Une Prof Soumise 02

byDarknessMaster©

Même si elle rougissait de son embarrât, sa chatte battait du sang de sa convoitise. Elle aurait aimée pouvoir porter une culotte, parce qu'elle pouvait sentir sa mouille s'écouler de son antre et commencer a imprégner ce qu'il restait de son short, entre ses cuisses.

Roger se mit au centre de la petite cuisine et se tournât vers Chris , ses trois acolytes alignés comme des soldats derrière lui.

Lorsque Chris tournât le dos à la porte, après avoir fermée la porte à clé et tirant les rideau, Roger lui adressât la parole.

"Viens ici, ma chienne" Dit il, pointant le sol face a lui.

Chris rougie alors qu'elle répondit. Même si il l'appelait toujours ainsi et que Chris adorait le titre et ce qu'il promettait, il ne l'avait jusqu'a présent utilisés qu'entre eux. L'humiliation d'être appelée sa chienne devant les autres garçons était embrassant pour la jeune prof, mais l'humiliation faisait partie de la récompense a venir. La promesse de sa domination par ce titre qui lui était apposé la forçat a obéir et elle répondit de façon appropriée alors qu'elle pris la place indiquée.

"Oui, Maitre."

"Je suis content de ton apparence." Dit il en montrant d'un geste de la main ses vêtements coupés.

"Merci Maitre." Répondit-elle, puis son asservissement atteignant son summum, elle risquât un commentaire supplémentaire.

"J'espérait que cela Vous plairait de me voir vêtue comme sa trainée que je suis, prête a être utilisée par Vous, plutôt que dans ma tenue ringarde de classe." Elle sourit en finissant son commentaire.

Observant les trois autres jeunes hommes, elle vie leur convoitise dans leurs yeux et les déformation au devant de leur pantalons. La démarche suivante de Roger allait compléter ce désir et le jeux pourrait continuer.

"Lève tes bras de tes côtés." Ordonnât il.

Obéissante, Chris soulevât ses bras de ses flancs jusqu'au niveau de ses épaules. Le T-shirt coupé se soulevât avec ses bras et les globes pendants de son imposante poitrine s'échappèrent par le dessous de leur cocons. Si ses mamelons n'avait pas était si dur de son excitation, ils n'auraient pas empêches le T short de se soulever encore plus haut, et ses grosses mamelles aurait était libérée entièrement de toute entrave. Roger fit un petit pas en avant qui couvrit la faible distance qui les séparaient.

"Je suis ravi." Lui dit il alors que sa main caressât délicatement sa joue. Sa main se mit a descendre doucement jusqu'a son cou jusqu'a ce qu'elle atteigne le bord de son T-shirt et ses doigts passèrent sous le tissu. Agrippant fermement le T-shirt, il tirât d'un coup le tissu vers le bat et, le bout de tissu que représentait le T-shirt se déchirât avant de glisser du torse de Chris

"Oh!!" glapissant Chris face à l'acte inattendu du garçon. Son émoi n'était pas dû à la peur ou a une émotion, sauf son désir sexuelle, peut être.

Elle rougie furieusement alors que son torse fut révélée, libérée du cocon que représentait son haut, devant toute l'assemblée. Ses tétons déjà durcît et pointant, comme des mines de gomme sortant de ses auréoles sombres, grossissant encore plus face à la fraicheur de l'air et de par son excitation, enflammée par sa demi-nuditée. La peau de sa poitrine toujours aussi rosée et vive de par son jeune âge, ressemblant a deux melons jumeaux sur son torse, ses tétons pointant vers le ciel a 45 dégrées.

Son buste se soulevant et retombant frénétiquement, tout comme son désir grandissant, poussant les deux monts a faire de même. Quoi que momentanément embarrassée, elle s'était abandonnée à son désir et à sa soumission envers son Maitre.

Roger n'avait cependant pas finit avec son effleurage.

Il fit glisser ses doigts sur son sa poitrine, puis jusqu'a son nombril avant d'atteindre l'élastique qui entourait sa taille. il tirât le fil du nœud qu'elle avait fait lorsqu'elle s'était vêtue.

A présent non retenue par l'élastique, le short de Chris tombât immédiatement a ses genoux. Son rougissement empirât alors qu'elle remuât des genoux pour qu'il tombe a terre, puis s'en extirpant, un pied après l'autre. Puis d'un coup de pied, elle l'envoyât rejoindre le top que Roger lui avait retirée, tombé sur le sol.

Son embrassement ne fut que de courte durée alors qu'elle se tenait nue comme le jour de sa naissance devant les yeux reluquer de ses étudiants. Sa chatte rasée et ses seins pendants exposées, la firent se sentir comme sa chienne qu'elle était devenue et comme la pute qu'elle voulait être.

