tagNon Consentement / À contre-cœurTracy se venge de Carmen

Tracy se venge de Carmen

byCoulybaca©

Chapitre 1 :

Carmen ma femme, est une fille de 30 ans, d'origine italienne avec de gros nichons et des lèvres pulpeuses, elle a la peau mate.

Je ne peux que m'imaginer à quel point elle devait être séduisante dans ses années fac.

Une nuit, après que nous ayons longuement fêté son anniversaire, elle me confessa son histoire.

Elle était alors en fac dans une petite université merdique de Californie du Nord. Sa meilleure amie, Tracy avait déménagé au Nevada, à deux heures de route. Tracy était une blonde de taille commune, un peu ronde. Elle adorait sortir avec Carmen parce que celle-ci attirait de nom-breux garçons.

Aussi partit-elle la visiter pendant les vacances de printemps, elle devait rester une semaine chez elle.

Dès son arrivée elles se rendirent toutes deux sur le mail et rencontrè-rent les amis de son nouveau petit ami Darren qui était un jeune et sé-duisant athlète noir.

Ma femme Carmen fut choquée de cette rencontre, Tracy n'ayant jamais montré le moindre intérêt pour les noirs bien qu'ils soient nombreux dans leur petite ville.

Elles se promenèrent longuement autour sur le mail avec Darren et ses amis et prirent rendez-vous pour le soir même.

Lorsque Darren passa les prendre sur le seuil de leur maison, il était ac-compagné de son pote Tyler un autre noir, mais lui ressemblait plus à un membre d'un gang qu'à un athlète, il était tatoué et venait de faire un court séjour en, prison.

Tracy présenta Carmen à Tyler prévenant discrètement ce dernier qu'il avait un ticket avec elle et qu'il pourrait sûrement conclure avec elle s'il jouait correctement ses atouts.

Après un long tour et de nombreuses libations ils gagnèrent l'apparte-ment de Darren.

Une paire d'heures plus tard, et après quelques vaines tentatives avec Carmen, Tyler décida que cela ne marcherait pas avec elle et il décida de rentrer chez lui.

Les trois autres continuèrent à boire, Tracy s'effondra sur le lit.

Carmen alla dans la chambre d'ami pour s'étendre, la tête lui tournait, c'est alors que Darren vint la rejoindre, s'assit sur le lit et commença à discuter avec elle.

Avant longtemps il lui confiait à quel point elle était désirable et combien il aimait ses fermes nibards et son cul rebondi.

Ils commencèrent à flirter, et rapidement il la déshabilla, lui ôta sa petite culotte et fourra sa grosse bite dans sa chatoune pour la baiser pendant une bonne quinzaine de minutes.

Alors qu'il était sur le point d'éjaculer, Carmen le supplia de ne pas éja-culer en elle car elle ne prenait pas la pilule, il lui demanda dans quel trou il pouvait jouir dans ce cas, elle lui répondit qu'elle avalerait sa se-mence et lui nettoierait ensuite la bite.

Pendant ce temps Tracy avait repris ses esprits, elle entendit les gémis-sements et se précipita dans l'entrebâillement de la porte de la chambre d'ami juste au moment où Carmen priait Darren de ne pas rester en elle parce qu'elle ne prenait pas la pilule.

Incrédule, Tracy vit alors son petit ami fourrer sa bite dans la bouche de Carmen qui le suça énergiquement avalant sa semence lorsqu'il se vida les couilles dans sa gorge avant de nettoyer délicatement sa mentule d'une langue appliquée comme elle l'avait promis, lui avouant qu'elle avait adoré sucer son chibre.

Elle était furieuse de se faire tromper par son petit ami et sa meilleure copine, elle décida de se venger dès la nuit suivante.

Le lendemain elle ne dit pas un mot à Carmen de ce qu'elle avait vu, elle lui demanda seulement ce qui s'était passé cette nuit après qu'elle se soit évanouie.

Carmen lui répondit qu'elle s'était endormie dans la chambre d'ami.

La nuit suivante elles se rendirent dans l'appartement de Tyler pour faire une petite fête avec des amis de Darren.

Une fois arrivées, Carmen pensa qu'il était étrange qu'elles soient les deux seules filles et que le petit ami de Tracy, Darren ne soit pas là.

Trois jeunes noirs et un jeune gars d'origine hispanique les attendaient en buvant verre sur verre.

