tagÉpouses affectueusesLe cabanon du vieil arabe (1/2)

Le cabanon du vieil arabe (1/2)

bySulichi©

Je m'appelle Daniel, et ma copine s'appelait Isabelle, nous étions ensemble au lycée à Marseille. Nous nous connaissions depuis la 6ème.

Nous étions très proches et aussi très amoureux ... Je suis brun aux yeux bleus et elle est blonde aux yeux verts. Isa était très mince, mais ses seins étaient plus gros que la moyenne et elle en était très fière.

L'histoire commence au mois d'avril.

Comme d'habitude nous sommes au café. Il fait bon, presque chaud. Isabelle, a revêtu une légère robe courte, sans soutien-gorge. Nous sommes installés dans un box au fond du bar.

Ahmed, un homme dans la soixantaine, nous salue. Cela fait longtemps qu'on le croise par ici et j'ai beaucoup de tendresse pour lui. Il vit seul, divorcé; ses enfants sont à Paris. C'est un immigré, d'origine Kabyle. Il est arrivé jeune à Marseille. Il est en semi-retraite, il fait quelques travaux ... au black. Il pêche et il plonge, et vend sa production à quelques restaurateurs et mareyeurs. Il nous propose un verre, nous acceptons. Il s'assoie avec nous. Nous discutons comme d'habitude de choses et d'autres et surtout de son cabanon au bord de la mer. Ahmed, nous y invite .... Il a surtout besoin d'aide pour le préparer pour l'été.

Samedi il passe nous prendre et vers A 8 h 30, nous sommes devant son cabanon. Nous l'aidons à déballer son matériel. Très vite, nous avons fait un gros travail de propreté et vers midi, nous avons pratiquement fini. Ahmed nous propose d'aller nous baigner.

Nous voici à l'Espiguette, une petite plage ... nous longeons la petite falaise et nous nous installons sur une bande de sable de 10 m. Nous y sommes seul et nous nous allongeons. Isabelle porte un deux pièces très petit et ses seins sortent de chaque côté de son haut. Le ventre d'Ahmed, en maillot, parait beaucoup plus gros que d'habitude, limite obese, mais c'est normal vu son âge.

Il entreprend la conversation ' Alors les enfants, ça se passe bien entre vous, je vous vois ensemble depuis longtemps '

Je réponds ' Oui, nous nous entendons bien et je crois qu'Isabelle ne me démentira pas '

Isabelle acquiesce ' C'est vrai, j'aime Daniel, il est différent des autres, calme et réservé '

Le retraité amusé ajoute ' C'est vrai que tous les deux vous êtes plutôt réservés '

Je réponds ' Oui mais nous savons aussi nous amuser, tu sais Ahmed ... '

Isabelle semble assoupie. Ahmed lit le Provençal.

Je décide de plonger pour ramasser quelques oursins. Je mets mon masque et les palmes et armé d'une fourchette et d'une épuisette je plonge. Le courant m'entraîne quelques peu et 30 mn plus tard, je sors de l'eau quelques mètres plus loin de la petite plage. Je franchis quelques rochers en surplomb et me voilà au-dessus de la petite plage.

Je m'apprête à descendre lorsque je vois Ahmed qui met de l'ambre solaire sur les cuisses d'Isabelle. Elle est couchée sur le dos. Le vieil arabe bedonnant caresse ses cuisses pour en faire pénétrer l'huile solaire. Il demande à Isabelle de se tourner. Il masse maintenant son dos, mais gêner par le soutien-gorge il lui demande de le dégrafer. Je reste à les observer, bien caché par quelques arbustes. Je me demande comment Isabelle a pu permettre à Ahmed de la toucher ainsi.

