tagDu Sexe de LesbiennesLa Seduction De La Baby-Sitter Ch. 08

La Seduction De La Baby-Sitter Ch. 08

byBrehat©

Avertissement!

Ce qui suit est la traduction d'un texte de Watchwag paru en anglais en 2008 : "Seducing the Babysitter".

Traduction et mise en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur.

J'ai tenté de faire au mieux pour restituer ce texte sans le dénaturer. Je vous invite, si cela est possible, à le lire dans sa version originale.

J'espère publier les chapitres suivants (neuf en tout) dans les semaines qui suivent.

Bonne lecture!


*

Susan accueillit Beth et Jenny à la porte d'un doux baiser sur les lèvres. Jenny n'était guère surprise de rentrer ainsi dans une pièce pleine de femmes nues et épuisées, De fait elle aurait été encore plus surprise de ne pas les trouver ainsi. Taylor leva les yeux pour voir la femme qui l'avait si bien aidée dans le magasin d'accessoires pour adultes. Taylor l'aimait beaucoup, et elle se trouvait maintenant nue devant la femme qui avait choisi ses premiers jouets adultes. « Voici Beth, » dit Jenny à l'intention de Taylor et Katherine. Les trois autres femmes connaissaient déjà très bien Jenny et Beth.

Beth, contrairement aux autres, était bisexuelle. Elle était mariée avec deux enfants. Elle avait donné naissance à un petit garçon deux ans auparavant et avait passé la dernière année à tout faire pour retrouver la forme. Elle et son mari avaient une relation très ouverte et il la laissait poursuivre les relations lesbiennes que Beth avait exploré à l'université. A l'occasion, elle séduisait des femmes et les ramenait à la maison afin d'en profiter en compagnie de son mari. Parfois, il se contentait de rester assis et de regarder, mais la plupart du temps il ferait l'amour à chacune d'elles au cours d'une partie à trois,

Beth avait fait la connaissance de Jenny il y avait un peu plus de six mois. Toutes deux avaient immédiatement ressenti de l'attirance l'une pour l'autre. Jenny avait été l'une de ces femmes qui avaient participé à une partie à trois avec son mari. Jenny, tout en préférant le sexe féminin, passait souvent de l'autre bord pour permettre à un homme de lui faire l'amour. Particulièrement si cela signifiait partager sa jolie épouse ou petite amie.

Taylor remarqua que Beth avait de très gros seins. Elle apprendrait plus tard qu'elle faisait du 36DD. S'il semblait qu'elle porta un soutien-gorge, Taylor pouvait voir les tétons se profiler contre son bustier. Beth était une très jolie blonde dont les cheveux reposaient sur ses épaules, tels que Katherine les portait avant que Lisa ne la fasse les couper court. Elle semblait avoir la mi-trentaine et, comme Jenny, souriait en traversant la pièce. Taylor se demanda si Lisa l'offrirait à Jenny et Beth. Elle aimait vraiment Jenny et voulait lui faire l'amour. Elle espérait qu'on lui demanderait de lui dévorer la chatte. Et qu'on laisserait Jenny la baiser avec l'un de ces jouets qu'elle lui avait montré à son magasin.

Lisa passa quelques minutes à expliquer que Katherine tout comme Taylor étaient ses petites esclaves tout en caressant leurs têtes comme des petits chatons toujours assis à ses pieds. Les nouvelles arrivées se retirèrent dans leurs chambres pour se changer et se rafraichir avant le diner, émergeant quelques temps plus tard. Toutes deux avaient enfilées des shorts et s'étaient débarrassées de leurs chaussures. Taylor se sentait mal à l'aise à rester nue ainsi avec Katherine, devant les quatre autres femmes qui s'étaient toutes changées dans des tenues informelles pour la soirée. Finalement, Taylor se détendit et finit par se sentir totalement à l'aise nue, tandis que Katherine et elle servaient les femmes, remplissant leurs verres de vin, tandis qu'elles papotaient de leur semaine.

Plus tard, elles rejoignirent toutes la table à manger, dégustant le poulet que Lisa avait choisi avec une salade fraiche et du pain que Susan avait préparé plus tôt dans la soirée. Quand elles en eurent fini, Katherine et Taylor débarrassèrent la table et lavèrent les assiettes avant de les ranger et de rejoindre les autres sur la véranda. Les autres dames s'étaient retirées dehors afin d'apprécier l'air glacé de la montagne. Taylor avait un peu froid, assise nue sur la véranda, mais elle connaissait parfaitement les règles de Lisa sur la nudité et demeura assise là, tandis que des frissons traversaient ses jambes et ses bras. Enfin, Beth et Jenny leur souhaitèrent une bonne nuit et se retirèrent dans leur chambre. Bientôt, Susan ainsi que Kim firent de même, ne laissant que Lisa et les filles.