Tyler était légèrement éméché et se montrait beaucoup plus hardi que la veille, il draguait ouvertement Carmen.

Carmen faisait de son mieux pour ignorer ses avances, elle jetait des coups d'œil fréquents vers Tracy pour se rassurer.

Tracy ne semblait pas outre mesure embarrassée de voir les copains de Darren serrer de près Carmen, elle les regardait faire d'un air totalement détaché.

Elle se rendit dans la salle de bain abandonnant Carmen aux mains de Tyler et de ses quatre copains.

Dès que Tracy eut quitté la chambre, Tyler emmena de force Carmen dans sa chambre.

Elle eut beau résister, il la traînait impitoyablement, une fois dans la chambre, il la jeta sur le lit.

Il lui dit alors qu'il avait envie d'elle depuis la première fois qu'il l'avait vue, et que ce soir il allait la baiser de toutes les façons possibles et imaginables.

Elle voulut protester alors qu'il déchirait son corsage.

Les boutons volèrent au travers de la pièce la laissant en jupe et soutien-gorge.

Tracy entra dans la chambre, Carmen laissa échapper un soupir de soulagement, mais Tracy intervint alors :

- Je t'ai regardée baiser avec mon petit ami la nuit dernière pendant que vous pensiez que je dormais, il est temps maintenant de payer salope!

Elle approcha du lit et saisit une corde de nylon, lui lia les poignets en-semble puis les fixa à la tête de lit, au-dessus de sa tête.

Tyler sortit un couteau de sa poche, Carmen eut peur qu'il la tue, il glissa la lame sous les bretelles de son soutien gorge les coupa et lui arracha brutalement son soutien-gorge.

Les nichons à l'air elle se trouvait à la disposition de ces débauchés.

Il lui arracha sa jupe dénudant ses longues jambes bronzées.

- Je sens qu'on va drôlement s'amuser avec toi! S'esclaffa Tyler.

Puis il utilisa à nouveau son couteau pour découper sa petite culotte bien qu'il aurait pu se contenter de la rouler en bas de ses jambes.

Tracy sortit de la chambre et revint tout de suite après sa caméra en main, elle avisa Carmen qu'elle allait filmer tout ce qui se passerait cette nuit pour s'assurer qu'à l'avenir elle ne baiserait plus avec ses petits amis.

Tyler se déshabillait en détaillant à voix haute ses charmes s'esclaffant qu'il allait la baiser comme une reine cette petite pute blanche!

Carmen frémit à l'idée de se faire violer par ce libéré sur parole alors que sa meilleure amie filmerait son viol pour la faire chanter.

Carmen jeta un oeil entre ses jambes et vit que sa bite non circoncise semblait extrêmement longue et menaçante.

Il se branla quelques instants et elle déploya ses 25 bons centimètres, jamais elle n'avait vu de mentule aussi longue et aussi noire.

Il s'approcha de sa tête et la secoua devant son visage lui demandant si elle préférait commencer par le sucer.

Elle secoua négativement la tête.

Il s'esclaffa alors :

- D'accord, j'oubliais que tu préférais les bites enduites de foutre et de cyprine!

Il éclata de rire et se plaça entre ses cuisses, empoigna ses chevilles qu'il posa sur ses épaules et guida sa massive bite dans son étroite ou-verture féminine.

Elle laissa échapper un sanglot alors qu'il la pénétrait de 54 centimètres.

Tracy explosa de rire et intervint :

- Si tu pensais que Darren avait une grosse bite attends d'avoir pris la totalité de celle de Tyler dans la chatte!

Sur ces mots, Tyler engouffra le reste de son chibre d'un violent coup de boutoir, Carmen poussa un hurlement de douleur.

- Oh mon Dieu, il me tue... Retire-toi!

- Je veux bien retirer ma bite ma petite chérie, mais dans ce cas je te la fourre dans le trou du cul!

Tracy afficha un air satisfait les 20 minutes que Tyler la baisa implaca-blement. Tyler grogna qu'il allait remplir sa grotte d'une sacré dose de foutre, elle le supplia de se retirer avant d'éjaculer car elle n'était pas sous contraceptifs.

- Dans ce cas, tu auras juste à attendre de voir ton ventre gonfler en générant un petit bâtard noir!