En étalant la crème, le vieil arabe commente ' Tu sais Isa, je crois que tu devrais opter pour le bronzage intégral '

' Je ne crois pas que ça plairait à Daniel ... moi je n'y vois pas d'inconvénient '

' Je crois au contraire que ça lui ferait plaisir, tous les hommes aiment voir leur petite amie à poil à la plage '

' Tu crois vraiment ' dit-elle naïvement

' Tu peux toujours essayer et tu verras ... '

Sans hésiter, Isabelle se tourne et enlève le soutien-gorge. Ses seins, encore, blancs apparaissent dans leur splendeur. Elle regarde alentour, sans me voir, et assurer de ne voir personne, elle fait descendre sa culotte de bain. Elle est nue devant Ahmed qui la regarde. Elle se tourne et expose son dos et ses fesses. Ahmed reprend son massage solaire. Doucement, doucement gros doigts atteignent les fesses ... il ne s'arrête pas et continue ... maintenant il masse les fesses l'une après l'autre. Isabelle ne réagit pas. Elle le laisse faire. Mes yeux fixent cette main qui caresse ma fiancée. Ahmed change de côté et il change aussi de main.

Je peux voir, que son maillot accuse une certaine proéminence, il a l'air plutôt en forme le salaud. De sa main gauche il passe l'ambre solaire et de sa main droite il se caresse à travers le tissu.

Soudain Isabelle s'exclame ' Ahmed, ce n'est pas juste '

' Quoi ' demande-t-il

' Moi je suis à poil et toi non '

' Tu veux que j'enlève mon maillot?' dit-il surpris

' Si tu veux ' Ahmed enlève son slip de bain. Il est assis. Il ne bouge plus.

' Veux-tu que je continue? ' lui demande-t-il

' Oui '

Ahmed enjambe alors les cuisses d'Isabelle, il masse son dos à deux mains. Depuis mon poste, je peux voir son sexe. Je n'en ai pas beaucoup vu ... mais celui de ce vieil homme me semble énorme. Il est long est très gros. Ses couilles pendent sur les fesses d'Isabelle pendant qu'il lui masse ses épaules. Je remarque qu'il est quasiment assis sur les fesses et que son sexe se frotte dans le sillon.

Il lève la tête, regarde le ciel et s'allonge à côté d'Isabelle.

' Il faut que j'arrête .... '

Pas de réponse.

C'est le moment que je choisi pour me remettre à l'eau et revenir par la mer pour ne pas éveiller les soupçons.

Je fais semblant de m'étonner de les voir nus ...

' C'est plus naturel, tu devrais en faire autant' me dit Ahmed

' Oui, tu devais essayer, c'est super' ajoute Isabelle '

' Non ... la prochaine fois ... '

' J'espère que tu ne m'en veux pas, au moins' demande Isabelle

' Non pas du tout, tu as très bien fait '

' Et j'espère que tu ne m'en veux pas à moi aussi' demande Ahmed

' Non, non, bien sûr '

Isabelle est sans complexe. Ahmed aussi et je ne peux m'empêcher d'observer la bite qui pend entre ses cuisses. Moi qui croyais que la taille du sexe diminuait avec l'âge... Je ne m'attendais pas à ça de la part du vieil homme grassouillet. Elle est énorme, sans doute deux fois plus grosse que la mienne en érection. Des veines grosses comme mon auriculaire descendent le long de sa hampe. Complètement décalottée, son gland obscur ressemble à une grosse prune. Ses couilles, comme deux kiwis hirsutes, tapotent entre ses cuisses à chaque enjambé. Je ne me sens pas très à l'aise

Nous décidons de rentrer au cabanon. Nous sommes assis sur les fauteuils de la terrasse. Nous sommes tous les trois en maillot. Mais Isabelle n'a pas remis son soutiens gorge. Il est près de minuit.

' Bon, les enfants .... Si nous allions dormir .... ' propose Ahmed

' Comment s'arrange-t-on ' dis-je

' Ah ... ce n'est qu'un cabanon et je n'ai qu'un lit. J'espère que ça ne vous gêne pas de dormir à trois, je suis trop vieux pour dormir sur le sol'

' Moi non, mais Isa, je ne sais pas '

' C'est pas grave', répond-elle

Comme il fait relativement frais, Ahmed, jette juste un drap pour nous couvrir. Nous sommes allongés dans la pénombre, les volets et la fenêtre sont ouverts, la lumière de la lune éclaire la chambre. Le ventre imposant d'Ahmed nous oblige à nous serrer.

Nul ne parle, le silence ....

Isa se blottit contre moi. Je caresse ma fiancée en repensant à ce que j'ai observé sur la plage. Elle m'embrasse, nous nous excitons. Jamais nous n'avions été nus, l'un contre l'autre.

