tagNon Consentement / À contre-cœurLe paradis des violeurs: Crystal

Le paradis des violeurs: Crystal

byCoulybaca©

****************************************

Cette histoire se suffit en elle-même bien qu'elle fasse partie d'une série intitulée "le paradis des violeurs"

****************************************

Une nouvelle fois en chasse, Darius Thompson recherchait à nouveau une proie attrayante, une ravissante blanche épouse d'un petit cornard de blanc.

- Oui ces connards de petits blancs sont fiers de leurs ravissantes femme et les exhibent bien souvent comme des trophées de chasse... Lorsque je leur renvoie elles souvent un peu ternies, hey, hey, hey! Ces ravissants trophées sont alors pleines de mon jus! Gloussait-il tout en surveillant les bureaux de l'aéroport.

Bien que personne ne le pressa de venir si tôt, c'est par pur plaisir qu'il venait tôt pour surveiller les abords des bureaux.

Darius adorait voyager pour son boulot, chaque aéroport s'avérait un petit paradis, un fabuleux terrain de chasse où il pouvait déployer se appétits lubriques.

Il était loin de la norme habituelle des mâles qui suivaient occasionnellement une ravissante femme en fantasmant sur les plaisirs qu'elle pourrait leur dispenser, lorsque Darius suivait une femme c'est qu'elle avait éveillé ses désirs pervers.

Il était devenu un violeur en série, en particulier de jeunes femmes blanches mariées, un violeur fou.

Et maintenant, alors qu'il comptait un nombre important d'agressions couronnées de succès dont certaines avaient été rapportées aux force de police qui enquêtaient, il avait été classé en tant que violeur en série.

Darius avait établi quelques règles afin de minimiser les raisons de se faire prendre et de se retrouver en tôle pour le reste de sa vie.

Une des règles de base était de commettre ses forfaits loin de chez lui.

Mais avec le succès était venu un machisme bravache, il commençait maintenant à guetter les filles dans les aéroports d'où il rentrait et même la ravissante rouquine assise derrière le bureau des réservations.

Il avait développé des plans et des combines dans le but de se sauter la ravissante hôtesse, ce qui avait abouti à l'attaquer avec succès dans sa propre maison.

Par la suite il avait entrepris de la faire chanter la menaçant de diffuser une vidéo de son viol si elle refusait de se plier à ses dictats.

Au moment de faire vérifier son ticket Darius remarqua une ravissante blonde à quelques pas devant lui. Soupçonnant qu'elle devait être très séduisante alors qu'il ne lui voyait que le dos, la tête à hauteur de ses jambes il commença à envisager les possibilités qu'elle lui offrait.

A la vue de l'élégant tailleur bleu qu'elle portait, il était évident qu'elle voyageait pour affaires et qu'elle se préparait à embarquer pour son boulot.

Lorsqu'elle se dirigea vers le premier comptoir pour faire valider son ticket, Darius attendit anxieusement son tour en espérant qu'il aurait la chance qu'elle prenne le même vol que lui pour Newark.

Finalement lorsqu'il obtint son laissez-passer, Darius jeta un coup d'œil circulaire et ne vit aucun signe de la délicieuse blonde.

Se précipitant vers les zones de sécurité, il sourit en la voyant qui se tenait à mi-chemin de la ligne où l'on passait les bagages à main aux rayons X.

Alors que la ligne avançait en zigzaguant, il se rendit compte qu'effectivement elle était fort séduisante, juste comme il l'avait espéré en la voyant de dos.

Se mettant dans la ligne il espérait qu'il aurait un coup de pot et qu'il se retrouverait en bonne position au bon moment alors qu'elle avait obtenu un sac en plastique pour y ranger ses possessions.

Occupée à ranger son sac et des sachets de liquide dans le sac en plastique, Crystal Benton était inconsciente des yeux des mâles qui posaient un oeil appréciateur sur ses charmes alors qu'elle enlevait sa chaussure droite pour la ranger dans un plastique.

Sa chaussure gauche vint bientôt la rejoindre alors qu'elle se mouvait pieds nus, plusieurs hommes les contemplaient pour satisfaire leur fétichisme du pied, et en particulier Darius Thompson. qui se représentait ses pieds jolis pieds sexy repliés sur ses fesses et ses orteils manucurés refermés sur sa grosse hampe noire pour lui dispenser du plaisir.