« Vous devriez aller vous coucher » les incita Lisa. « Nous serons très occupées demain. Je pense que nous irons faire une petite balade après le petit déjeuner. » Taylor était heureuse de retourner à l'intérieur car elle était assez frigorifiée à rester assise sur la véranda. Elle et Katherine se glissèrent dans le grand lit dans la pièce que Lisa leur avait attribuées. Elles s'étaient mises à dormir ensemble depuis que Katherine l'avait séduite pour la première fois. Depuis près de deux semaines elles s'étaient endormies s'étreignant l'une l'autre, s'éveillant le matin l'une ou l'autre solidement enlacée autour de sa partenaire. Elles venaient à peine de commencer à papoter de leur soirée lorsque la voix de Lisa se fit entendre dans l'obscurité. « Taylor, viens avec moi ma chérie. Tu dormiras avec moi cette nuit. »

Taylor se glissa hors des draps et l'instant d'après elle avait quitté la pièce tandis que Lisa refermait la porte derrière elle. Katherine demeura là, dans l'obscurité, seule. Elle sentit une pointe de jalousie. D'une certaine façon, c'était différent lorsque Taylor faisait l'amour avec quelqu'un devant elle. Mais maintenant elles étaient séparées. Elle sentit sa poitrine gonfler. Ses yeux se remplirent de larmes à la pensée de Taylor sans elle. Elle voulait être avec elle. Elle voulait dormir avec elle. Elle ne pouvait croire à ce qu'elle ressentait. Le besoin de serrer fort Taylor dans ses bras. Elle se retourna et ferma les yeux en essayant désespérément de ne pas y penser.

Lorsque l'aube pointa enfin, Katherine contempla la pièce baignée des rayons du soleil traversant les rideaux. Elle rejeta les draps et traversa le couloir, attirée par l'arôme du café frais. Elle fut accueillie par Lisa assise à la table, savourant un fruit et une tasse de café. « Où son les autres? » s'enquit Katherine.

« Beth et Jenny sont dehors sur la véranda et je pense que Susan et Taylor prennent une douche. Quant à Kim, je ne suis pas sûre. Peut-être est-elle partie en balade. Elle s'est levée tôt ce matin » l'informa Lisa.

Katherine se détourna pour retourner dans la cuisine. « Remplis la mienne puisque tu vas te servir » lui demanda Lisa. Katherine lui prit sa tasse et retourna dans la cuisine pour en ramener deux tasses de café. Quelques minutes plus tard, Susan et Taylor émergèrent de leur douche. Susan était emmaillotée dans un kimono japonais de satin bleu. Taylor par contre était nue. Ses longs cheveux bruns pendaient, humides.

« Nous l'avons un peu nettoyée et avons donné à son minou sa première épilation » ricana Susan. Elle passa les doigts de la main sur le petit con lisse de Taylor tandis que Lisa avalait une gorgée de café en souriant.

« Comment tu te sens, mon ange? » s'enquit Lisa en fixant Taylor.

« C'est vraiment doux. Plus doux que la fois où je l'ai fait avec mon rasoir » répondit Taylor.

« Oui, et nous allons le garder ainsi. J'aime que mes petites salopes soient douces et imberbes quand je glisse ma langue le long de leur petite fente brulante. Maintenant, es tu prête pour l'étape suivante? A montrer à tout le monde que tu es mienne? Que tu es une petite gouine comme ton amie Katherine, ici présente? » dit Lisa d'un air arrogant.

« Oui, madame. Je le veux. Je veux que vous me coupiez les cheveux;;; raccourcissez les comme ceux de Katherine. Je veux ressembler à Katherine afin que tout le monde sache que je suis une petite gouine... » poursuivit Taylor.

Katherine, retourne dans ma chambre et ramène la caméra vidéo qui se trouve sur le bureau. Ramène là ici afin que nous puissions enregistrer tout cela. En fait, c'est toi qui le feras » dit Lisa tandis que Katherine se levait de table et allait dans la chambre pour en ramener la caméra. Elle revint alors que Susan s'était placée derrière Taylor pour lui peigner ses cheveux mouillés.

« C'est allumé? » demanda Lisa en regardant Katherine.

« Oui, madame, c'est allumé » répondit Katherine.

