tagNon Consentement / À contre-cœurLa Vie Sexuelle D'Inès Chapitre 05

La Vie Sexuelle D'Inès Chapitre 05

byAchabcooper©

Ceci est une œuvre de fiction. Toute ressemblance avec des personnes ou évènements réels est purement fortuite.

Chapitre 5 : La cicatrice

Inès et Laura ne reparlèrent qu'une fois du plan à trois qu'elles avaient partagé avec Aurélien. Elles avaient toutes les deux adoré s'être fait ramoner la chatte ensemble, mais Inès souhaitait garder son amoureux pour elle seule. L'évènement avait servi à faire découvrir à Laura le plaisir qu'une femme peut trouver à se faire baiser par une grosse et longue bite.

« Donc tu ne te remettras pas en couple avec Baptiste? » demanda Inès.

« Non. » répondit Laura. « C'est sûr et certain. Aurélien a éveillé le désir en moi. Je ne peux plus retourner avec Baptiste et son engin minuscule en sachant que je pourrais me faire jouir en continu sur la bite de quelqu'un de bien membré. Maintenant, il est temps que je trouve quelqu'un capable de satisfaire mes besoins. Quelqu'un de taille... »

Inès se sentait un peu triste pour le pauvre Baptiste. Après tout, personne ne choisit de naître avec un petit zizi. Mais comment blâmer Laura, qui voulait seulement être satisfaite sexuellement? Inès souhaita bonne chance à son amie dans sa quête d'un homme mieux doté que son colocataire. Elles ne parlèrent même pas du fait qu'elles s'étaient embrassées, pelotées et léchées l'une l'autre. Inès retourna dans son appartement pour trouver un Baptiste entouré d'un groupe d'amis plongé dans une conversation sur la dette publique.

Depuis que Laura l'avait rejeté, Baptiste était moins joyeux. Même s'il essayait toujours de sourire, Inès décelait un malaise quasi constant sur son visage. Pour se changer les idées, il s'était plongé dans ses combats sociaux avec encore plus d'énergie qu'auparavant. Cela occupait tout son temps libre. Cependant, preuve qu'il n'allait pas si mal que ça, il continuait à mater régulièrement les courbes de la jeune femme.

Inès s'invita brièvement dans la conversation du groupe pour dire à Baptiste qu'elle allait chez Aurélien pour le week-end, interrompant du même coup une tirade sur les banques privées. Puis elle prépara en vitesse quelques affaires et se hâta de rejoindre son petit ami. La passion entre les deux jeunes était à son comble. Chaque fois qu'ils avaient le temps, ils se voyaient et passaient le plus clair de leur temps à se chevaucher l'un l'autre dans des ébats qui n'en finissaient jamais.

Inès entra chez Aurélien. Il lui avait donné un double des clés de son appartement, symbole de la confiance qui régnait entre les deux partenaires. Le bel homme n'était pas chez lui. En ce samedi matin, il devait être en train de décuver. La veille, il avait donné un concert avec son groupe Blackhat, qui était de plus en plus demandé par le public du rock'n'roll parisien. Le bouche à oreille avait fonctionné, et plusieurs salles de concert avaient ouvert leurs portes à Aurélien et ses amis. Il arrivait enfin à boucler les fins de mois. Après avoir enflammé le public cette nuit-là, le groupe avait, comme d'accoutumée, fêté ça comme il se doit en faisant couler l'alcool à flots.

Inès décida de prendre une douche en l'attendant. Elle retira son haut, puis son jean, et s'arrêta un instant. Elle s'observa dans le miroir, fière de son corps toujours aussi bien entretenu. Elle avait particulièrement travaillé sur ses fesses et ses cuisses, ce qui lui donnait des airs de mannequin aux courbes généreuses. Elle finit de se déshabiller et se glissa sous la douche.

Elle se relaxait sous la douche quand elle entendit le bruit de la porte d'entrée. Elle leva la tête, et vit Aurélien entrer dans la salle de bain quelques secondes plus tard. Par réflexe, Inès se recroquevilla, cachant ses seins et son sexe.

« Salut, princesse! » dit Aurélien avec assurance. Malgré ses cheveux ébouriffés, il avait conservé son charme habituel.

« Bonjour... » répondit Inès presque timidement.