Levant ses yeux sur Roger, pour la première fois totalement nue devant son regard, elle ouvrit la bouche.

"Mon Maitre est-il heureux de ce qu'il a?"

Sa réponse lui donnât la réponse et la fierté qu'elle recherchait.

"Oui, Salope. Viens me sucer."

Sans hésitation, elle se laissât tomber a genoux et retirât la queue de Roger de son antre. Le prenant dans sa bouche avide, elle commençât a laisser la bête trépident qu'il avait entre les jambe en bouche jusqu'a sa gorge. Ses capacités ne passèrent pas inaperçu par les autres. Jamal fut le premier a parler.

"Regardez cette salope sucer une vrai bite. Elle est meilleure que toute les pute que j'ai déjà vu."

Jamal massait son entrejambe en parlant, visiblement excité par la vision salace de sa prof de maths suçant avec passion son ami Les trois garçon commençait a se branler doucement a travers leur jean.

Roger retirât toute restriction qui pouvait encore retenir les autres en leur faisant geste d'y aller.

Jamal s'accroupie a cotée de la fervente jeune prof suceuse blonde et s'emparât du sein le plus proche.

Todd fit de même de l'autre côté et se mit a sucer passionnément le gros sein de la jeune blonde en le prenant en bouche. Eric se mit derrière elle.

"Il faut que je bouffe cette chatte." Dit il en se mettant sur le sol derrière elle avant de glisser entre ses jambes et commencer a s'attaquer de la langue a la petite chatte de sa prof, passant sa langue de son clito a son petit cul en vas et viens. commençant a baiser de sa langue sa chatte copieusement trempée a chaque passage.

Avec Jamal qui malmenait sans vergogne un de ses seins, Todd suçant et léchant tendrement l'autre, et Eric faisant un travail efficace de sa chatte enfiévrée, Chris redoublât d'efforts sur la queue de Roger. Elle commençât a baver alors qu'elle embrassait avec vigueur son gros engin , la faisant aller et revenir dans sa bouche et sa gorge.

Lorsque Jamal se penchât et mordit son téton raide du mamelon qu'il massait avec aragne, la douleur se transformât immédiatement en un orgasme léger grâce au lien entre ses seins sensible et sa chatte de même érogénéité. Elle gémit bruyamment face a l'accélération du plaisir que cela provoquât.

Ses efforts oraux sur la queue de Roger devinrent tel qu'il se vidât dans son avide bouche quelque instant plus tard. Il se mit a pousser un gémissement tout ce qu'il y a de plus bestial alors que ses couilles se vidèrent dans sa bouche.

"Oh ouais, bouffe ma queue sale trainée."

Lorsque Roger sortie son sexe de sa bouche et s'éloignât de Chris pour s'assoir a une chaise a quelque centimètre de là, Jamal prit sa pace. Libérant son sexe de son caleçon il se mit face a elle et dit :

"Je doit tester cette petite bouche. Suce la moi, sale chienne." Le monstre de Jamal était énorme. Facilement 30 centimètre, pour une circonférence faisant a peu pré la taille d'un bras humain. et il n'était pas complètement rigide.

Se tournant pour regarder son Maitre se tenant a quelque pas de là et recevoir son approbation, Roger hochât légèrement la tête.

Sans hésitation, Chris pris ce sombre serpent en main et commençât a le branler pour finir de le faire raidir, sortant sa petite langue pour humidifier et nettoyer sa tête avant d'ouvrir sa bouche autant que possible et le prendre en bouche il fallut plusieurs essais à la jeune prof, mais après quelques minute elle le prenait totalement en bouche et c'était a Jamal de gémir. Mais il finit par vouloir plus que sa bouche asservie.

Se retirant de sa bouche accueillante, il s'assit sur une chaise de cuisine a proximité. Il lui incitât de la main a le suivre, et elle s'avançât jusqu'a lui sur ses genoux, a quatre pattes, obéissante. Elle pensait qu'il allait simplement s'assoir et apprécier mieux encore les charmes de sa bouche, et elle repris donc son sexe en main, mais Jamal avait d'autres idées en tête.

Il se penchât en avant pour la prendre par les aisselle et lever son petit corps. Il la fit tourner afin que son dos rencontre son thorax, la poussant plus prêt de lui, puis ses jambes écartèrent les siennes, la rapprochant encore plus de son corps. Ses jambes s'écartèrent autour des siennes, chacune d'entre elles collées a celles de Jamal, sa chatte trempée proche de son monstrueux engin , commençant a envahir sa chatte , la faisant doucement descendre sur sa queue.

