tagInceste/TabouMa Mere et Moi 01

Ma Mere et Moi 01

byblackkkkk©

Nous passons une excellente soirée, bien que sans abus, le rosé convivialise les choses!

Il n'en est pas de même pour les jours qui suivent, où pépé tient à ce que tout soit fini avant l'hiver.

Mes sœurs me prennent mes dernières forces en abusant de moi. Marine vient souvent voir Amélie pour orienter sa tenue vestimentaire et faire en sorte que cela devienne un reflexe de s'habiller en adéquation avec son époque.

Les jours se suivent sans apporter quelque chose de notable. Je vois arriver avec effroi les derniers jours de vacances.

Mémé met un terme à mes espérances en me disant:

-Demain, tu sais que tu t'en vas? Tu as tout préparé?

------------

Je suis bien, je suis dans un nuage de coton, je dois rêver. Mais cette douceur continue et petit à petit je me réveille, j'ouvre les yeux et vois en ombre chinoise ma mémé, assise à côté de moi sur mon lit, me prodiguant des câlins sur mon visage. Je pose une main sur sa jambe et mémé se lève. Mon bras tendu vers elle, je l'implore.

-Non, non tu te lèves, ta mère fait déjà sa toilette!

-J'ai encore sommeil, mémé...! C'est encore la nuit!

-Ferme tes yeux je vais éclairer!

-Je n'ai pas envie de partir mémé, tu peux me faire un mot d'absence?

-Allez! Bouge-toi, mon garçon, sois sérieux!

Une fois debout j'ouvre sans faire de bruit la porte de ma penderie murale pour prendre mon dernier sac de voyage. Je vais quitter ma chambre une dernière fois et je vais faire ma toilette dans notre ancienne salle de bains pour que Pascale n'entende rien. Surprise... sur mon sac il y à deux papiers pliés, je les ouvre pour découvrir deux cœurs et deux prénoms. Leur intention m'émeut beaucoup.

Ma toilette terminée, je retourne dans ma chambre sur la pointe des pieds, je cherche un crayon rouge et dessine un autre cœur derrière le leur. Je vais vers Pascale pour poser son papier sur l'autre oreiller.

-Elle dort tranquillement. Je la regarde longuement pour bien imprégner sa beauté en moi. Son drap rejeté au pied du lit laisse apparaître ses jambes, sa chemise de nuit vrillée à sa taille dégage toute sa féminité. Je ne peux pas m'empêcher de caresser très délicatement ses contours et ses formes, puis pose un petit bisou sur ses lèvres, Passou esquisse un geste sans se réveiller. ...Au revoir ma puce...

Et à regret quitte sa chambre en tirant sa porte sans la fermer. Je retraverse ma chambre à moi pour rejoindre celle de Patoune. Toute aussi belle, elle aussi, elle à l'air de me sourire. Je lui fais des câlins tout doucement au travers du drap dont elle s'est recouverte. A Pat aussi, je suis le dessin de son corps, ses formes et ses trésors féminins. Patounette commence un peu à ronronner ; j'arrête donc.... Je pose son message sur son traversin, éloigné au maximum, et lui fais un bisou sur ses lèvres. ...A bientôt ma petite puce chérie ...

Le cœur en peine je ramasse mon sac traverse le premier couloir je jette un dernier coup d'œil à nos portes qui ont su garder mes sœurs et nos intimités, puis emprunte le deuxième vers l'escalier. Dehors une petite brume me fait regretter mon lit douillet.

-J'allais remonter, j'ai cru que tu t'étais rendormi!! Ta mère est prête, elle va t'attendre!

-Oooh...! Mémé ne me bouscules pas, je n'ai pas le cœur à çà!! Je vais aller me cacher pour que maman ne me trouve pas!

-Allez, déjeune vite, vous avez du chemin à faire!

Mon grand père me fait ses recommandations pour ci et pour çà et discrètement me glisse une enveloppe en m'embrassant

.