C'est alors qu'il se rua sur les grilles de sécurité pour la voir réenfiler ses chaussures.

Mariée depuis 3 ans à John, son mari âgé de 27 ans, Crystal Benton avait décidé, avec son accord, qu'il était temps de fonder leur famille.

Elle avait arrêté la pilule depuis maintenant 2 mois, sur les conseils de son gynécologue, elle espérait que bientôt son corps aurait éliminé les derniers reliefs de contraception et qu'elle retrouverait sa fertilité initiale.

Crystal n'aurait certainement pas espéré cela si elle avait pu lire les perverses pensées de l'homme qui se tenait devant elle en travers du chemin, lui dont les pensées à cet instant même étaient :

- Bigre quel joli brin de fille! Je me demande si elle a déjà des enfants? J'adorerai bien être le premier à engrosser cette ravissante blonde!

Darius contemplait sa succulente proie, apparemment elle recevait un coup de téléphone, elle tendit la main pour fouiller son sac pour en sortir son portable et répondre à l'appel.

Profitant de sa distraction, il s'avança à son au bout opposé du couloir d'embarquement et saisit une chaise libre qui lui permettait de surveiller la ravissante jeune femme alors qu'elle avançait tirant sa valise à roulettes.

Se pourléchant les babines comme elle passait devant lui, déjà Darius se demandait comment découvrir, sans éveiller de soupçons si elle prenait le même vol que lui.

Se remettant en chasse en la voyant se diriger vers les grilles de la porte "B", il lui semblait jouer à la loterie, il espérait secrètement entendre l'appel pour le "B - 10 " retentir.

Quelques instants plus tard, Darius sursauta, il aurait aimé hurler sa joie.

Alors qu'elle prenait place sur une chaise, il se débrouilla pour s'asseoir tout au bout de la rangée opposé, pour ne pas risquer d'attirer son attention.

Il se pourlécha les lèvres et avala sa salive alors que sa délicieuse proie croisait les jambes dans sa direction.

La respiration de Darius se fit plus courte alors qu'il s'imaginait s'installant entre ses blanches cuisses bien écartées, respirant son délicieux parfum avant de frotter son visage sur le fond de sa petite culotte trempée de cyprine.

Il l'imaginait se tortillant pour échapper à sa bouche goulue, sachant qu'elle finirait par s'exciter s'il continuait à frotter son visage contre sa chatoune en reniflant ses flagrances intimes.

Il se demandait comment elle réagirait lorsqu'il refermerait ses lèvres sur sa cramouille, en pensant :

- Bordel, ces caresses la feraient tout de suite sortir de ses gonds!

L'ayant vu faire enregistrer un sac à main en tant que bagage à main, Darius n'avait plus peur de perdre un de ses gestes, durant le vol, mais il était moins sur de lui pour ce qui suivrait leur débarquement.

- Quelqu'un l'attendra-t--il à l'aéroport? Se demandait-il.

- Ira-t-elle louer une voiture?

- Comment tenir compte de tous ces paramètres?

- Prendre u taxi pour la suivre si quelqu'un l'attend?

Si comme je l'espère, elle loue un véhicule, ce me sera d'autant plus facile de la suivre! Conjoncturait-il se disant qu'il lui suffirait de louer lui aussi une voiture dans une agence voisine puis d'attendre sa sortie en faisant la queue afin de la suivre dans ses déplacements.

Il pourrait même coller le GPS, qu'il emmenait toujours, sur sa voiture ce qui lui permettrait de suivre tous ses mouvements sans risque de la perdre.

Quelques heures plus tard, une fois qu'ils eurent atterris à destination, Darius suivit sa succulente proie à distance raisonnable pour aller prendre l'ascenseur menant au bureau où récupérer les bagages.

Il commença par récupérer sa valise et attendit que la ravissante blonde obtienne son bagage.

Alors qu'elle quittait l'aire de remise des bagages, Darius croisait les doigts et lorsqu'elle se dirigea vers une agence de location de véhicules, il sourit de toutes ses dents, il avait envie de hurler :

- Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!

Les choses tournaient comme il l'espérait, alors qu'elle prenait place dans la queue formée devant l'agence nationale de location.