« OK, encore une fois, que veux tu de nous, Taylor? » « Je veux que vous me coupiez les cheveux. Raccourcissez les comme ceux de Katherine et Kim. Je veux avoir l'air d'une lesbienne. Une petite gouine afin que tout le monde sache ce que je suis » répondit Taylor. « Et tu les veux court comment? » lui redemanda Lisa.

« La longueur que vous voudrez. Je veux que ce soit vous qui décidiez. Je vous appartiens et vous pouvez faire de moi ce qu'il vous plaira... » poursuivit Taylor.

« J'aime cette réponse » dit Lisa. Susan venait de commencer à peigner les cheveux de Taylor lorsque Lisa brisa le silence. « A la réflexion, contente toi de raccourcir un peu les côtés. Je pense que je veux que ses cheveux poussent encore plus long dans son dos. »

Taylor regarda Lisa d'un air étonné. J'ai d'autres projets pour toi mon ange. Je veux que tes cheveux poussent beaux et longs. Je ne suis pas sûre de vouloir que tu ressembles à Kim ou Katherine » dit doucement Lisa, en avalant une gorgée de café.

Susan se mit à coiffer les cheveux de Taylor tout en coupant quelques mèches. « C'est important de savoir que tu es anxieuse de me servir. Mais j'ai bien mieux en réserve pour toi » continua Lisa.

Katherine était abasourdie. Elle avait progressivement abaissé la caméra et elle se surprit à filmer le tapis et les mollets de Susan avant de la ramener sur Taylor. « Qu'est-ce que Lisa a voulu dire par là? » se demanda silencieusement Katherine.

Comme Susan continuait à peigner les cheveux de Taylor et coupait quelques mèches, ses petites oreilles apparurent. « Regardez-moi ces jolies boucles d'oreilles. Je ne les avais jamais vues auparavant » la complimenta Lisa. Kim, qui s'était retirée dans la cuisine après sa balade matinale, les observait depuis la porte de celle-ci.

Kim se souvint de l'après-midi au cours de laquelle Susan avait coupé ses longs cheveux noirs. L'après-midi au cours de laquelle elle s'était donnée entièrement à Susan. Elle pensa combien sa vie avait changé depuis cette soirée où elle s'était rendue au salon de Susan pour une coupe rapide tout juste quelques semaines avant son mariage. Elle aussi était surprise de la révélation de Lisa mais elle se doutait de ce que sa brune ainée avait en réserve pour Taylor.

Kim regarda les petites pierres vertes qui décoraient les adorables lobes de Taylor. « Elle a dit qu'elle ne verrait pas d'inconvénient à se faire percer les tétons » dit Kim, annonçant ainsi à toutes son retour.

Le cœur de Taylor battit la chamade en entendant ces mots. Elle s'était laissée emporter par l'ambiance du moment, la nuit dernière. Voulait-elle vraiment avoir ses tétons percés comme ceux de Kim? Des petits anneaux pendouillant de ses auréoles?

« Est-ce vrai? » sourit Lisa. « Tu veux voir ces adorables tétons percés? » s'enquit-elle en regardant Taylor directement dans les yeux.

« Je ne sais pas. Peut-être... J'ai dis que je le ferais si Katherine perçait les siens. »

« Je vois » dit Lisa. « Et qu'en a dit Katherine? » répondit Lisa.

Katherine pouvait constater de visu et dans sa chair le tremblement de la caméra. Elle savait où cela se dirigeait. Elle savait maintenant que bientôt Taylor et elle auraient leurs tétons percés.

« Elle a dit qu'elle le ferait... » répondit Taylor.

« Et bien, ça pourrait être amusant. Je pense que j'aimerais voir cela. Mes deux salopes lesbiennes avec des piercings assortis. Ça serait vraiment spécial. Peut-être de petites barres d'haltères en or avec ces adorables petites boules aux extrémités. Peut-être lorsqu'on t'emmènera te faire tatouer cette petite chatte... » continua Lisa tandis que Taylor pouvait sentir sa chatte mouiller à cette pensée. Elle baissa à nouveau les yeux sur sa chatte nouvellement rasée, imaginant un tatouage juste au-dessus de son con. Une image... des mots? Tout ce qu'elle savait c'était que c'était inévitable. Et une fois fait, ce serait là pour toujours.

« J'ai oubliée de mentionner quelque chose » continua Lisa. « Nous avons réalisé une petite vidéo... ou plutôt notre Kim a réalisé une petite vidéo de Taylor avec Susan et moi-même la nuit dernière. Ressens tu des douleurs aujourd'hui, ma chérie? » demanda Lisa en regardant Taylor.