Lorsque la grosse tête de son engin, facilement aussi grosse qu'une boule de billard, touchât sa chatte et que ses lèvres intimes s'écartèrent pour entourer le sexe flasque de l'homme, commençant a presser l'entrée de sa petite chatte serrée, Chris ne put que haleter et retenir sa respiration alors que le bout glissait doucement dans son entre trempée de son jus de jeune fille.

Lorsque Jamal relâchât la tension des muscles de ses bras et qu'elle coulissât sur lui, prenant 25 centimètres de sa queue dans sa toute petite chatte, que ses pieds touchèrent enfin le seule, lui permettant d'arrêter sa descente, elle haletât comme une petite chienne, le souffle court face a cette intrusion soudaine. Jamais encore la jeune femme n'avait été si écartelée par une bite. Roger était très gros, mais même lui disparaissait en comparaison de l'immense queue noir empalant son corps a présent.

Lorsque Jamal la soulevât légèrement avant de la refaire coulisser sur sa queue, faisant pénétrer les 10 derniers centimètres dans son tunnel déjà remplie, son souffle lui fut coupée, comme si la soudaine invasion avait poussée sa queue a presser contre ses poumons, ou que quelqu'un l'avait frappée à l'abdomen.

Chris avait l'impression qu'une masse avait était enfoncée en elle, pourtant son corps commençât a s'ajuster, et ses parois vaginal commencèrent a titiller l'envahisseur. Elle avait le tournis, dû au sentiment d'avoir 5 kilos pressée dans un sac de moins de 3. Elle ne repris son souffle qu'au bout de quelques minutes. Cependant son désir pris rapidement le pas sur ces sentiments douloureux.

Ses pieds étaient a plat sur le sol et ses genoux était quelque peu flexible. Elle utilisât la capacité de mouvement que cela lui donnait et commençât a rebondir sur la perche plantée en elle. Son corps avait le contrôle a présent, car son esprit était concentrée sur la douleur due à l'empalment. Si son esprit avait le contrôle de la situation en ce moment elle se serait au moins immobilisée jusqu'a ce que son petit corps s'y habitue, ou bien même se serait retirée totalement. A la place, son corps la forçait a chevaucher le gros monticule noir qui l'empalait.

Lorsqu'elle s'élevait, ses lèvres intimes sortait, collée au gros sexe, comme pour lui interdire de partir. Puis lorsqu'elle redescendait sur toute sa longueur, elles suivaient et replongeait en elle, collant à la queue qui la baisait sans repics. Lorsque le premier de ce qui serait suivit par de multiples autres orgasme s'annonçât, elle commençât a bégayer son plaisir, son envie, son désir.

"Oh bon sang. prend moi, défonce moi."

"Je ne suis qu'une putain de trainée, une chienne. Baise moi comme une putain de salope."

Même si Jamal voulait la baiser a fond, ce n'était pas parce qu'elle le lui demandait. Il s'agrippât a sa courte taille et commençât a la rabattre contre sa monticule, augmentant la force de ses ébats initial. Au bout d'un moment ses pieds ne touchèrent plus le sol et ce fut Jamal qui la soulevait rapidement avant de la rabattre avec force contre son engin. Sa propre jouissance était imminente.

Son seul désir était de se décharger dans sa petite enseignante, avant que quelque chose n'arrive pour l'en empêcher. C'était devenu une vraie course.

Eric en avait eu assez de les regarder et s'était mis face a Chris. Ses yeux était fermées et ce ne fut que lorsque il massât sa bouche avec son sexe qu'elle réalisât qu'il était la. Sans ouvrir les yeux, elle ouvrit simplement la bouche.

C'était dur de sucer Eric avec Jamal qui la pilonnait sans merci. Chris levât ses main et pris son sexe à sa base pour l'immobiliser et recommençât a administrer ses services buccaux excellents. Au même moment elle plaçât ses pieds sur le sol a nouveau. Jamal arrêtât de la faire rebondir lorsqu'elle se mit a faire d'elle même des mouvements de vas et viens, envoyant son bassin à la rencontre de son gros sexe. Elle pouvait a nouveau se concentrer et sucer Eric du mieux qu'elle put.

Eric ne se plaignit pas alors que sa bouche s'enivrait de son sexe. Il était plus petit que les autres qu'elle avait sucée, tout juste 19 centimètres, mais c'était le plus épais.

Son sexe non décollé était une expérience nouvelle pour Chris et elle adorait sentir la peau suivre les mouvements du bout lorsqu'elle faisait aller et venir sa bouche sur son engin.

Avec Jamal entrain de la scier littéralement en deux, elle suçait ce sexe là avec une énergie nouvelle et zèle. Eric ne pouvait tenir longtemps, et finit par se retirer de sa bouche expérimentée, se vidant sur ses seins exposés, gémissant alors que son sperme sortait en flots.