-A bientôt mon bonhomme!

Je fais plein de gros baisers à ma mémé. Et aussi à mon pépé!

-Tu feras un bisou à Amélie et à Nathan? Et à Myriam ...? Et à mes cousines?

-Bien sûr mon chéri!

Je quitte le hall et rejoins, dehors, maman et papa, qui charge les derniers bagages

-Et toi mon chien! Sois sage, porte-toi bien et veilles sur tous!

Je fais un signe à mon tracteur en passant devant.

J'embarque et ferme la portière. Maman démarre sur notre chemin et avant d'arriver à la route, le jour commençant à peine à pointer, je jette un œil au rétro et me retourne brusquement, mémé agite son torchon à vaisselle, puis le porte à son visage.

-Qui a-t-il demande maman?

-Maman je crois que mémé pleure?

-Sèche tes yeux...tu es un grand garçon maintenant?

-Je n'en suis pas si sûr maman!

Maman tourne pour prendre la direction de L'autoroute, et me donne quelques tapes sur ma cuisse pour m'apaiser et me réconforter. Je jette un dernier regard à la ferme qui disparaît derrière nous dans la nuit brumeuse. Puis celle de ma tantine... qui s'efface tout aussi rapidement. Puis le décor familier s'estompe peu à peu. Je sens sur moi, de temps à autres, les yeux de maman, qui m'observe!

-Allez, tu la reverras ta maison!

-Je sais maman!

-Il y a les vacances... Cà passe vite mon chéri!

-Ouais je sais bien...!

-Réagis! Ce n'est pas la première fois que tu pars?

-Je sais...maman mais cette année...vraiment, Je crois qu'elle est différente des autres!

-N'y penses pas, nous avons plein de paysages à voir!

-Tu sais l'autoroute...moi!

-Il y à autant à voir que sur la route!!

-Ouais, si tu veux...!

-Je ne te reconnais plus mon chéri?

-Cà va passer maman, je n'aime pas partir d'ici!

-Je ne sais pas trop à quelle heure nous allons arriver?

-En fait tu fais comment? Tu reprends de suite la route pour le retour?

-Je ne sais pas encore bien ce que je vais faire! Mémé m'a donné une adresse pour un hôtel et suivant l'heure à laquelle nous arriverons; je dormirais là-bas!

-C'est où?

-Fouille dans mon sac vers mes clés...! ....Tu trouves?

-C'est çà?

-Mouais, c'est çà?

Excuse- moi, je surveille la route! .....!

-Le bled, je connais un peu, mais l'hôtel ; non! A moins que ce soit celui de l'autoroute?

-Mémé m'a dit que l'on accédait soit par l'autoroute soit par des chemins derrière?

-Ah! Je pense connaître alors...! Sauf erreur!

-Enfin nous verrons bien!!

-Je trouve que c'est dommage que tu aies mis un short!

-Tu aurais préféré une jupe ou une robe?

-Il y a au moins un avantage; je ne risque pas une engueulade si je regarde tes cuisses!

-Moi je trouve que l'on voit mieux mes cuisses comme çà?

-Oui mais une robe ou une jupe, on peut la remonter jusqu'à ta lingerie!

-Désolée ; il faudra faire avec!

-Nous allons faire une halte à la prochaine station pour boire quelque chose!

-Oui, c'est sympa, parce que j'ai soif!

-On va rester à l'extérieur?

-Peu importe!

-Qu'est-ce que tu regardes?

-Tes jambes....! Je les trouve vraiment très belles, maman!

-Ha? Merci bien!

-Je suis sérieux, maman, j'aime bien ton galbe là-dessus!

- Il y à du monde, gardes tes mains vers toi ...!

-Personne ne voit dans la voiture!!

-Personne...?? Et ceux des cars et des camions?

-Allez descends, nous allons faire vite, et nous repartons immédiatement!

-Tu oublies tes lumières... maman!!