« Oui madame, j'ai encore mal » rétorqua Taylor. « Et qu'avons nous fait la nuit dernière? » interrogea Lisa.

« Vous, ainsi que Susan m'avez baisée. Vous m'avez fait m'asseoir sur la bite de Susan et la chevaucher pendant que vous m'enculiez » poursuivit Taylor.

Ça t'a fait plaisir cette petite double pénétration. As tu aimé ça ma chérie? As tu aimé que je baise ton petit cul brûlant pendant que tu chevauchait la grosse queue de Susan? » continua Lisa.

Taylor acquiesça, « Oui, Maitresse. J'ai adoré que vous me baisiez ensemble... que vous m'utilisiez... comme la petite putain que je suis.

Lisa se tourna vers Katherine. « J'ai du utiliser un gode bien plus petit pour son anus. Il semble qu'elle ne soit pas encore habituée à celui que j'utilise sur toi » ricana Lisa en regardant Katherine.

La jalousie balaya à nouveau le corps de Katherine. Elle se demanda si son visage la trahissait. « Mais en temps utile, son anus s'agrandira... comme l'a fait le tien. Peut-être même utiliserons-nous une plus grosse queue sur elle. Aimerais tu cela, ma puce? Veux-tu que j'écartèle ce petit trou pour toi... afin que tu puisse accepter une queue encore plus grande que celle de Katherine, ici présente? » l'agaça Lisa.

« Oh oui, Maitresse Lisa » lui répondit Taylor en plongeant ses yeux dans les siens. « Je veux que vous m'enculiez. Je veux que vous écarteliez mon anus avec votre grosse queue. Je veux vous faire plaisir. »

« C'est le cas, ma chérie... tu me fais plaisir » la rassura Lisa. « Maintenant, je veux que vous alliez toutes deux vous changer et enfiler shorts et bustier. Je pense que nous avons des chaussures de marche qui vous irons en bas. Sinon, mettez des baskets avec de grosses chaussettes. Nous ne voulons pas que vos jolis petits pieds attrapent des ampoules » les instruisit Lisa.

Taylor se leva et commença à s'éloigner lorsque Lisa l'interpella. « Et bien, ne vas tu pas remercier Susan pour son épilation? » Taylor se retourna, s'approcha de Susan et se pencha doucement, plaçant ses douces lèvres charnues sur celles de Susan. La blonde l'embrassa en retour... avec vigueur, et leurs lèvres s'ouvrirent avant que Taylor n'agace Susan de sa langue. Susan avala la langue délicate et permit à Taylor d'explorer sa bouche.

Son ainée blonde était plus grande que Taylor et elle prit ses mains pour les placer de part et d'autres de sa tête, forçant la petite étudiante à s'agenouiller. Taylor n'avait besoin d'aucune instruction tandis qu'elle dénouait la ceinture qui retenait la robe de satin recouvrant le corps de Susan. Le visage de Taylor se trouvait à hauteur de la touffe blonde de Susan. Si elle taillait soigneusement sa chatte, celle-ci demeurait touffue et les poils encerclaient les lèvres gorgées de sang qui commençaient à vibrer dans l'attente de la langue de Taylor.

Taylor vit l'étoile noire dans le creux du bras droit de Susan. C'était son seul tatouage et il reflétait parfaitement l'étoile sur la hanche droite de Kim. Elle l'avait remarquée pour la première fois la nuit précédente et ce détail n'échappa pas à Taylor. Elle n'avait jamais réfléchi sérieusement aux tatouages ou aux piercings. Elle avait remarqué des filles sur le campus qui avaient les deux. Certaines avaient des piercings sur leurs lèvres et leur nez et elle avait certainement vu un grand nombre de ses amies avec des tatouages sur leur cheville ou dans le bas du dos.

Maintenant, elle savait que ça n'était qu'une question de temps avant qu'elle n'en ait également. Elle se demanda ce que Lisa choisirait. Un autre s'ajouterait-il à celui au-dessus de sa chatte? Et de penser que ses tétons seraient percés. Ceux de Katherine également. Sa chatte mouilla à la pensée de se soumettre à ces deux femmes.

Taylor avait passé l'essentiel de la soirée, la nuit dernière après que Katherine se soit endormie à satisfaire Susan et Lisa de sa bouche, passant d'une chatte à l'autre tandis qu'elle étaient couchées toutes deux dans le lit, s'embrassant. Kim enregistra la plupart de leurs ébats avant d'aller se coucher également. Taylor planta un baiser mouillé sur la chatte de Susan, encore humide de la douche qu'elles avaient prises ensemble. Elle embrassa ses lèvres encore et encore, en aspirant un peu de chacune avant d'explorer délicatement le con de Susan de la langue. « C'est cela, petite trainée... lèche ma chatte » dit Susan tout en faisant passer ses doigts dans les cheveux de Taylor. Katherine filmait toujours et zooma sur la langue de la petite étudiante qui était clairement visible sur l'écran vidéo tandis qu'elle roulait autour du clitoris de Susan.

