tagÉpouses affectueusesLes aventures de Karla 06

Les aventures de Karla 06

byLucgs45200©

Preface:

Dernier épisode avant d'hiberner un petit moment faute de temps et de suggestions pour la suite à donner.

Cela me laissera le temps de trouver de nouvelles voies à cette série et qui sait à vous de me donner vos idées.

Bonne lecture

Chapitre 6

Il est 11H00, déjà 10 minutes que Karla poireaute. Si elle en avait eu la possibilité, elle aurait même souhaité que les retrouvailles se fassent 24H plus tôt.

Elle ne sait pas ce qui l'attend aujourd'hui mais l'impatience la gagne. Elle sent qu'elle devient dépendante de son amant.

11H05 toujours personne. Elle ne peut pas croire qu'il va la laisser poireauter comme cela.

Elle qui s'est épilée le minou ce matin pour être toute lisse et ainsi répondre aux desideratas, ou plutôt aux exigences de son homme.

Car son mari ne fait plus beaucoup le poids dans ses rêves et pensées. Non Luc l'obnubile.

11H10, toujours personne. Elle est mal à l'aise d'attendre seule. Faut dire que Karla s'est habillée avec une tenue particulièrement légère et transparente ce matin.

Une jupe plissée beige et un chemisier blanc. Elle a mis en dessous un string et un soutien-gorge rouge pour montrer à Luc qu'elle est prête à oser.

11H15, et pas de Luc à l'horizon. Non il ne peut pas l'abandonner comme cela. Elle est dans le flou.

Tout à coup un homme l'aborde, ce n'est malheureusement pas Luc. Sèchement, il lui dit de la suivre. Karla est anxieuse mais prête à refouler cet importun.

Au même instant, son portable s'anime. Un message apparaît. C'est Luc qui lui dit brièvement de suivre cet inconnu. Soulagée mais encore inquiète elle suit cet homme et monte dans sa voiture.

Sur la route Karla se pose beaucoup de questions. Où vont-ils? Cet homme pas des plus sympathiques va-t-il profiter de ses charmes? Mais surtout que manigance Luc?

Il est 12H00 quand elle obtient réponse à sa première question. Karla entre dans un club de golf plutôt chic vu les dimensions de la propriété et les rares voitures qu'elle voit.

En sortant de la voiture l'inconnu l'emmène dans le bâtiment central, mais au lieu de la conduire à l'accueil il la fait bifurquer dans un couloir qui semble concentrer les bureaux de service.

Elle ne s'y trompe pas puisqu'on lui propose d'entrer dans une pièce dont la pancarte indique meeting room.

Stupeur, Luc est là assis au fond avec son regard acerbe. Pour Karla, c'est immédiatement un étrange mélange de crainte et d'excitation qui se diffuse dans tout son corps.

Après avoir remercié le chauffeur, Luc se lève et vient se placer à quelques centimètres de Karla.

Avec un petit sourire qui fait d'autant plus palpiter le cœur de Karla, il ouvre enfin la bouche.

Luc : pas mal ta tenue. Qu'y a-t-il dessous?

Karla : euh, un string et un soutien-gorge en dentelle rouge. J'ai mis aussi des bas pour vous faire plaisir.

Luc : Me faire plaisir? Te faire plaisir pour que je te défonce plutôt! Dis mois que je me trompe?

Karla : Euh non pour vous faire plaisir afin que vous soyez excité et me, me ... me baisiez.

Luc : C'est bien tu comprends que tu es là pour être baisée ou sautée c'est selon. Et je veux désormais n'entendre que ces mots de ta bouche de salope. Car tu es une salope n'est-ce-pas?

Karla : Oui je suis votre salope ... mais je vous en prie arrêtez de me pousser à dire cela.

Luc : Tu feras ce que je veux. Bon changeons de sujet puisque madame est encore mal à l'aise à clamer sa vraie nature. Comment trouves tu ta tenue pour jouer au golf?

Karla : Pas très adaptée car pour vous faire plaisir j'ai mis ces escarpins bleu foncé et ma jupe risque de virevolter un peu trop.

Luc : Tu as raison pour le premier point mais pour le second ce n'est pas pour me déranger. Néanmoins je trouve ta tenue encore trop sage.

Karla : Quoi!!!, mais elle est déjà limite, au lac plein de personnes me mataient et ...

Luc : Stop! Tu veux rentrer chez toi?

Karla : Euh Non Luc?