Nous reprenons la route, et maman accélère pour regagner le temps perdu! Le jour arrive péniblement. Quelques heures plus tard; nouvel arrêt et nous reprenons un rafraichissement. A ce moment maman me demande :

-Tout à l'heure tu me disais que cette année était différent pour toi! Pourquoi?

-Il y a des choses que je pourrais expliquer, mais je pense que c'est un tout! Tes petits problèmes à toi, entre autres, la présence de Myriam, l'attitude de mes sœurs...enfin un tas de chose!

-C'est vrai que cette année vous ne vous êtes pas disputés comme d'habitude?

-Je ne sais pas si c'est elles ou moi, mais j'ai trouvé qu'elles étaient plus détendues!

-Surtout Pascale; elle a opéré un joli changement! Mémé, aussi me semble avoir plus communiqué. Et aussi surtout pour mémé; le fait qu'Amandine se soit rapprochée de notre côté.

-Elle est superbe ma mémé! Je l'aime! C'est bien lorsqu'elle est contente!

-Tu parlais de mes problèmes...? Ceux de ma grossesse présumée?

-Ouais, papa t'a fait des choses que tu sembles avoir mal vécues!

-J'aime mieux ne pas reparler de çà!

-Remarque, moi je ne suis pas perdant dans l'affaire, à part la trouille de te voir déraisonner; ton corps, je l'ai découvert! Et par çà j'ai été marqué! Je t'ai trouvé belle et pas mal foutue!

-Merci pour ce constat!

-Ce que je veux dire c'est que ce n'est sûrement pas courant pour un garçon de pouvoir admirer sa mère comme moi j'ai pu le faire!

-Si tu savais comme j'ai eu peur...d'être enceinte!

-Je ne comprends pas bien pourquoi, mais passons...!

-Pouvons-nous parler d'autre chose?

-Oui, excuse-moi, maman!

-Encore un peu plus de cent kilomètres...!

-Tu fais quoi alors?

-j'ai bien envie de passer la nuit dans ta région et je repars demain; tranquillement!

-Alors que moi, je serai à mon bahut et je vais te savoir dans un hôtel pas très loin de moi?

-Tu veux faire quoi d'autre, mon chéri?

-Si j'avais pu rester à ton hôtel...? Comme çà le lendemain, je te fais découvrir la ville! Tu en penses quoi?

-Oui, mais je pensais plutôt que nous aurions pu faire une petite ballade cette après-midi?

-Bien sûr c'est possible aussi!

Nous laissons les kilomètres derrière nous et en peu de temps arrivons dans le secteur désiré. Maman me fait chercher les infos données par ma grand-mère.

-D'après mémé nous devrions sortir à la prochaine!

Juste après le péage maman s'arrête pour consulter ses données.

-Nous allons où maintenant? Tu reconnais quelque chose?

-Non, mais roule un peu...!

-Mémé m'a parlé d'un petit chemin ...?

-Avance encore, je n'en suis pas très sûr...mais...là peut-être...à gauche? non, non, çà y est, je crois que c'est le chemin là-bas?

-Mais c'est perdu ici? Il n'y aucune indication?

-Normal les gens arrivent par l'autoroute, pas par ici!

-C'est çà? Mais c'est immense...!

-Là nous sommes derrière l'hôtel, il faut entrer par devant! Regarde le lac, c'est sympa ici!

-Je vais à la réception pour voir s'ils ont des chambres libres!

-Je serai au bar, il est juste ici, je t'attends...!

-C'est bon pour la chambre! Tu veux prendre quoi?

-Un bon café!

-Moi aussi! Si je comprends bien tu es déjà venu ici?

-Oui, des fois avec des copains on vient rêver là en regardant passer ceux qui rentrent chez eux, dans leur maison!

-Je dois comprendre que ta ferme te manque?