« Je t'ai fait peur? » demanda-t-il en souriant. Il s'approcha de la douche. « Qu'est-ce que tu caches là-dessous? »

Inès sourit à son tour et dévoila sa poitrine abondante et son joli minou. Aurélien détailla ce corps fabuleux comme si c'était la première fois qu'il le voyait. L'eau qui coulait le long de ses courbes accentuait la beauté du tableau. Aurélien sentait son pénis se durcir à la vue de la belle blonde qui se caressait désormais lascivement les seins. Une bosse apparut dans son pantalon. Les tétons d'Inès s'érigèrent eux aussi sous le coup de l'excitation.

Devant les yeux d'Inès qui s'illuminaient d'une lueur coquine, Aurélien retira son blouson en cuir, son T-shirt, puis son pantalon noir. Son caleçon était prêt à craquer sous la pression de son énorme mandrin qui semblait vouloir en sortir à tout prix. Aurélien termina son strip-tease et entra dans la douche à la surprise d'Inès. La cabine de douche n'était pas exactement faite pour deux personnes, et les amants se retrouvèrent collés l'un à l'autre.

Après avoir embrassé passionnément sa bien-aimée, le mât d'Aurélien était plus dur que jamais. Sans mot dire, l'homme utilisa la puissance de ses bras pour retourner Inès et la placer dos à lui. Inès gémit légèrement. Aurélien plaqua ensuite Inès contre la vitre, ce qui fit cambrer la jeune femme.

« Houla! » s'écria-t-elle. « Tu crois pas que tu vas un peu trop vi...HHAAAAAHHAAAAN »

Aurélien venait de la pénétrer sauvagement sans la laisser finir sa phrase. Une sensation de brûlure plaisante venait d'envahir l'intimité d'Inès. Elle frémit sous le coup de massue. Son cri de surprise se termina en cri de plaisir. Aurélien l'avait littéralement faite taire avec un coup de bite. Inès poursuivit ses halètements alors qu'Aurélien se mettait à lui faire l'amour sans se retenir.

« HAAANNNN...OOOOOUUUUUIIIII! BAISE-MOI! OOOOUUUUIIIII! OOOOOOOOUUUUUUUIIIIIII! »

Il lui tirait les cheveux à intervalles réguliers, faisant basculer la tête de la jeune blonde en arrière. La douleur semblait donner de l'énergie à Inès qui suivait avec son bassin les va-et-vient de son partenaire. La jeune femme était en feu quand Aurélien se montrait aussi dominant. Elle criait son plaisir quand elle pouvait, c'est-à-dire quand la main de son amant ne venait pas se serrer autour de sa gorge.

Un étouffement dura plus longtemps que les autres, faisant frémir tout le corps d'Inès. Aurélien, fort de son expérience, relâcha son emprise juste à temps. Inès reprit son souffle difficilement, d'autant plus que la bite monumentale continuait d'étirer les parois de son vagin. Elle s'apprêtait à réprimander Aurélien quand celui-ci la plaqua brutalement contre la vitre. Ses mamelles rebondies s'écrasèrent contre celle-ci. Elle se sentait aplatie, prise en tenaille. Son premier instinct fut de s'extraire de la situation, mais son excitation était plus forte et elle se soumit dans un gémissement plaintif.

A sa grande surprise, son plaisir en fut décuplé et elle sentit l'orgasme approcher à grands pas. Quelques passages de plus de l'engin gigantesque dans son vagin et Inès laissa échapper un cri strident alors que la jouissance la submergeait. Ses jambes tremblaient convulsivement. Elle ne pouvait plus tenir debout, ce qui eut pour effet de l'empaler encore plus profondément sur l'obélisque surdimensionné d'Aurélien. Celui-ci était enthousiasmé par le spectacle magnifique qu'offrait la belle blonde.

« Vas-y salope!!! Vas-y!!! JOUIS SUR MA BITE, ESPECE DE COCHONNE!!! TIENS, PRENDS ÇA!!! » grogna-t-il en assénant des coups de boutoir de plus en plus puissants. « OOOHHHH, TU VAS ME FAIRE JOUIR, SALOPE!!! TU VAS ME FAIRE JOUIR!!! OOOOHHHH!!! »

L'orgasme frappa Aurélien et il éjacula en grande quantité alors qu'Inès n'en finissait pas de trembler de tout son corps. La jeune femme s'écroula aux pieds de son petit ami alors que l'eau leur coulait toujours dessus. Le moment avait été particulièrement intense pour les deux amoureux.