Luc : C'est une bonne décision ma petite truie. Tu me permets que je t'appelle comme cela?

Karla : Si cela vous plaît.

Luc : Fais une phrase et dis-moi pourquoi je peux le dire!

Karla : Oui vous pouvez m'appeler ma petite truie ... parce que j'en suis devenue une c'est cela?

Luc : C'est bien cela Karla. Et en bonne truie fous-toi à poil maintenant! Passe ensuite les vêtements qu'il y a dans ce sac.

Apeurée de devoir porter des habits particulièrement indécents, mais n'imaginant pas dire non et perdre son homme, Karla se déshabille rapidement.

Elle se comporte telle une petite fille se mettant à nue lors d'une première visite médicale. Cela fait sourire Luc qui adore cette phase de honte mélangée à ce sentiment fort que Karla a envie d'être dirigée, forcée à réaliser des choses qu'elle n'imagine pas oser faire de son propre chef mais dont elle jouit au final..

N'ayant plus que ses bas auto-fixant, Karla, ouvre le sac. Elle est bouche bée.

Elle regarde Luc espérant en vain qu'il se soit trompé mais son sourire vaut toute réponse.

Elle ne peut pas. Non et si quelqu'un de sa connaissance la voit ainsi. Non elle ne va pas oser la tête. Mais que faire, il va me quitter si je ne le fais pas. Les pensées s'emmêlent dans la tête de Karla. Et c'est le visage rouge vif que Karla mets le vêtement choisi par Luc.

C'est une robe moulante rose, dont Karla découvre en s'habillant face au miroir que les boutons de devant ne rabattent pas la totalité du vêtement sur son corps. Ils laissent ainsi apparaître une bande verticale de chair qui va de son entrejambe à son cou.

Et ce n'est pas plus décent derrière. En effet, en se regardant de dos Karla s'aperçoit que la robe remonte telle une accolade inversée dévoilant largement sa raie des fesses.

Avec une bribe d'espoir Karla essaie de voir si elle n'a pas égarée au moins un tanga transparent ou un string.

Luc : Non Karla il n'y a rien d'autre.

Karla : Mais tout le monde va voir ma chatte toute lisse, et cela même de loin.

Luc : Surement. Mais ta chance est que nous allons jouer avec un ami à l'heure du déjeuner.

Karla : Tu vas me montrer à un ami comme cela?

Luc : Oui et en plus il a une surprise avec lui. Allez, magne toi car après le déjeuner il y aura surement des petits vieux sur le parcours qui risque de te mater. Au fait garde tes bas cela renforce ton côté salope.

Après avoir pris une voiture électrique Karla et Luc se retrouvent au 9eme trou. Une autre voiture les y attend.

Ce n'est pas uniquement un homme qui est à bord mais un couple.

Très rapidement Karla comprend que de couple il s'agit plutôt d'un homme avec sa soumise. Elle porte une tenue de tennis blanche si moulante et si fine qu'on devine toute son anatomie, même la couleur de sa peau. Et pour rendre le tout encore plus outrageux le tissu a été découpé pour que les tétons ressortent.

Luc : Karla je te présente Marc un ami et confrère qui a récupérer lui aussi une salope dans ton genre qui se prénomme Amélie.

Marc : Je vois que la tienne apprends vite ou est en sacré manque c'est à voir.

Luc : Tu auras l'occasion de voir. En attendant je te propose un jeu. Nos deux chiennes ici présentes vont servir de mise à prix.

Marc : Je suis d'accord. Comment joue t'on?

Luc : très simple nous allons faire 4 trous comme prévu. A chaque trou le perdant verra sa soumise subir un gage.

Marc : D'accord. J'imagine que tes gages, vu ton imagination, vont être exquis.

Luc : Je pense. Mais avant de commencer mesdames, c'est vous qui allez porter nos balles.

Luc sort au même instant de chacune de ses poches 3 balles de golf rattachées les unes aux autres par une ficelle.

Luc : Tu vois Marc j'en ai fait des boules de geisha. Comme cela pour nous nous n'avons plus qu'à nous occuper de nos clubs de golf.

Marc : Splendide. Allez les salopes remontez vos jupes et enfoncez-vous bien les balles dans vos cons de vicieuses.

Eberluées d'une telle originalité et secouées par les propos de Marc, les deux femmes prennent les balles et se les introduise sans aucune considération de qui pourrait les surprendre.

La honte de devoir faire cela s'accroit, quand elles découvrent que leurs hommes prennent des photos à la pelle.