Il savait à force de voyager, que toutes les agences louaient des voitures similaires à des prix comparables, il décida de tenter sa chance dans une petite agence.

Il se dirigea vers une agence adjacente ou personne ne faisait la queue.

Sa valise rangée dans la voiture qu'il avait louée, Darius revint à pied vers le parking où les voitures louées par l'agence étaient rangées.

Portant un attaché-case pour ne pas éveiller les soupçons, il se posta à coté de l'ascenseur, lorsque sa proie quitta le parking, il l'observa attentivement et attendit qu'elle paye sa location et prit sa valise avant de quitter les lieux, venant dans sa direction.

Comme elle inspectait la voiture, s'assurant qu'elle ne présentait aucun choc, Darius nota sa marque et le modèle de la conduite intérieure bleue marine, ainsi que les numéros de plaque minéralogique, puis il traversa le parking rejoignant la voiture qu'il avait louée.

Se tenant à la portière conducteur de son véhicule, Darius espionna sa future victime qui grimpait dans sa voiture et la démarrait.

Il se posta à mi-chemin de son allée se tenant prêt à démarrer et à lui emboîter le pas.

Il la suivait de prêt lorsqu'elle s'arrêta à la loge du gardien pour lui montrer son autorisation de circuler avant de quitter le parking.

Sa carte en main, Darius espérait que le gardien s'acquitterait rapidement de sa tâche, afin de ne pas perdre sa sexy proie.

Une fois hors du parking, il accéléra légèrement et sourit en constatant que la voiture qu'il avait louée répondait parfaitement à ses sollicitations.

Une bonne vingtaine de minutes de filature sur l'autoroute, et elle mit son clignotant à droite indiquant qu'elle prenait la bretelle de raccordement vers Westport.

Il l'observa alors attentivement se garant sur le parking d'un grand magasin de vente de stores, appartenant visiblement à une grande chaîne.

La voyant pénétrer dans le magasin son attaché-case à la main, il comprit que c'était le but de son trajet, son lieu de rendez-vous pour traiter ses affaires.

Il fit le tour du parking pour se garer face à sa voiture.

Il jeta un coup d'œil circulaire pour s'assurer que personne ne le regardait, il avait ses gadgets en main, prêts à fonctionner.

Il plaça une balise GPS sous le pare-chocs avant, dorénavant il pourrait suivre aisément ses déplacements.

Il avait en main une barre munie d'un crochet qu'utilisaient les services de police et les voleurs pour forcer discrètement, sans laisser de traces, une portière de voiture, il ouvrit la porte avant sans coup férir.

Il s'assit sur le siège passager et ouvrit la boite à gants, il y trouva l'accord de location du véhicule qu'elle y avait rangé.

Il vit que la somptueuse jeune femme s'appelait Crystal Benton, il y trouva aussi son adresse et même qu'elle séjournerait à l'hôtel Orion dans la ville de Rockford.

Plus important encore il constata que le contrat de location courait sur deux jours, elle devait retourner chez elle jeudi en cours de matinée.

- Hummmm... Il semblerait donc qu'elle ait fini de traiter ses affaires demain en fin d'après-midi, trop tard pour attraper un vol de retour! Ainsi, apparemment elle ne doit voir personne jeudi... Mercredi soir devrait donc être le bon moment pour se payer cette petite chienne en chaleur! Supputait-il logiquement.

Il nota le numéro de chambre qu'elle devait occuper à l'hôtel Orion de Rockford, il passa un coup de fil au bureau des réservations.

- Ma collègue m'a avisé qu'elle devait séjourner dans votre hôtel aujourd'hui et demain... Elle s'appelle Crystal Benton... Pourriez vous me réserver une chambre proche de la sienne, pour le les mêmes dates.

L'employé aux réservations dut se documenter avant de répondre :

- Nous avons une chambre de libre au 3ème, en vis à vis de la chambre de madame Benton... Si vous voulez la retenir, vous devriez payer en utilisant votre carte de crédit...

Une fois la réservation effectuée, Darius sourit largement en son fort intérieur, il pouvait maintenant vaquer à ses propres affaires le reste de la journée.