Après avoir repris ses esprits, Inès sentit comme un malaise. Elle avait eu peur, pendant un instant, qu'Aurélien lui fasse du mal. Il l'avait pénétrée sans prévenir. Il l'avait étranglée de façon plus prononcée que d'habitude. Il l'avait coincé dans un recoin de la douche, la dominant de tout son corps musclé. Même si Inès avait totalement confiance en lui, elle ne put s'empêcher d'être tracassée par le comportement presque animal de son compagnon. Cependant, elle avait joui comme rarement elle avait joui auparavant, et elle se doutait que sa soumission devant le bel étalon y était pour quelque chose. C'était un sacré week-end qui s'annonçait.

***

De son côté, Laura se rendit à son cours de fitness, comme elle en avait l'habitude le samedi. La conversation qu'elle venait d'avoir avec Inès lui trottait dans la tête. Cela l'avait un peu émoustillée soit dit en passant. Oui, elle en était certaine maintenant, elle voulait coucher avec une grosse bite, elle voulait ressentir ce qu'elle avait ressenti en se faisant prendre par Aurélien.

« Et le meilleur jour pour commencer mes recherches, c'est aujourd'hui! » pensa-t-elle.

Elle arriva un peu en retard, se changea en vitesse, et alla rejoindre son groupe. Le cours de fitness était dispensé par un homme souriant qui approchait la quarantaine. Il était parvenu à former un cours collectif dans lequel se retrouvaient des gens de tous les âges et venant de tous les horizons avec pour but commun le bien-être corporel. Laura aimait beaucoup ces samedis matin. Les gens qu'elle voyait étaient chaleureux et elle n'avait jamais l'impression de se fatiguer. Toute cette effervescence joyeuse lui donnait la pêche.

Elle s'excusa de son retard et pris l'exercice en cours de route. Alors qu'elle sautait sur place en agitant les bras, elle remarqua la présence d'un nouvel arrivant. Elle détailla l'inconnu en jetant des regards en coin. C'était un homme de taille un peu supérieure à la moyenne et aux muscles saillants. Une barbe de trois jours couvrait le bas de son visage. Elle était de la même couleur brun foncé que ses cheveux coupés court. Laura le trouva parfaitement à son goût.

Mais ce qui l'intéressait vraiment, c'est ce qu'il cachait dans son caleçon! Pendant toute la durée du cours, elle ne cessa de le reluquer. Et puis vint le dernier exercice qui se faisait en duo. Laura parvint à se rapprocher de l'inconnu et lui proposa d'être sa partenaire. Il sourit.

« Bien sûr! » répondit-il avec un léger accent espagnol.

Laura trouva la façon de parler du bel homme très sexy. Elle et le jeune homme entamèrent alors la conversation, qui fut difficile à maintenir tant il était ardu de bouger tout en s'essoufflant à parler. Laura décida de passer à l'action alors qu'ils s'aidaient l'un l'autre à faire des abdos. Au milieu d'une série, elle passa discrètement mais délibérément son pied sur l'entrejambe de son partenaire, qui ne le remarqua même pas dans le feu de l'action. Même si elle était assez incertaine, Laura jugea qu'elle aurait suffisamment de matière avec quoi travailler si elle décidait d'aller plus loin.

Après un bon quart d'heure de conversation sportive, le cours de fitness se conclut. Laura donna son prénom en tendant une main formelle au jeune homme.

« Je m'appelle Julio » répondit-il avec un sourire.

Ils s'entendaient bien jusqu'à présent et leur conversation dériva sur les origines du nouvel arrivant. Alors que les autres partaient se changer, ils firent un peu plus connaissance. Laura apprit que Julio venait de Barcelone. Il venait d'arriver à Paris, qui avait toujours été la ville de ses rêves. Il occupait un studio juste en face de la salle de fitness. Laura remarqua les coups d'œil rapides que l'espagnol jetait de temps à autres à ses seins. Baisable -- conclut Laura pour elle-même. Tout à fait baisable.

Ils allèrent ensuite se doucher et se rhabiller, Julio chez les garçons, Laura chez les filles. Cette dernière s'était dit qu'elle aurait l'occasion de le revoir la semaine prochaine et qu'il n'y avait pas de raison de précipiter les choses en lui demandant déjà son numéro. Mais ses besoins revinrent au galop et elle se rendit compte sous la douche que le jeune homme l'avait en réalité terriblement excitée. Rhabillée, elle sortit du vestiaire pour tomber face à celui des garçons. La salle était très calme à présent. Tout le monde était reparti pendant qu'ils discutaient. Laura était face à un dilemme. Elle pouvait repartir et attendre la prochaine fois, ou entrer chez les mecs et demander son numéro au jeune homme d'un air séducteur...