-Ah, tu sais je ne suis pas à plaindre; il y à une fille, dans le campus qui a vraiment souffert, elle vient d'Argentine pour faire ses études et reste ici pendant un an! Disons dix mois!!

-Ce doit être difficile pour elle?

-Tu sais cette fille est très gentille, belle dans sa solitude; moi je la trouve superbe, très courageuse d'arriver dans un pays sans parler la langue!

-Et comment elle communique?

-Et bien; elle est passée par la case langue! En un an elle a fait des progrès énormes.

Un jour en me promenant sur le campus je vois cette fille sur un muret en train de lire; et puis tu sais... on plaisante comme çà en passant et du coup je m'arrête et de fil en aiguille je lui donne des cours de diction en Français; et depuis on se salue quand on se voit au resto universitaire!

-Mais pas plus?

-Non je l'aime bien, parce qu'elle est discrète, réservée et pudique! Mais c'est tout!!

-C'est gentil de l'avoir aidé!

-C'est avec elle et d'autres que nous sommes venus ici, deux ou trois fois! Tu sais des fois on s'emmerde ici!

-Bien! Tu finis ton café? Je vais monter mon sac de voyage et puis je vais me changer et après tu me piloteras dans ta ville. Tu es d'accord?

-Donne-moi ton sac, je te suis!

-Nous pourrons peut-être trouver un endroit sympa pour le déjeuner et si on fait vite nous avons tout l'après-midi pour visiter et nous pouvons même pour le soir prendre notre repas ensemble?

-Ouais et ensuite te m'emmènes à mon bahut?

-Oui ce serait bien, je pense?

-Elle est belle ta chambre! Tu as une belle vue et en plus, tu as la clim aussi!

-Tu penses que j'ai le temps de prendre une douche?

-Si tu ne restes pas quinze jours dessous...!

Pendant que maman est dans la salle de bain, j'ouvre la télé pour avoir les infos régionales et admirant, par la fenêtre, le paysage vu d'en haut! La porte s'ouvre au bout d'un moment laissant apparaître ma mère, une serviette de bain sur ses épaules, essuyant ses cheveux.

-Ce n'est pas, sympa maman! D'être à poil ...!

-Allons, tu plaisantes, je ne suis pas nue?

-C'est tout comme: petite culotte, petit soutif...!

-Tu ne vas pas t'émouvoir à chaque fois que tu vois une culotte?

-Tu es marrante, cela dépend qui est dedans?

-Ecoute mon grand ce n'est pas la première fois que tu me vois ainsi? Et si j'ai bien compris, cela ne te dérangeait pas vraiment; au contraire ...! ,

-Non mais je réalise que c'est la dernière fois...!

-Approche-toi que je te fasse un gros bisou! Ce n'est tout de même pas la fin du monde pour autant? Il faut apprendre à te passer des adultes mon bébé!

-Ah toi aussi, tu me qualifies de bébé? ...Mémé aussi!

-Eh bien tu vois, donc, çà doit être vrai!

-J'aime ton odeur!

Maman me prend dans ses bras et me serre contre elle, contre son corps encore humide. Je déplace ses cheveux pour poser des baisers sur ses épaules et son cou. Maman penche sa tête pour se laisser câliner.

-Dis donc! C'est assez spontané comme réaction?

-Tu es bête maman! Tu sais bien ce que cela me fait, quand je te câline!!

-Je peux mettre cette robe, on ne distingue pas trop à travers?

-Non je ne pense pas, on verra au soleil, par contre on voit bien que tu es bien foutue!

-Bon, toi, tu es prêt on s'en va?

Nous passons l'après-midi à visiter dans le centre et la vieille ville. J'emmène ma mère dans les quelques endroits que je connais. Ma démarche n'était pas la meilleure; maman s'arrête à presque toutes les devantures.

-Maman...! Toi qui voulais voir la ville, tu traines devant toutes les boutiques!!

-Il y à tellement de belles choses...!

-Viens, sinon nous n'allons rien voir!!