Il ouvrit le coffre de la voiture, puis la valise de sa proie, il déroba une petite culotte, referma le coffre avant de regagner son véhicule.

Il descendit la fermeture éclair de sa braguette tout en dégustant la douce odeur de frais de sa petite culotte, puis il drapa le soyeux chiffon sur sa bite frémissante.

- Uhhhhhh... Oh... Ahhhhhhhhhh... Oh ouiiiiiiiiiiiiiiii... Grognait-il en crachant son foutre onctueux dans le sous-vêtement qui gainait sa bite.

Le souffle coupé suite à cette violente jouissance, il s'essuya méticuleusement avant de remonter sa fermeture éclair et de prendre la route.

Il avait rangé sa petite culotte dans sa poche, ce serait un support pour le faire rêver d'elle et de ses charmes cette nuit.

Darius pensait que de toute manière la disparition de sa petite culotte ne l'affolerait pas, elle penserait sûrement l'avoir oubliée en faisant ses bagages.

Plus tard dans l'après-midi, Crystal après avoir pris la clef de sa chambre s'étonna quelque peu en entendant l'employé de service l'aviser :

- Votre collègue a retenu une chambre en vis à vis de la votre!

Elle réfléchit rapidement et conclut que cet employé s'était tout simplement trompé, la confondant avec un autre client et sur cette pensée il prit l'ascenseur.

Le chariot de transport tenu d'une main elle tendit sa carte pour ouvrir la porte de sa chambre.

A l'insu de Crystal, au travers de la porte entrouverte de la porte d'une chambre en vos à vis de la sienne, une paire de yeux concupiscents suivait tous ses mouvements.

Darius utilisait une nouvelle fois sa petite culotte pour se branler frénétiquement en épiant la ravissante jeune femme qu'il avait l'intention de violer d'ici peu.

Défaisant tout de suite sa valise pour éviter que ses vêtements ne se froissent plus que nécessaire, elle rangea ses sous-vêtements dans un tiroir de commode et pendit ses chemisiers et ses jupes dans une garde-robe.

Elle avait rangé deux petites culottes dans le tiroir alors qu'elle vérifiait le contenu de sa valise persuadée d'en avoir emmené trois de façon à en avoir une en surnombre comme je le fais à chaque voyage.

Elle haussa les épaules pensant que ses affaires avaient du la préoccuper un peu trop alors qu'elle se dépêchait de boucler sa valise la veille au soir.

L'après-midi même, son travail terminé, Crystal glissa sa carte dans la fente de sa porte prévue à cet effet.

Elle entendit à cet instant une porte s'ouvrir sur sa droite et vit un costaud noir en costume, portant une mallette quitter sa chambre pour remonter le couloir.

Comme la porte de sa chambre s'ouvrait, elle ressentit soudain un violent choc électrique à son épaule qui courut au travers de son corps, elle tomba quasiment inanimée sur le seuil de sa chambre.

Incapable de comprendre ce qui lui arrivait, elle sentit vaguement une large main lui encercler la taille, et la traîner facilement dans sa chambre.

Un quart d'heure plus tard, alors qu'elle commençait à reprendre ses esprits, elle se retrouva les yeux braqués sur le plafond de sa chambre un chiffon bourré dans sa bouche l'empêchant d'émettre le moindre cri.

Elle chercha à bouger sa main droite, elle découvrit alors que son poignet était immobilisé par une corde, puis elle réalisa qu'il en était de même avec son poignet gauche.

Elle releva la tête et se pencha légèrement en avant, et haletante elle se rendit compte que ses miches étaient dénudées.

Horrifiée, elle écarquilla les yeux à la vue du musculeux noir qui sortait de la salle de la salle bain entièrement nu, il branlait énergiquement la véritable monstruosité qui se dressait entre ses cuisses.

Découvrant alors que ses jambes n'étaient pas garrottées, Crystal se tortilla et se débattit pour se libérer de ses liens alors que le gigantesque noir s'approchait de son mit.

Son agresseur posa alors une large main sur ses cuisses qu'il caressa doucement.

Frémissante d'horreur et de révulsion, elle sentit le lit s'affaisser sous le poids de son assaillant, elle secouait la tête de droite à gauche, fouettant le torse de l'homme de ses longs cheveux alors que le pervers noir enfouissait son visage entre ses cuisses se dirigeant vers son intimité encore couverte de sa petite culotte blanche en dentelle.