Elle se retourna pour s'en aller puis repensa à la promesse qu'elle s'était faite : se faire empaler par une grosse bite, le plus vite possible, autant de fois que possible. Il fallait qu'elle prenne des initiatives. Elle tenta sa chance et ouvrit la porte du vestiaire à la volée. Ce qu'elle vit l'arrêta net.

Julio se tenait là. Debout. Entièrement nu. Et avec une énorme érection.

Ils se figèrent tous les deux pendant une dizaine de seconde qui parut une éternité. Laura voulut dire quelque chose, mais elle n'en fut pas capable. Cependant, elle eut la présence d'esprit de remarquer que Julio ne s'était pas caché le sexe comme beaucoup l'aurait fait. Sans être à l'aise, il n'avait pour autant pas honte.

« Tu... Euh... Je... » commença-t-elle difficilement. « Je n'aurais pas dû rentrer... ». Elle détourna le regard. « J'étais venue pour...euh... ». Elle se demanda soudain pourquoi il était en érection avant qu'elle n'entre. « Pourquoi... Euh... Tu es excité? » balbutia-t-elle.

Une fois passée la surprise et la gêne, elle eut l'impression que Julio reprenait le contrôle de la situation. Ce dernier s'approcha d'elle à sa grande surprise.

« Parler avec toi et te voir... Ça m'a fait quelque chose » murmura-t-il. Une lueur brillait à présent dans ses yeux.

Laura se retourna vers lui et s'en rendit compte. Il était en confiance. Elle baissa les yeux et détailla l'engin. Son impression de tout à l'heure était vérifiée. La bite du jeune homme était grande, bien large et toute dure. Contrairement à Aurélien, Julio était circoncis et son gland rouge alléchait Laura qui se mit à mouiller à la vue du membre turgescent. Elle ne mit que quelques secondes à se décider. L'homme lui plaisait physiquement, il était sympa, charmant, et bien doté. Les frissons qu'elle ressentait en observant sa bite la confortait dans son choix.

Elle claqua la porte du vestiaire et, à la grande surprise de Julio, enleva son haut sans dire un mot. Elle se débarrassa de son jean et de ses chaussures. Julio n'en revenait pas de voir en sous-vêtements une fille qu'il venait juste de rencontrer. La belle brune aux yeux verts pétillants prit ensuite son temps pour enlever son soutif, dévoilant ses jolis seins rebondis. Enfin, elle fit tomber la culotte, révélant ses charmes les plus intimes. Comme on pouvait s'y attendre, la bite de Julio était restée aussi dure qu'avant, sinon plus!

« Magnifico... » souffla-t-il dans sa langue natale.

Laura sourit. Elle s'approcha de lui et l'embrassa tendrement. Il lui rendit son baiser avec ferveur. Très vite, les mains de l'un vinrent peloter les fesses de l'autre dans une étreinte de plus en plus excitante pour les deux partenaires. Laura était en effervescence. Pour la première fois, elle allait se taper une grosse bite qu'elle était parvenue à obtenir pour elle seule. Elle commença à branler tendrement le membre de l'espagnol, ce qui arracha à ce dernier un râle de plaisir.

« Tu m'excites terriblement! Ton gros zizi me fait envie... HOOooooOOO... » gémit Laura. Julio venait de lui mettre un doigt dans la chatte. La surprise l'avait fait sursauter.

« Tu es humide... » murmura-t-il. « J'aime sentir ta peau chaude et douce... »

Il lui pelotait les fesses et les seins avec plus d'insistance à présent. Quand il sentit qu'elle était prête, il se dirigea vers son sac et en sortit une capote qu'il avait toujours avec lui pour des occasions comme celle-ci. Il la déroula le long de son sexe avec expertise. Pendant ce temps, Laura se colla contre le mur des douches et se cambra. Elle présentait ainsi son cul bien rond pour accueillir la bite monumentale de son nouvel amant.

« Oh prends-moi... Je n'en peux plus... Prends-moi! » susurra-t-elle dans son agitation.

Julio vint la rejoindre et présenta son gros sexe à l'entrée de son vagin. Il frotta doucement son gland contre le clitoris de la jeune femme qui en feula de plaisir. Il la pénétra avec douceur. Très vite, Laura retrouva cette agréable sensation de plénitude qu'elle avait senti avec Aurélien. Elle commença à bouger d'arrière en avant, faisant glisser les parois sensibles de son intimité le long de l'énorme mandrin. Julio fut surpris de la manœuvre. Tout en gémissant, Laura dansait presque sur sa bite, ses fesses fermes venant claquer contre le pubis de l'homme qui la baisait.