La semence de Jamal explosât juste après. Ses bourses se vidant dans sa chatte écartelée, lui déclenchant un orgasme terrassant alors qu'elle hurlait

"Oh bon sang."

"Je suis une sale trainée

"C'est tellement bon

"Baisez moi."

"Perennez moiti!"

Jamal se défit de son coquillage remplie et elle se tournât immédiatement pour le nettoyer. Elle savait qu'elle devait nettoyer les queues qui l'avait baisées, et en était venue a adorer la sensation et le goût du sperme masculin et ses propres jus intime mélangés sur le sexe brulant qui venait de l'utiliser. Roger s'étant éloigner alors que Jamal avait pris sa place l'avait empêchée de ressentir ce plaisir de le nettoyer.

Dans le bureau, Jack était assis, la télévision allumé, mais n'y prêtent pas attention. Ettienne lorsqu'il entendu les derniers gémissement, il se déplaçât jusqu'a une petite fenêtre qui séparé la cuisine de son bureau, mais il ne comprenait rien de ce qu'il entendait. Les derniers bruits était cependant remarquablement des bruit de débauche sexuelle. Il utilisât son siège pour pouvoir entrapercevoir a travers la lucarne ce qui ce passait. Roger le remarquât faire cependant.

Jack regardât à l'intérieur et vit sa petite femme nue, a genou, suçant la plus grosse bite qu'il aie jamais vu. Elle le nettoyait, adorative, le gros monstre entre ses doigts. Elle semblait complètement usée, du sperme coulant sur ses seins et cheveux.

A travers la pièce se trouvait un autre jeune musclé assis a une chaise, sa queue commençant a reprendre de la vigueur, un troisième attendant son tour.

Ce paysage salace poussât la petite bite de Jack a se durcir immédiatement dans son jean. Les garçons semblaient si puissant et musclé et Jack eut l'intelligence de ne pas entrer dans la cuisine, refermant la lucarne et retournant se chercher un pack de bière. dans la cuisine, Chris finissait de nettoyer Jamal et se levât, léchant le mélange de leur jus intime mélangé sur ses lèvres. Se tournant elle vit Todd prêt a continuer et lui pris la main

"Viens mes chéris, allons quelque part de plus confortable"

Elle les guidât jusqu'a sa chambre. Au début elle voulut se rendre dans la chambre pour invités, ais décidât que le lit familial serait bien plus approprié. Et mémé si c'était un lit pour mariés, en ce moment, son mariage avec Jack était plutôt une blague.

Entrant dans la chambre qu'ils partageait, Chris retirât rapidement les draps et se mit dans le lit . Elle sourit a Todd et il se couchât sur elle, ses hanches cherchant la porte d'entrée de sa grotte. Chris mourrait d'envie de prendre une autre queue en elle. Glissant une main entre ses cuisses elle attrapât la petite queue de Todd et la guidât dans sa chatte savoureusement impatiente. Sa bite bien que moins large que les deux autres était plus grosse que son mari. Elle commençât a se laissait aller a nouveau.

Les jambes de Chris se levèrent en l'air entourant le jeune qui la baisait et ses hanches allèrent a la rencontre de ses coups de butoir. Sa bite était plus petite que les autres, et avoir était prise par l'immense monticule de Jamal avait écartée son entrée au possible.

Todd ne semblait pas s'en formaliser. Quoi que ce n'était pas sa première fois, il n'en était qu'a sa seconde chatte et était heureux de baiser sa petite prof avant de jouir en elle quelque minute plus tard.

Alors que Todd descendit du lit de la jeune prof devenue chienne asservie, Roger, a nouveau dur comme du rock, pris sa place. Il entrât dans sa chatte et sans attente recommençât a utiliser son corps. ...

Report Story

byDarknessMaster© 0 comments/ 58556 views/ 0 favorites

Share the love

Also in this series

Tags For This Story

Report a Bug

1 Pages:1

Veuillez Donner une Note à cette Soumission en ligne:

Please Rate This Submission:

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Please wait
Recent
Comments
by Anonymous

If the above comment contains any ads, links, or breaks Literotica rules, please report it.

There are no recent comments  - Click here to add a comment to this story

Add a
Comment

Post a public comment on this submission (click here to send private anonymous feedback to the author instead).

Post comment as (click to select):

Refresh ImageYou may also listen to a recording of the characters.

Preview comment

Forgot your password?

Please wait

Change picture

Your current user avatar, all sizes:

Default size User Picture  Medium size User Picture  Small size User Picture  Tiny size User Picture

You have a new user avatar waiting for moderation.

Select new user avatar:

   Cancel