- Nonnnnnnnnnnn... Nnnnnnnn... Nnnnnnnnnnnnnnnn... Protesta-t-elle alors qu'il reniflait maintenant son buisson velu.

C'était exactement la réaction à laquelle s'attendait Darius alors que sa ravissante proie se débattait tandis qu'il reniflait ses flagrances intimes au travers du fond de sa petite culotte.

Il entreprit alors de lécher vigoureusement son con au travers du sous-vêtement soyeux, la salope folle d'excitation se trémoussait sur le lit.

Il attrapa la bande élastiquée du tour de jambe de son petit slip, il repoussa le fond du soyeux chiffon de coté et plaqua sa bouche fouineuse sur sa chatoune entièrement offerte à ses caresses, elle sursauta violemment et tenta de fuir ses privautés.

C'est alors qu'il se mit à fouiller sa fentine d'une langue habile, exacerbant ses sensations intimes, elle grommelait au travers de son baillon :

- Nnnnnnnnnnnnnn... Nnnnnnnnn... Nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn...

Il avait déniché de la pointe de la langue son clito hyper sensibilisé, la belle chienne se tordait en tous sens alors qu'elle sentait monter un indésirable orgasme.

Son corps relativement menu tremblait de toutes ses fibres, se tétanisa, Darius comprit qu'un violent orgasmer la terrassait, d'autant plus que son jus intime coulait à flot dans sa bouche avide.

Son corps tétanisé par l'orgasme fléchit alors et retomba sur le lit alors qu'il continuait à savourer l'épaisse liqueur intime qui inondait sa cramouille.

Elle se sentait vaincue et honteuse en constatant que son corps la trahissait terrassé par le plus somptueux orgasme qu'elle ait jamais ressenti, elle tenta de cacher ses larmes alors qu'il se maintenait railleur au-dessus d'elle.

Elle frissonna en sentant son gland turgescent tâtonner à l'orée de sa féminité, c'est alors qu'elle réalisa que ce sale bâtard noir avait l'intention de la violer et qu'apparemment elle n'avait aucune chance d'échapper à ce funeste sort.

Elle pensa alors à son mari si amoureux, elle ne put s'empêcher de se demander :

- Oh John, m'aimeras-tu encore si tu apprenais que je me suis fait violer... Par... Par un noir! Qu'un noir m'a souillé de sa liqueur séminale? Voudrais-tu encore me faire l'amour sachant qu'un autre homme m'a possédée?

N'ayant jamais eu d'autre expérience que l'amour avec son mari, Crystal frissonnait de peur en constatant la taille monstrueuse de la bite de ce salaud qui se pressait à l'orée de sa cramouille détrempée, cherchant à insinuer son groin dans sa chatoune bien trop étroite.

Sa grotte était très étroite ce qui expliquait sa difficulté de la pénétrer pour la première fois.

Elle tremblait de peur en sentant sa grosse main empoigner fermement ses hanches et c'est alors que l'inévitable se produisit, il lui pourfendait la cramouille.

- Aaaaaaaaaaaaaa... Aaaaaaaaaaaaa... Nnnnnnnnnnnnnnnnnn... Cria-t-elle au travers de son baillon qui étouffait largement les sons.

Alors qu'il n'avait encore enfoui que la moitié de sa monstruosité dans son étroite petite moule, il explosa de rire en entendant ses lamentations il donna un coup de rein, elle écarquilla ses yeux, horrifiée.

- Que se passe-t-il madame Benton? Ma bite est trop grosse à ton goût? Ironisait Darius en forçant pour introduire 3 centimètres de plus dans sa chatoune endolorie.

- Nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn... Pleurnicha-t-elle au travers de son baillon alors qu'il lui annonçait railleusement :

Report Story

byCoulybaca© 0 comments/ 66233 views/ 0 favorites

Share the love

Report a Bug

Suivant
2 Pages:12

Forgot your password?

Please wait

Change picture

Your current user avatar, all sizes:

Default size User Picture  Medium size User Picture  Small size User Picture  Tiny size User Picture

You have a new user avatar waiting for moderation.

Select new user avatar:

   Cancel