Luc explique le premier gage. Il est simple et terrible. A côté du trou se trouve un petit bois dans lequel il y a des orties.

La perdante, devra sucer le gagnant jusqu'à ce qu'il éjacule dans sa bouche. Et tant qu'il n'aura pas éjaculé il fouettera son cul ou caressera son entrejambe avec des orties.

Karla et Amélie sont craintives. Elles se plaignent l'une l'autre, mais au plus profond d'elles, elles n'attendent qu'une chose; voir leur amant remporter la partie.

C'est donc avec soulagement que Karla voit la première partie remportée par Luc. Sur le champs les quatre "complices" vont dans le petit bosquet, où effectivement se trouve un champ d'orties.

Avec son gant de golf Luc arrache une bonne poignée de la plante puis intime l'ordre à Amélie de venir s'agenouiller devant lui.

Luc : Tu as intérêt à sucer vite et bien. Un petit conseil j'aime les gorges profondes.

Marc : aller remonte ta jupette pour que ton joli cul apprécie les caresses de Luc.

Amélie a juste le temps de remonter sa jupe que Luc commence à fouetter son cul avec les orties. Surprise et déjà en peine, elle se rue sur la braguette telle une nymphomane en manque de bite, pour se mettre à sucer Luc.

Karla est ébahi par la pipe qu'elle prodigue. On dirait que les orties sont un aphrodisiaque pour Amélie. Mais les hum! hum! à chaque passage de cette plante sur sa peau blanche rappelle à Karla que dans ce jeu il vaut mieux que Luc gagne.

Tandis que Karla est dans ses pensées, Luc joue avec la petite soumise de Marc. Au moment où Amélie fait coulisser la tige entière de Luc dans sa bouche, ce dernier lui bloque la tête. Mais ce n'est pas pour autant qu'il stoppe la fessée.

Luc lui ordonne d'aspirer plutôt que de bouger sa tête. C'est ce qu'elle fait du mieux qu'elle peut.

Mais ce n'est pas suffisant pour faire jouir Luc. Luc a de l'endurance et n'est pas surpris par les prouesses d'Amélie. Dans ces conditions, il la libère, il lui ordonne de le branler avec de grands va et vient, et avec ses lèvres serrant au maximum sa tige.

Telle une hystérique, Amélie qui a désormais les fesses rouge vif se déchaine sur son membre, tandis que Marc l'encourage en disant au combien il est fier d'avoir une telle chienne comme maitresse.

Luc n'en peut plus. Il lâche le fouet végétal et de ses deux mains force Amélie à s'empaler au plus loin sur sa bite. Amélie déglutit tant bien que mal les deux trois jets de sperme de Luc. Elle a réussi son gage mais elle a bien conscience que ses fesses risquent de la faire souffrir quelques heures.

Quelques minutes plus tard, après que chacun des protagonistes ait repris ses esprits, le jeu reprend.

Le challenge pour le trou suivant est là aussi machiavélique. La perdante devra traverser à la nage le petit lac dont l'eau ne doit pas être très chaude selon les dires de Marc, puis revenir en courant pour se faire prendre en levrette dans le bunker de sable.

Malheureusement pour Karla, la gâterie prodiguée par Amélie sur son champion lui a fait perdre la niaque.

Marc avec un large sourire dit à Karla se dessaper immédiatement et de sortir les boules de geisha avant de plonger.

Une fois nue au bord du Lac sans aucun avertissement il la pousse dans le lac. Saisie par le froid, Karla s'empresse de nager tant bien que mal.

Malgré la petite taille du plan d'eau, il lui faut 6 bonnes minutes pour traverser et revenir en courant vers le bunker de sable.

A peine arrivée elle s'empresse de se mettre à quatre pattes et d'écarter les jambes pour se faire prendre par Marc.

Marc : Ta salope est aussi accroc à la bite que la mienne semble-t-il. Sans rien dire elle se jette à nos pieds en position pour une bonne levrette sans chercher à savoir s'il y a des gens dans les environs.

Luc : Tu as raison nous avons trouvé de belles chaudasses. Amélie qu'en penses-tu?

Amélie : Oui nous sommes de vraies salopes.

Luc : Oui pour ton cas je l'ai bien vu que tu es une chienne en chaleur. C'est normal quand on a 25 ans. Mais cette pouliche que ton mec va défoncer, a quasi cinquante ans. Tu trouves cela normal? Tu aimerais que ta mère fasse cela?

Amélie : non monsieur.