Doucement elle murmure à mon oreille ' Je suis toute bizarre, je coule entre mes jambes '

' Tu es excitée et tu as envie ... '

Elle me coupe ' C'est la première fois que je me sens ainsi '

' C'est parce que tu es nue ... '

' Sans doute '

Soudain, elle fait un mouvement vers moi. Puis un autre ...

Elle murmure à nouveau dans mon oreille ' Ahmed a touché mes fesses '

' Comment! '

' Je te dis qu'il a touché mes fesses '

' Non, il doit dormir ... '

' Non, il ne dort pas, maintenant il a ma fesse dans sa main ... il me caresse, je ne suis pas folle ... qu'est que je dois faire ' '

Je ne réponds pas, mon sexe se tend ....

'Il me caresse les deux fesses .... Je sens bien qu'il est réveillé ... '

' Tu veux faire quoi ' '

' Je ne sais pas mais il continue ... Oh ... il baisse ma culotte .... Oh .... Il touche mon cul ... Daniel .... Ah .... C'est bon .... Daniel .... Daniel ... '

' C'est bon? '

' Oui, sa main est douce ... il a descendu ma culotte et ses doigt son entre mes cuisses, il touche mon sexe ... Je ... je vais ... Oh que c'est bon '

Isabelle s'écarte de moi, seule sa tête demeure sur mon épaule. J'observe le drap qui bouge et se soulève.

' J'ai plus ma culotte ... il l'a faite glisser et je l'ai enlevée ... il me caresse de partout .... '

Je l'embrasse ... ' Daniel ... il est contre mes fesses, je le sens, il est nu lui aussi, je sens son sexe contre mon cul ... Oh Daniel qu'est-ce qui m'arrive, qu'est-ce qui arrive ... Je ne sais pas ... '

Soudain Isabelle m'abandonne, elle s'allonge sur le dos. Le drap bouge de plus en plus.

J'entends :' Ahmed ... qu'est-ce que tu fais, qu'est-ce que tu veux ... '

La voix du vieil homme répond ' Je te donne du plaisir, petite Isabelle '

' Mais ... Daniel ... '

' Il doit dormir, non? '

' Non, je ne sais pas' Ment-elle

' Il dort, j'en suis sûr '

' Tu crois?' Ment-elle encore '

' Oui, laisse toi faire, laisse toi aller '

Le silence à nouveau et le lit qui bouge fortement, j'entends ma fiancée faire des petits Oooohhhh et des petits Aaaaaahhhhhh. Mes yeux sont entre ouverts, je vois très bien Ahmed qui embrasse Isabelle, elle répond à son baiser, il rejette le drap et je vois leur corps ... La main noueuse d'Ahmed est entre les jambes écartée d'Isa. D'un seul coup, il se couche sur elle, il est entre les cuisses de ma fiancée ... qui s'affole.

' Non, non, non, Ahmed, non, je t'en prie, non ne fais pas ça ... '

Pas de réponse ...

' Ah, Oh, Ahmed ... Ahh, Ahhh, Ahhh' Un cri étouffé. Plus rien ne bouge.

J'entends la voix du vieil arabe ' Je t'ai prise petite salope, y a longtemps que j'en avais envie, tu sais .... '

Isa chuchote ' Ah, ah, oooohhhhh '

' Je suis dans toi, Isa, je te baise ... c'est bon ... ma bite est entièrement dans ta chatte, je suis au fond de toi.'

Ahmed bouge sur le corp d'Isa, je vois ses fesses monter et descendre, comme dans les films pornos que j'ai vus. Je dis ça car je suis puceau. Je n'ai jamais couché avec une femme.

' Tiens petite pute, prend ça ... salope .... Tu la sens bien ma queue ... elle est plus grosse que celle de ton fiancé, hein .... Tu coules comme une fontaine, je le sens bien ... '

Durant bien 5 mn Ahmed s'agite sur Isa ... j'imagine son gros sexe dans le ventre de ma fiancé.

' Ooooohhhh Ahmed, Ahmed .... Je perd la tête ... qu'est-ce qui m'arrive, je meurs .... Holala .... Aaaaahhhhh je meurs .... AAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH '

Isa a crié mais Ahmed l'a embrassée, fermant ainsi sa bouche et étouffant son cri.