« Lèche moi! Enfonce ta langue dans ma chatte, espèce de petite putain lesbienne » continua Susan. Katherine connaissait bien ce langage. Susan était bien plus démonstrative et obscène dans sa façon de faire l'amour. Ses commentaires étaient emplis d'obscénités tandis qu'elle encourageait son amante. « C'est bien, lèche mon clitoris. Utilise tes doigts » aboya Susan comme Taylor enfonçait ses doigts dans sa chatte. Son visage disparaissait dans son con tandis que sa langue explorait le canal de Susan.

« Bon dieu, tu es une vraie petite gouine. Avale mes liqueurs, salope » dit Susan en jetant un œil vers Katherine qui filmait. « Donne à Kim cette putain de caméra et viens par là, petite pute » dit Susan, fixant Katherine qui passa la caméra à Kim.

Katherine prit position à côté de Taylor, concentrant sa langue sur l'autre côté de son con. Susan agrippa une touffe des cheveux de Taylor et l'entraina derrière elle. « Lèche mon anus. Enfonce ce petit visage de lesbienne entre mes fesses et lèche moi comme il faut » siffla Susan. Taylor avait apprécié que Katherine la lèche à cet endroit, mais ceci était une première pour elle. Elle enfonça timidement sa langue et gouta un mélange de savon et de sueur de leur douche récente. Il y avait un goût prononcé -- différent de celui de sa chatte. Toutefois, cela ne la gênait pas. De fait, à la pensée de le faire, elle s'excitait encore plus. Elle lécha le cul de la blonde, s'arrêtant de temps en temps afin d'enfoncer encore plus sa langue. Elle sentit l'anus de Susan céder tandis que sa petite langue envahissait son canal anal.

Katherine poursuivit son assaut sur sa chatte tandis que Susan tirait sur ses propres tétons, en soulevant un en direction de sa bouche afin de le lécher et de le sucer. Les deux étudiantes léchèrent et explorèrent de leurs langues comme leur ainée blonde ressentait la première vague de son orgasme, puis une autre avant de les repousser finalement. « Bon dieu, ces petites gouines savent y faire » dit Susan, presque haletante.

« Embrasse là, je veux que vous vous embrassiez » ordonna Lisa. Taylor n'en demandait pas tant et se pencha pou embrasser Katherine sur la bouche. C'était passionné, et mouillé, et tout ce que Katherine avait désiré sans pouvoir l'obtenir la nuit dernière. Katherine pouvait sentir le goût familier du cul de Susan sur ses lèvres. C'était un goût qu'elle avait pu apprécier bien des fois au cours des derniers mois. Leur langue venait de se séparer des lèvres de Taylor lorsqu'elle fut interrompue par Lisa. « Assez! Maintenant, allez vous préparer. »

Quelques minutes plus tard, Lisa donna aux deux jeunes filles de petits sacs à dos et leur demanda de les porter tandis qu'elle se dirigeaient vers un sentier qui menait derrière la maison. Katherine pouvait entendre un ruisseau plus bas et sur la gauche comme elles traversaient le bois. Elles marchèrent pendant quelques kilomètres jusqu'à ce que le rugissement de l'eau soit un peu plus perceptible. « Nous y sommes » dit Lisa en commençant à descendre une petite colline vers une clairière. Katherine ne pouvait en croire ses yeux. C'était tout simplement spectaculaire. Il y avait là un ensemble de rochers plats et sombres et un ruisseau serpentant autour puis par dessus ceux-ci pour former une chute. Il y avait un large plan d'eau à la base des rochers environ trois mètres en dessous et l'eau était claire comme du cristal au-delà des chutes. Le soleil luisait brillamment sur l'endroit, l'un des rares coins qui n'était pas totalement dominés par les arbres.

Report Story

byBrehat© 0 comments/ 19712 views/ 1 favorites

Share the love

Report a Bug

Suivant
2 Pages:12

Forgot your password?

Please wait

Change picture

Your current user avatar, all sizes:

Default size User Picture  Medium size User Picture  Small size User Picture  Tiny size User Picture

You have a new user avatar waiting for moderation.

Select new user avatar:

   Cancel