Marc : rhabille toi salope avant que je te baise. J'ai cru voir que ta robe est faite pour cela. N'est ce pas?

Karla : Arrêtez ce n'est pas marrant, d'ailleurs je n'aurais jamais dû porter cela.

Luc : Quand on a la vulve ruisselante il vaut mieux porter des vêtements de pute.

Ces mots raisonnent dans la tête de Karla qui comprend que l'assoiffée de sexe qu'était Amélie dans le fourré, n'est autre qu'elle désormais sur cette bande de sable.

Elle ne proteste pas plus et remet prestement son obscène robe à même son corps encore humide avant de se repositionner à quatre pattes. Marc tout en sortant sa verge de son pantalon se tourne vers son ami pour lui faire un salut de la tête en signe de remerciement de pouvoir sauter sa pouliche.

Une décharge électrique irradie l'épine dorsale de Karla , elle laisse échapper un petit râle. Marc la pénètre d'une traite, au plus profond de son vagin.

Voyant la réaction de Karla, Marc ressort sa bite pour mieux s'empaler à nouveau. Les conséquences sont identiques pour Karla. Cela ne fait qu'attiser Marc, qui poursuit ce petit jeu quelques instants, se délectant des soubresauts de Karla.

A l'image de Luc, il se décide à la besogner consciencieusement, sans ménagement, d'autant que ses réactions prouvent qu'elle y prend plaisir bien qu'elle ne veuille l'avouer.

Mais la chose la plus surprenante pour Marc, c'est de voir l'effet démultiplicateur des paroles sur Karla. Il se rend compte que les mots sont pour elles un puissant aphrodisiaque même s'ils sont gênants pour ne pas dire dégradant à son encontre.

Il la traite de grosse vicieuse délurée, et pour réprimander le fait qu'elle nie cela, il lui claque vigoureusement ses fesses joufflues. Karla ne laisse pas échapper des Aies, Aie!!! de douleur mais des Ohh!!! ou Ahh!!!d'excitation.

Marc lui agrippe alors ses mamelons qui pendent et se met à la pilonner de toutes ses forces.

Sous les coups de boutoir Karla va d'avant en arrière. Avec le balancier ses seins tentent de balloter, mais ils sont maintenus ou plutôt retenus par Marc qui pince fermement ses tétons. La morsure est à chaque fois plus vive et contre toute attente jouissive.

Elle sent que le plaisir ne cesse de grandir malgré sa position. Quelle vilénie pense t'elle, comment prendre du plaisir à subir cela. Elle a conscience, bien qu'elle le réfute encore, que les paroles humiliantes à son encontre l'excite.

Elle lève la tête pour regarder son amant Luc, histoire de lui adresser un message, qui sait de fierté à son encontre.

Elle est loin du compte, elle découvre au contraire que celui-ci a sorti sa caméra pour filmer la scène.

Karla a honte car elle devine que le film révèle sa situation paradoxale. La combinaison des mots qui la rabaissent alors son corps exprime un plaisir au bord du paroxysme. Avec cette caméra qui la fixe, elle entrevoit à cet instant que les changements sont plus profonds qu'elle ne le croyait.

Marc se met maintenant à varier les vitesses pour éviter d'éjaculer trop rapidement. Ses changements de rythmes inattendus causent immanquablement des secousses électriques à Karla.

L'esprit de Karla cesse de raisonner, oublié la honte d'être vêtue ainsi, oublié la honte de se faire traiter de chienne. Peut-être en est-elle une? Le plus important là c'est d'avoir un pieu viril dans sa moule, un bâton qui par ses mouvements puissants la fait grimper au 7eme ciel.

Marc accélère de nouveau, ce qui décuple le plaisir de la quinquagénaire. Karla ne geigne plus elle halète. Son plaisir monte, monte ....

Et dans un dernier élan Marc et Karla se redissent pour exploser quasi simultanément. Karla s'écroule au sol, vidée par temps de plaisir.

Quelques minutes plus tard, Luc annonce qu'ils sont en retard et par pitié pour leurs deux maîtresses propose à Marc de finir ce jeu avec une course. Marc est d'accord avec cela, d'autant qu'ils ne se sentaient pas capable de pouvoir profiter d'une possible victoire dans les minutes qui allaient suivre.

Au fond d'elles-mêmes, Amélie et Karla sont soulagées d'une telle décision.

Luc : Pour le dernier challenge, Mesdames, vous allez vous défier directement. Vous voyez le cabanon là bas. La première qui arrivera nue avec les boules de geisha tenues par la bouche sera la gagnante. Et je vous conseille de gagner.