Puis j'entends encore un rale du bonhomme bedonnant 'Oui ma chérie, oui .... Je décharge mon sperme dans toi .... Ahhhhhhhhhh '

Ahmed s'écroule ... à sa place sur le lit. Isa ne dit rien. Avec difficulté je m'endors.

Le réveil fut brutal ...

Isa et Ahmed dormaient. Le drap était jeté au sol. Le contraste était saisissant : le retraité gras et poilu gisait sur le dos, jambes écartées, alors ma frêle fiancé était en recroquevillée sur elle-même, en chien de fusil, le dos contre son amant corpulent. Le sexe d'Ahmed était encore énorme, encore gluant de la bataille de la veille. Je me levais, sans bruit, doucement. Je couvris ces corps nus qui me donnaient la nausée.

Je trouvais un verre de cognac et m'installais sur la terrasse. Il était près de 9 heures. Isabelle apparue devant moi. Elle avait remis son slip de bain.

' Bonjour' , dit-elle, en se penchant pour me donner un baiser .

' Bonjour '

' Dan .... '

Sa phrase fut interrompue par la voix d'Ahmed, dont l'épaisse silhouette apparue à contre-jour dans la fenêtre :

' Salue les mômes ... belle journée pour la baignade ... j'apporte le café '

Nous n'avions pas encore parlé avec Isa, et Ahmed et venu avec un plateau.

' Allez ... bon appétit les enfants ... '

Isa et moi étions mal à l'aise ... Ahmed s'en rendit compte.

' C'est quoi ' Qu'es-ce qu'il y a .... Vous vous êtes levé du pied gauche ou quoi .... Vous faites la gueule '

Pas de réponse.

' Eh ... qu'est-ce qui se passe? '

Isa s'enfuit, elle courut vers la chambre et s'y enferma.

' Qu'est-ce qu'elle a ... Y a un problème? '

' Oui et même un sacré problème, Ahmed '

' Ah ... je peux vous aider ' '

' Tu nous a déjà aidé, enfin façon de parler, ce serait plutôt le contraire '

' Oh! Tu m'inquiètes, garçon, dis '

' C'est à cause d'hier soir ' Je redoutais de parler de ça à Ahmed.

' Je m'en doutais bien ... excuse-moi, je ne sais pas ce qui m'a pris et puis bon ... tu dormais et Isabelle n'a pas réagi, alors ... enfin voilà quoi ... je m'excuse .... '

' C'est pas tout à fait ça '

' Explique alors ... '

' C'est pas facile, tu sais '

' Ah bon ... mais écoute, fiston, vas-y ... balance ... '

' Ouais ... en fait il faut te dire que moi et Isa ... ben on est fiancé mais on a jamais ... enfin tu vois ... on a jamais couché ensemble, quoi '

' Oh ... pas possible, c'est vrai et pourquoi '

' On se contente de flirter et bon ça allait sûrement arriver ... mais ... '

' Je suis désolé ... j'espère que tu ... '

' En fait c'est pas tout '

' Quoi? ' Dis Ahmed surpris

' Hier soir je ne dormais pas et pour tout te dire j'étais bien réveillé et ... Et figure toi qu'Isabelle est vierge ... enfin .... Etait vierge '

' Merde ... c'est pas possible ... '

' Vierge, je te jure '

' Attends, attends .... Hier soir tu ne dormais pas? ' S´'étonna Ahmed

' Oui, c'est ça '

' Alors, pourquoi toi tu n'as rien dit et elle non plus, pourquoi vous m'avez laissé faire ' '

' Pour Isa, franchement, je ne sais pas ... mais pour moi, j'en sais trop rien non plus, j'étais excité par ce que je voyais ... '

' Tu veux dire que ça t'excitait de me voir baiser ta nana ' '

' Oui beaucoup. Mais bon ... Qu'est-ce qu'on fait?' Dis-je

' Qu'est-ce qu'on fait ....? Ben je sais pas, je réfléchis .... '

' Il faut aller la voir ... '

' Tu as raison, vas y et dis lui que je ne savais pas, que je m'excuse '

' Ah non, pas moi, toi vas y '

' Moi? ' dit Ahmed en écarquillant les yeux

' Oui, c'est mieux et tu es plus expérimenté que moi '

' Tu as raison, j'ai fais la connerie de ma vie ... Mais toi aussi, couillon, pourquoi tu as fait semblant de dormir?... Eh merde!'