Elle se mit à geindre et à pleurnicher alors que Tyler enfonçait sa bite de plus en plus profondément, sur un rythme soutenu, envisageant déjà de lui tapisser le col de l'utérus de sa semence crèmeuse.

Il extirpa sa grosse mentule de sa chatoune et l'approcha de son visage lui intimant de lui nettoyer la bite comme la bonne petite pute qu'elle était, car il voulait jouir à nouveau de ses charmes plus tard.

Elle essaya de détourner la tête mais il l'empoigna par les cheveux et pressa son gland gluant de foutre contre ses lèvres.

Elle ouvrit la bouche à contrecœur et se mit à lécher son braquemart en pleine détumescence.

Elle ne prêta aucune attention au gars qui grimpait sur le lit pour l'embro-cher tout de go.

Tyler retira sa bite de sa bouche et l'avertit que lorsque tout le monde l'aurait sautée en chatte, il lui casserait le cul.

Elle jeta un oeil sur l'homme qui s'était allongé sur elle la baisant comme si c'était sa première fois, c'était le jeune hispanique de la fête.

Il était petit et trapu, elle sentait à peine sa bite après avoir été distendu par Tyler.

Il la chevaucha pendant quelques minutes puis projeta sa semence dans sa chatte accueillante.

Elle sanglota comprenant qu'il giclerait tous tout à tour dans sa caverne, elle se retrouverait probablement enceinte.

Les trois autres noirs la sautèrent chacun à leur tour après l'hispanique, ils la baisèrent quelques minutes chacun leur tour et crachèrent tous leur foutre dans sa chatte béante.

Elle pensa alors que son épreuve prenait fin lorsque deux autres noires pénétrèrent dans la chambre, ils étaient plus vieux que les autres autour de 40, 45 ans et tous les deux en excédents de poids.

Ils ne faisaient pas partie de la petite fête et elle se demanda d'où ils ve-naient.

Tracy devait lire dans son esprit puisqu'elle lui expliqua :

- Puisque tu adores les bites noires, principalement celles de mes amis, j'ai décodé de te fournir toutes les grosses bites noires que tu pourrais réclamer?

Le plus vieux de deux derniers arrivés enleva son pantalon une courte bite grasse jaillit entre ses cuisses, sous son bedon graisseux.

Il remercia Tyler de les avoir invités lui et son copain Thomas.

- Nos vieilles bites n'ont pas souvent l'occasion d'être trempées dans la chatoune blonde de mignonnes jeunettes blanches!

Alors qu'il bourrait sa courte mentule dans sa foufoune, son ami Thomas approcha de son visage et pressa son gros serpent noir contre ses lè-vres.

- Lèche mon gros boa noir gentille petite pute.

Alors qu'elle mignotait son chibre, ce dernier prit de colossales propor-tions. Il devait bien être long de 30 centimètres et aussi épais qu'une saucisse de morteau.

Comme son pote la baisait allégrement, il grimpa sur le lit et s'accroupit le cul sur le visage de Carmen.

Tracy s'approcha d'eux la caméra à la main pour voir le nez et les lèvres de Carmen enfouis dans la raie culière de l'ignoble salaud.

Tracy extasiée dit alors :

- Ils vont aimer ça, ceux qui verront cette vidéo où tu lèches le gros cul poilu d'un noir!

- Pointe bien ta langue dans mon anus petite salope!

A contrecœur Carmen léchait la raie culière et l'œillet plissé sous les yeux de tous les spectateurs enthousiastes se félicitant de disposer d'une telle pute.

Bientôt il balançait son cul d'avant en arrière sur son visage alors qu'elle enfonçait profondément sa langue dans son anus odorant.

Son copain continuait à coulisser dans sa chatoune engorgée de foutre, il gicla rapidement dans ses profondeurs et se retira descendant du lit disant à Thomas qu'il lui avait préparé sa chagatte, ils en rirent tous à gorge déployée.

Thomas s'installa sur elle et commença à promener sa bite béante dans sa fentine détrempée. , puis sans prévenir, il plongea son épieu dans sa chatoune d'un violent coup de boutoir.

Carmen hurla tellement fort qu'ils pensèrent qu'elle allait alerter les voi-sins.

Thomas la baisa pendant quelques minutes et commenta :

- Cette chatoune est franchement distendue, même ma grosse bite s'y perd!

Il la retourna visage dans l'oreiller et demanda à Tracy de lui amener de l'huile.