Marc: Je ne sais pas quel est le gage mais je m'en délecte par avance!

Luc: C'est parti.

Surprises, les deux soumises se lancent dans la course. Faute d'avoir réfléchie à la stratégie la plus adéquate, elles se déshabillent sur le champ, prêtes à déambuler nues sur les 400 mètres qui les séparent du cabanon.

Une fois nues elles se lancent comme des dératées à l'assaut du cabanon. Les seins de Karla ballotent dans tous les sens. La scène est véritablement des plus obscènes ce qui donne un large sourire à Luc et Marc qui les suivent avec la voiturette.

Arrivés au Cabanon les deux hommes constatent qu'Amélie est au garde à vous, certes essoufflée mais droite avec une balle de golf dans sa bouche et la deuxième chancelant juste en dessous de son menton.

Nue avec sa peau perlant de sueur en raison de sa course éperdue pour vaincre, avec sa bouche aux joues arrondies par l'objet qui quelques instants plutôt était logé dans son vagin, rendaient Amélie extrêmement sensuelle.

L'appétit sexuel des deux compères est instantanément ravivé par un tel spectacle. Mais la perdante dans l'histoire ce n'est pas Amélie, mais d'un autre côté le gage n'a pas vocation à posséder à nouveau Karla avec leur sexe.

Karla sur ces entrefaites arrive, rouge essoufflée, bien loin de l'image érotique et charnelle qu'a offert Amélie.

Luc: Eh bien voilà notre perdante.

Marc: Je suis impatient de connaître ta surprise.

Luc: Karla, tu vois la vieille table là-bas. Tu vas t'y mettre à plat ventre dessus, les jambes bien écartées.

Luc: Amélie, prends ces cordelettes et accroche lui bien les jambes et les mains aux pieds de la table. Que ma salope épouse bien les formes de la table.

Amélie: D'accord Monsieur.

Sans protester Karla toujours essoufflée et en sueur se penche sur la table. Sans attendre Amélie se met à lui attacher les deux jambes aux pieds de cette table en chêne massif. Malgré sa petite taille la table est lourde empêchant toute gesticulation à Karla, d'autant qu'au moment de lui ligoter les poignets aux deux derniers barreaux, Amélie sert bien fort les liens ne laissant aucune liberté de mouvement.

Luc pousse gentiment Amélie et Marc à venir devant Karla. Puis il récupère dans un recoin du Cabanon un sac qu'il ouvre rapidement.

Karla ne comprends pas à quoi va servir cet objet à priori en cuir avec 4 lanières. Faut dire que sa position n'est pas la meilleure pour visualiser l'objet.

Luc: Ma belle pouliche n'a pas l'air de comprendre ce que s'est. Faut dire qu'il manque le principal ... les accessoires. Et les voici!!!

Marc: Un gode ceinture, c'est bien cela?

Luc: Pas tout à fait, c'est un double gode ceinture pour lequel il ne reste plus qu'à visser les godes de son choix.

Marc: Pourquoi un gode ceinture?

Luc: Rien de plus excitant que de voir la gagnante du défi empaler la perdante. Et puis Amélie aura plus d'énergie que nous. N'est-ce pas?

Amélie: Monsieur je ne suis pas sûr après cette course.

Luc: Ne cherche pas à te défiler petite salope. De toute façon je te conseille de te donner à fond, tu vas vite comprendre pourquoi.

Marc: La gagnante risque t'elle d'être perdante aussi?

Luc: cela se pourrait bien si elle ne coopère pas ... tu vas comprendre.

Luc: Voici 3 godes qui peuvent être vissés. Le gode violet fait 10 cm de long de diamètre moyen avec des picots; le deuxième en bleu fait 15 cm et il est deux fois plus large que le premier. Le noir enfin est aussi long mais moins large, par contre il a un réservoir intégré qui avec les secousses libère le liquide mis dedans. Et le liquide que j'ai choisi est un subtil mélange aux effets urticants et dilatants.

Report Story

byLucgs45200© 7 comments/ 17929 views/ 2 favorites

Share the love

Report a Bug

Suivant
2 Pages:12

Forgot your password?

Please wait

Change picture

Your current user avatar, all sizes:

Default size User Picture  Medium size User Picture  Small size User Picture  Tiny size User Picture

You have a new user avatar waiting for moderation.

Select new user avatar:

   Cancel