'J'ai voulu laisser Isa décider ... ' dis-je sans convictions

'Bon j'y vais ... si elle est trop marquée, je vous ramène à Marseille '

Ahmed est allé voir Isa, dans la chambre. J'attendais et m'impatientais ... quand soudain la voix d'Ahmed :

' Daniel, viens il faut que tu vois ça ... '

Je me dirigeais vers la chambre .... Stupéfaction. Isabelle à genoux suçait l'immense queue de notre ami ventripotent. D'une main elle pressait les couilles obeses et de l'autre elle saisissait la hampe veineuse. La bouche grande ouverte, elle aspirait la queue.

' Je t'expliquerais, t'inquiète ... regarde plutôt ... elle apprend vite la salope ... regarde puisque ça te plait ... Oui, oui aspire, n'oublie pas la langue... je vais pas tarder à jouir ... tu fais comme je t'ai dit salope! Ttu avales tout ce qui sort ... compris? '

Pétrifié, j'étais pétrifié, mes yeux voyaient ma fiancée la bouche pleine de la bite d'Ahmed.

Ahmed saisi Isa par les cheveux et lui enfonça la queue au maximum. Il l'immobilisa et doucement il se mit à baiser sa bouche comme il avait baisé sa chatte. Doucement et il gémit :

' Ooohhh ça vient, ça vient, ça y est ...... jjjjeeeee jjjjoooouuuuuiiiiiisssss, Avale, avale mon sperme sale pute, avale tout ..... oooooouuuuuuiiiiii '

Durant toute sa jouissance il avait maintenu Isa pour qu'elle reste la queue en bouche. Le sperme coulait sur le menton .... Isa avait bu ce qu'elle pouvait mais la quantité de sperme était trop grande, elle en avait plein les lèvres. Elle leva les yeux et me regarda. Elle s'approcha de moi, je vis son visage et je pu constater que le sperme d'Ahmed coulait de sa bouche. Elle m'embrassa à pleine bouche, mélangeant ainsi nos salives et le sperme d'Ahmed. Je goûtais pour la première fois .... C'était bon d'embrasser Isa la bouche pleine de sperme, c'est cela qui me faisait bander. Puis elle retourna près d'Ahmed et s'allongea sur le lit.

' Mon ami, cette petite c'est une bombe .... Je ne sais pas comment tu vas t'y prendre, mais elle en veut ... Tu sais je lui ai parlé, comme convenu ... Et tu sais ce qu'elle m'a dit, non ... elle m'a dit que ce n'était pas grave, qu'elle avait voulu avec moi ... qu'elle n'avait pas pu résister, surtout après la plage ... Que depuis 2 ans, tu n'as pas insisté et qu'elle te laissait faire mais qu'elle en avait trop envie. Et puis ... ben voilà d'une chose à l'autre je lui ai mis ma bite dans la bouche et elle m'a sucé '

' J'ai vu ' dis-je un peu enervé

' Et tu dis quoi '

' Rien, si c'est Isa qui le veut '

Report Story

bySulichi© 1 comments/ 77484 views/ 4 favorites

Share the love

Also in this series

Tags For This Story

Report a Bug

1 Pages:1

Veuillez Donner une Note à cette Soumission en ligne:

Please Rate This Submission:

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Please wait
Favorite Author Favorite Story

heartalex_vectora, Robertomaloch and 2 other people favorited this story! 

Recent
Comments
by Anonymous

If the above comment contains any ads, links, or breaks Literotica rules, please report it.

There are no recent comments (1 older comments) - Click here to add a comment to this story or Show more comments or Lisez Tous les Commentaires des Utilisateurs (1)

Add a
Comment

Post a public comment on this submission (click here to send private anonymous feedback to the author instead).

Post comment as (click to select):

You may also listen to a recording of the characters.

Preview comment

Forgot your password?

Please wait

Change picture

Your current user avatar, all sizes:

Default size User Picture  Medium size User Picture  Small size User Picture  Tiny size User Picture

You have a new user avatar waiting for moderation.

Select new user avatar:

   Cancel