Lorsqu'elle revint il lui fourra de l'huile dans le trou du cul et en enduisit sa grosse hampe et la prévint qu'il allait lui caser le trou du cul.

Tyler voulut protester il voulait être le premier à lui bourrer l'anus, mais Thomas lui répondit qu'il ne manquait pas d'autres trous du cul vierge à défoncer.

Thomas pressa son énorme bulbe contre son anus qu'il pénétra lente-ment, on entendit un plop sonore tandis qu'il bourrait les deux premiers centimètres de son gland dans son oeillet affolé.

Carmen hurlait à pleins poumons il lui enfonça le visage dans l'oreiller étouffant ses hurlements et continua à l'embrocher implacablement.

Les spectateurs dans la chambre le regardait respectueusement alors qu'il enfonçait la moitié de sa colonne noire dans son intestin rétif.

Il tendit la main sous elle et empoigna ses nichons à deux mains et les pétrit énergiquement comme s'ils s'agissaient de rênes pour guider sa chevauchée.

Tracy fit un gros plan sur sa bite de mammouth distendant son étroit petit oeillet jusqu'à des proportions insensées.

Il continua à la bourrer lentement alors qu'elle s'époumonait de plus en plus fort, les assistants étaient plutôt admiratifs.

Après lui avoir torturé le trou du cul pendant quelques minutes il parvint à s'enfoncer jusqu'aux burnes dans son boyau asservi, ses grosses couil-les frappant sa chatoune ravagée.

Il la laissa se calmer un petit moment puis commença à coulisser lente-ment dans son anus élargi.

Carmen hurlait de douleur il lui semblait que sa souffrance grandissait alors qu'il lui poignardait le trou du cul de plus en plus violemment sur un rythme plus soutenu.

Après l'avoir impitoyablement enculée pendant dix bonnes minutes il prévint Tracy qu'il n'allait plus tarder à jouir, il voulait éjaculer sur son vi-sage pour que son éjaculation soit filmée.

Tracy s'empressa de s'approcher de Carmen la caméra à la main, Tho-mas extirpa sa pine de mammouth du trou du cul béant de Carmen, rou-la sur le flanc et enfourcha sa poitrine tout en se branlant de la main droite au-dessus de son visage il lui empoigna la chevelure de la main gauche.

Il lui ordonna d'ouvrir la bouche en grand, si elle avait de la chance elle pourrait sûrement goûter à sa délicieuse semence.

Tracy lui demanda de lui inonder le visage de foutre puis de lui faire goû-ter au parfum de son trou du cul en se faisant nettoyer la bite.

Thomas hurla qu'il allait lui couvrir le visage de foutre, et sur ces mots, le premier jet de semence jaillit de son méat et s'écrasa sur son front, à la limite de la chevelure, il ajusta le tir et le jet suivant atterrit dans ses yeux, suivit par une giclée sur ses lèvres et trois directement sur le nez.

Les gars le félicitaient alors qu'il continuait à lui endoubir le visage giclée de foutre après giclée de foutre.

Explosant de rire il prétendit l'avoir baptisée au foutre de noir ce qui en faisait une amatrice aimant le foutre.

Après ce déluge de foutre il lui enfourna sa bite dans la bouche

- Alors quel goût a ton cul ma chérie?

- Lèche bien ma bite et tu pourras goûter au parfum de ton cul exactement comme si tu le léchais!

Alors qu'elle lui nettoyait servilement la bite, un autre gars s'installa dans son dos et plongea sa bite dans son trou du cul plus du tout secret.

Il grogna en constatant que son trou du cul restait étroit.

Lorsque Thomas se retira de sa bouche, un gars enfourna sa bite en bouche pour se faire sucer alors qu'un autre l'enculait vigoureusement.

Il ne tarda pas à ajouter son obole au foutre qui couvrait son visage.

Ils se mirent alors e sur deux lignes l'une réunissait les enculeurs, l'autre les amateurs de pipe. Il semblait que ces lignes de noirs étaient sans fin, certains qui l'avaient déjà énergiquement enculée se plaçaient en-suite dans la ligne des amateurs de fellation en faisant des commentai-res graveleux.

Après 3 heures ininterrompues d'enculades et de fellations, alors que de nombreux gars avaient giclé sur son visage la queue se termina.

Elle entendait ce qui lui semblait être un autre groupe de gars s'amusant dans l'autre pièce avec forces plaisanteries et libations.