-Attends ; regarde comme elles sont belles ces chaussures ...!!

-Oui certainement, maman!

-Donne-moi le bras, mon chéri, viens voir...!!

-Bon, tu as vu? on peut s'en aller?

-Regarde là! Mais, regarde-moi çà!! Ces robes et la coupe comme c'est bien fait?!

-Mais tu as déjà plein de fringues maman!

-Mais je ne pensais pas qu'il y avait de si belles choses!!

-Bon, on fait quoi? On s'arrête à chaque boutique ou on visite?

-Deux secondes s'il te plait!

-Quoi encore? ....Ah! Ton pécher mignon!

-Ouais, mais ils ont une lingerie vraiment délicate; regarde...!

-Oui, en effet c'est joli!

-En haut à gauche; elle est superbe, non?

-Désolé, maman, mais je ne goute pas trop!

-Et toi laquelle aimes-tu le mieux?

-Celle du bas, la blanche avec son filet noir à la ceinture et un sous la poitrine!

-Je voulais tout simplement connaître tes goûts! Je vois que nous avons sensiblement les mêmes!!

-Il y à la noire, c'est la même, mais avec des filets rouges; Elle n'est pas vilaine, elle aussi?

-Je n'en reviens pas! Tout ce qu'il y à ici!

-Maman si tu veux aller sur la colline il nous faut nous bouger; le temps passe...!

-Je resterais bien dans ta ville des journées entières!

Une fois arrivés en haut, la ville s'offre dans toute son ampleur. Ma mère, les mains sur le gros mur de pierre, est subjuguée par les jardins et l'immensité qui s'étalent à ses pieds.

-La fille dont tu m'as parlé, celle d'Argentine...; tu l'as amenée ici?

-Non je ne vois pas pourquoi! Mais à la rigueur cela pourrait être une bonne idée!

-A mon avis; oui!!

Nous redescendons avec le bus et reprenons notre ballade en ville. Maman flâne encore de magasin en magasin. Nous marchons, tantôt, nous tenant par la taille, tantôt main dans la main. Nous arrêtant parfois pour prendre un café ou autre à une terrasse de bistrot.

-Connais-tu un bel endroit pour notre repas de ce soir?

-Il y en à plein ici! Mais si tu veux, nous pouvons sortir de la ville et diner au bord de l'eau, où il y a pas mal de restos et en passant je te ferais voir une petite ile dont les bâtiments doivent remonter au moyen âge! Et si tu peux il y un village un peu plus loin qui doit être de la même époque!

-Je pense que le temps va nous manquer!

-Mais si, par exemple, tu pouvais partir demain vers midi, nous pourrions continuer nos ballades!

-Donc il faudrait que je t'emmène à ton bahut ce soir et que je retourne te chercher demain? Je vais me perdre, forcement!!

-Je peux dormir à ton hôtel?

-Oui, c'est envisageable! Tu te rappelles où est le parking?

-Il est de l'autre côté du pont! Tu as gardé le ticket au moins?

Quelques kilomètres plus tard!

-Regarde ce resto! Il a l'air bien?

-Je t'attends tu vas voir le menu?

-Il y à des cuisses de grenouilles, de la petite friture, des moules-frites, légumes au choix pour les viandes....

-Bien! On s'arrête là! ... J'ai les pieds qui me brulent!

-Si tu ôtes tes chaussures, maman, tu ne pourras plus les remettre!

Après notre repas nous faisons une promenade au bord de l'eau.

-Certains font du ski nautique ici, sur la rivière. Il y à aussi des bateaux qui traversent la ville pour les visiteurs!

-Oui, c'est très chouette comme région! Nous allons bientôt rentrer à l'hôtel, si je devais te ramener cela ferait bien trop tard!

Fais attention à ne pas prendre l'autoroute, sinon tu seras obligée de faire un tas de kilomètres pour revenir.