Julio, tout en continuant à pénétrer la belle brune qui s'offrait à lui, utilisait ses mains pour stimuler les zones érogènes de sa partenaire. Il embrassait son cou, caressait ses seins, et s'attarda particulièrement sur le clitoris, ce qui arracha des hurlements à Laura. Ses doigts habiles la faisaient partir dans les aigus. Elle se sentaient comme enveloppée dans une bulle de plaisir et de chaleur.

« OOOOHHHHH OUI!!! VAS-Y!!! BAISE-MOI PLUS FORT!!! J'AIME TA GROSSE BIIIIIITE!!! » cria-t-elle dans son extase.

« HAAAANNNN!!! Y'AIME QUAND TU BOUGES TON CUL COMME ÇA!!! Y'AIME QUAND TU TE FAIS YOUIR SUR MON GROS SEXE!!! » lui répondit Julio avec un accent plus prononcé dû à l'excitation.

Il lâcha complètement les chevaux et se mit à transpercer Laura avec une ardeur sans pareille, claquant sans merci son bassin contre son cul magnifique. Le changement de rythme fit gémir la brune de plus belle. Soudain, elle plaqua ses mains brusquement contre le mur, enclenchant par inadvertance le bouton de fonctionnement de la douche sous laquelle ils se trouvaient. D'un coup, l'eau chaude fut projetée sur eux, les surprenant. Ils s'arrêtèrent de baiser, trempés. Ils se regardèrent en riant. Mais très vite, leurs embrassades reprirent. Maintenant qu'ils étaient trempés, l'eau chaude qui coulait sur leurs corps entrelacés ne les dérangeait plus. Julio souleva Laura de ses bras musclés et l'empala sur son pieu érigé tout en l'embrassant. La belle frémit sous le coup de bite.

Bientôt, ils étaient à nouveau à vitesse maximale, se donnant l'un à l'autre dans une danse sexuelle fougueuse. Laura chevauchait son bel étalon, criant son plaisir à chaque fois que le membre bien gros dilatait les parois de son vagin comme Baptiste ne l'a jamais fait. Sa respiration se fit de plus en plus haletante tandis qu'elle regardait Julio droit dans les yeux à travers les gouttes d'eau qui voilaient sa vue. Son orgasme approchait à grands pas. Elle sentit la sensation de plaisir qui emplissait son vagin se répandre dans tous les membres de son corps.

« OOOOUUUUUIIIIII!!! JE JOUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS!!! » gueula-t-elle.

Elle s'arqua, se brisant presque le dos alors que ses jambes tremblaient de plaisir dans les bras de l'homme qui la tenait. N'en pouvant plus, Julio éjacula en grognant son plaisir, ce qui ravit la belle Laura, toujours aussi profondément empalée sur la verge massive. Les deux amants haletèrent dans les bras l'un de l'autre pendant de longues minutes. Cependant, ils durent à contrecœur mettre fin à leur étreinte, chacun ayant joui comme il le voulait. La capote était pleine à craquer de sperme.

« WAOUH! Tu éjacules beaucoup! » remarqua Laura.

« Quand on m'excite autant, c'est normal! » répondit le bel espagnol.

Ils se rhabillèrent en se souriant l'un à l'autre et échangèrent leurs numéros de portable en se promettant de se revoir très bientôt. En rentrant chez elle, Laura croisa Baptiste dans l'escalier. Ce dernier fut étonné du large sourire qu'elle affichait.

***

Dimanche, le lendemain soir

Inès était en état d'extase absolue. Allongée sur le ventre, elle se faisait prendre par derrière par un Aurélien plus en forme que jamais. La bestialité de leur accouplement atteignait des sommets. Inès ne s'était pas préoccupée du fait que leurs ébats manquaient de plus en plus de tendresse, car elle jouissait de plus en plus vite, de plus en plus fort et de plus en plus souvent. Elle était en train de tordre les draps dans ses poings alors qu'Aurélien la clouait au lit rien qu'avec ses coups de rein. Ce dernier avait une vision biblique du cul bien charnu d'Inès qui tremblait au rythme de la baise.

Report Story

byAchabcooper© 0 comments/ 5093 views/ 0 favorites

Share the love

Report a Bug

Suivant
2 Pages:12

Forgot your password?

Please wait

Change picture

Your current user avatar, all sizes:

Default size User Picture  Medium size User Picture  Small size User Picture  Tiny size User Picture

You have a new user avatar waiting for moderation.

Select new user avatar:

   Cancel