Elle était couverte de sperme séché alors que des flots de foutre s'échappaient de sa chatoune et de son anus martyrisés. Le lit lui-même était trempé de foutre.

Tracy avait filmé la totalité du viol, Carmen craignait que de nombreuses personnes veuillent voir cette saloperie de vidéo.

Sa chatoune était si engorgée de foutre, elle avait perdu le compte de ses agresseurs après les quinze premiers noirs accompagnés de deux hispaniques.

Si elle se retrouvait enceinte, elle n'aurait aucune idée de celui qui pour-rait être le père.

Alors qu'elle gisait étendue sur le dos, soulagée que son épreuve se soit enfin terminée, trois gars entrèrent dans la chambre la levèrent et l'en-traînèrent dans la salle de bain où ils l'installèrent dans la baignoire.

Elle craignait qu'il prenne fantaisie à l'un d'entre eux de venir la laver pour effacer toutes traces de ses viols répétés qu'elle avait subi.

Tracy apparut alors et posa la caméra sur un trépied pointait sur le cou et le visage de Carmen.

Les mains de Carmen étaient toujours liées ensemble ce qui l'empêchait de bouger dans la baignoire.

Tracy lui rappela qu'elle l'avait sournoisement trompée et que, de sa faute, Darren l'avait plaquée.

Elle allait lui envoyer tous les gars dans la salle de bain, ils avaient tous vidés de nombreuses cannettes de bières ces deux dernières heures.

- Ils ont tous la vessie pleine, je vais te filmer dans un nouveau rôle de toilettes pour hommes!

Elle demanda aux gars de bien viser son visage de façon à la couvrir d'urine.

Carmen n'aurait jamais cru que Tracy puisse se montrer aussi cruelle, elle ne pouvait rien faire pour échapper à son sort sinon attendre qu'ils l'utilisent comme pissotière.

Le premier gars s'approcha et lui dit qu'il se réjouissait vraiment de l'avoir enculée, qu'il n'avait jamais utilisé une fille comme pissotière mais qu'il sentait que cela devait être le pied.

Il sortit sa bite amollie et visa ses nichons, le jet d'urine jaune jaillit atter-rissant sur son estomac et ses miches.

Tracy revint dans la salle de bain une paire de pince à linge en main, elle arborait un sourire démoniaque.

Elle prévint Carmen que si elle n'ouvrait pas la bouche en grand et laisse les gars lui uriner dans la bouche, elle allait lui refermer les pinces à linge sur les tétons, puis elle montrerait la cassette enregistrée à ses condisciples de classe.

Carmen voulait éviter à tout prix la morsure des pinces à linge sur ses mamelons et encore plus que la vidéo soit diffusée dans sa ville.

Tracy lui adressa un sourire railleur et rugit vers la cuisine que la pisso-tière était disponible.

Thomas et son gros copain se pointèrent immédiatement dans la salle de bain. Thomas lui sourit démoniaque ment en sortant sa bite avachie de son pantalon, son ami se positionna à ses cotés, ils commencèrent à pisser en même temps.

Tracy lui rabattit la tête en arrière pour mieux observer les jeux d'eau en hurlant à Carmen d'ouvrir la bouche en grand comme une bonne bu-veuse de pisse, si elle ne voulait pas qu'elle lui clampe les pinces à linge sur les tétons, Carmen ouvrit la bouche en grand et ferma les yeux alors que Thomas et son copain lui pissaient tous deux en pleine bouche.

Le torrent de pisse était si puissant qu'il débordait de sa bouche lui écla-boussant le visage. Ils riaient tous deux à gorge déployée alors qu'elle faisait des efforts pour pisser l'urine malgré son dégoût. Son copain visa alors ses yeux espérant qu'elle les ouvrirait brièvement en prenant alors plein les mirettes.

Ses cheveux étaient trempés d'urine alors qu'environ dix sept gars at-tendaient leur tour.

Report Story

byCoulybaca© 0 comments/ 31623 views/ 2 favorites

Share the love

Report a Bug

Suivant
3 Pages:123

Forgot your password?

Please wait

Change picture

Your current user avatar, all sizes:

Default size User Picture  Medium size User Picture  Small size User Picture  Tiny size User Picture

You have a new user avatar waiting for moderation.

Select new user avatar:

   Cancel