-Tu vois, là, si tu n'étais pas avec moi je crois que je me serais perdue! ...Je vais à l'accueil!

-Je t'attends vers le petit lac!

-Plus de chambres de libres pour toi!

-On fait quoi alors?

-Si nous partons d'ici, nous ne retrouverions pas forcement d'hôtel ,je ne vois pas trente-six solutions!

-Tu penses à quoi?

-Nous avons au moins une chambre, dit ma mère en souriant.

-Je vais dormir ici?

-Je ne vois que çà et comme il n'y à qu'un lit...! Ajoute maman amusée.

-Whââ, Maman!

-Calme-toi, mon chéri! Je ne sais pas si l'idée est vraiment bonne?

-Pas le choix, ma petite maman dis-je en riant; prenant ma mère dans mes bras.

-Si, tu as la descente de lit!!

-Tu ferais çà à ton fils?

-Et toi tu ferais çà à ta mère?

-Quoi? La descente de lit?

-Rien, ne cherches pas!

-Je ne comprends pas ...?

-Si, si, au contraire, je pense que tu comprends très bien! Bon, nous prenons un dernier café?

-Oui avec plaisir maman, si tu veux rester sur la terrasse je vais les chercher!

-J'aurais mieux fais de prendre ces chaussures et cette lingerie, Je pense que demain ce doit être fermé?

-Un Dimanche il y à de fortes chances!

-Tu pourrais me faire ces achats toi?

-Je ne vais pas te revoir avant trois mois maman!!

-Cela ne fait rien, au moins la lingerie!!

-Tu ne vas pas me faire entrer dans un magasin pour demander çà, j'aurai trop la honte!

-Tu n'oserais pas?

-Tu vas bien trouver çà dans notre ville?

-Jamais vu d'aussi beaux dessous!

-Et si elle me pose plein de questions?

-Ce serait bien que tu puisses aller dans ce magasin avec une fille!

-Et à elle, je vais lui dire que c'est pour ma mère...?? Cà ne va pas, non?

-Oui bien sûr! Dommage... Et puis il y à la "gris éléphant" avec les liserés parme. Elle est très jolie aussi, superbe!

-Et à la maison, tu vas dire, comme çà...! : C'est mon fils qui est allé acheter mes dessous!

-N'y penses plus, mon chéri!

-Ecoute, maman, je ne te promets rien...mais si je peux ...!!

-Viens mon garçon, on monte, il est tard! Nous allons prendre ton sac dans la voiture!

Tu vas prendre une douche?

-Oui j'aimerais bien!

-Vas' y mon garçon!

-Non, maman à toi l'honneur!

-Voilà, mon garçon...! Un lit pour deux...! J'espère que nous ne nous battrons pas?

-Il n'y à pas de raison, maman!

-Tu me laisses la salle de bains deux secondes et ensuite tu la prends! Tu peux ouvrir totalement la fenêtre?

Au sortir de la salle de bain de ma mère je prends possession des lieux. Je me détends du voyage et de notre ballade dans les rues et apprécie ce moment. Mais d'un coup, une forte appréhension nait en moi. Je réalise que je vais dormir aux côtés de ma mère. Il y à longtemps que je souhaite cet instant; mais maintenant il faudra faire bonne figure. Sentir ma mère; même si elle n'est pas nue, à côté de moi...! Ce sera autant magique que stressant. Je referme la porte et vois ma mère absorbée par la télé. Elle est couverte avec le drap et semble vraiment détendue; alors que moi, il me semble que je commence à trembler d'émotion.

Report Story

byblackkkkk© 1 comments/ 131925 views/ 4 favorites

Share the love

Report a Bug

Suivant
2 Pages:12

Forgot your password?

Please wait

Change picture

Your current user avatar, all sizes:

Default size User Picture  Medium size User Picture  Small size User Picture  Tiny size User Picture

You have a new user avatar waiting for moderation.

Select new user avatar:

   Cancel