default size User Picture  Medium size User Picture  Small size User Picture  Tiny size User Picture

You have a new user avatar waiting for moderation.

Select new user avatar:

   Cancel