tagBDSMLa débauche de Tania 5e partie

La débauche de Tania 5e partie

byisabellebelvan©

(5e volet de l'histoire, merci pour vos commentaires. N'hésitez pas à m'écrire pour me donner des suggestions)

Il redresse mon visage et me gifle à nouveau.

Il m'attrape à nouveau par les cheveux et me traîne dans une autre chambre, plus petite, sans fenêtre.

Il me jette sur le lit et referme la porte à clef.

Je me blottis, nue, dans un coin de la chambre, en pleurs.

Pourquoi Marc et André m'ont abandonnée?

Cette question revenais sans cesse dans mon esprit. Ma joue me faisait mal.

Je n'entendais rien de ce qu'il se passait de l'autre côté.

Marc et André allait perdre leur contrat par ma faute, qu'est-ce que j'allais faire?

Je perds la notion du temps, depuis combien de temps je suis dans cette pièce?

J'essaie d'écouter à la porte, mais rien ne filtre.

J'entends des bruits de pas. Quelqu'un s'approche de la porte.

Elle s'ouvre brusquement et 3 hommes entrent dans la pièce.

Ils s'expriment dans une langue que je ne connais pas.

Je n'ai pas le temps de réagir qu'ils m'attrapent par les bras et me trainent sur le lit.

Ils m'attachent les poignets et les chevilles aux pieds du lit et me regardent.

Je suis effrayée, je pleure.

- Pitié, laissez-moi, je dois parler à Marc et André

Pitié s'il vous plaît.

Puis le premier pose une main sur ma bouche.

Le second commence à me pincer et tirer les seins.

Le troisième tends alors un bâton surmonté d'une grosse verge en caoutchouc noire.

Il parle à ses collègues, et ceux-ci se montre plus agressif encore.

Je pleure, tente de hurler mais la main me maintient la bouche fermée.

Il me tire les seins encore plus fort.

Puis le 3e frotte le godemiché sur ma chatte et l'enfonce d'un coup sec.

Je me cambre sous la douleur, je sens ma chair se déchirée.

Il le retire et le remet aussi vite.

J'ai mal, ça brûle..mais rien n'y fait, je suis solidement attachée et maintenue au silence.

Celui qui maltraitait mes seins arrête et retire sa ceinture.

L'autre continue à me défoncée la chatte avec son bâton.

Je reçois alors une série de coup de ceinture sur ma poitrine, il fait claquer le bout de sa sangle sur ma peau.

Je pleure à m'en rendre aveugle, les larmes envahissent mes yeux, coulent le long de mon visage.

La douleur est atroce, je suis proche de l'évanouissement quand ils s'arrêtent.

Il laisse le godemiché tout au fond de moi, mais les coups de ceinture cessent.

Je reprends mes esprits, puis ils retirent le gode de ma chatte et le pousse tout aussi sec dans mon cul.

A nouveau il recommence des vas et viens sec et profond, à nouveau je me contorsionne de douleurs.

Celui qui me fouettait avec sa ceinture recommence à tirer sur mes seins, à faire tourner mes tetons entre ses doigts.

Je n'ai pas la notion du temps, ils me défoncent les orifices alternativement, me fouettent encore les seins et les cuisses à plusieurs reprises. Seul le 3e ne fait que me maintenir sa main sur ma bouche pour retenir mes cris.

Puis ils cessent et sortent de la chambre et coupe la lumière, me plongeant dans le noir en me laissant attachée sur le lit, la poitrine et les cuisses zébrées des nombreux coups de ceinture. Ma chatte et mon cul brulait de l'intérieur.

Je fond en larmes dès que la porte se ferme, j'ai mal, je crie de douleur.

Je tente de me dégagée des sangles mais elles sont fermement attachée.

Le temps s'écoule à nouveau, je ne sais pas si je m'endors ou si je suis réveillée.

Mon corps me fait mal chaque fois que je respire.

La porte s'ouvre à nouveau, je suis aveuglée par la lumière.

Une personne entre dans la chambre, j'ai du mal à le voir.

Une seconde personne le suit.

Le premier me soulève la tête, je me débat et il me gifle.

Je pleure pendant qu'il me fixe un bâillon.

Il se redresse et parle avec l'autre personne, je ne comprends pas leur langage, il se serre la main et le deuxième lui tends une liasse de billet.

Il sort ensuite de la pièce, me laissant seule avec l'autre.

- Toi être très mignonne, toi faire beaucoup plaisir Igor.

Igor baisse son pantalon et s'étend sur moi, il me pénètre sans ménagement.

J'ai encore mal du traitement subit, mes hurlements masqué par le bâillon lui donne encore plus d'énergie, il s'enfonce par grand coup dans ma chatte.

Heureusement pour moi, il se vide rapidement, son liquide poisseux s'écoule au fond de moi et il se retire.

Il remonte son pantalon et sort de la pièce.

Un autre entre, ne dit pas un mot et m'enfile tout aussi rapidement.

Ils se succèdent les uns après les autres. Je perds le compte.

Ma chatte n'est plus qu'un trou béant dégoulinante d'un mélange de sperme.

Je suis à nouveau plongée dans le noir pendant un temps qui me semble infini.

Mon estomac crie famine, j'ai soif, je dois urinée, mes yeux piquent tellement j'ai pleurée.

La porte s'ouvre à nouveau, cette fois je reconnais un des 3 hommes du début.

Il porte dépose un seau, un rouleau de papier, un verre et une assiette avec de la nourriture.

Les 2 autres le suive. Il me détache et me tienne fortement par les bras.

Je suis tellement exténuée que je n'ai plus la force de résisté.

Ils sortent alors en laissant la lumière allumée.

Je me rue sur la nourriture, avale le contenu de l'assiette et vide le verre d'eau.

J'utilise le seau pour mes besoins.

J'en profite pour m'examiner rapidement.

Ma chatte est rouge, gonflée et mes lèvres très sensibles.

Ce que j'appelai mon petite trou est devenu élastique, il est douloureux au toucher.

Ma poitrine me lance à chaque respiration.

Après quelques instants, la porte s'ouvre à nouveau.

Les 3 hommes entrent dans la pièce, je tente de me lever mais je suis immédiatement maîtrisée.

Ils m'attachent à nouveau sur le lit, mais sur le ventre cette fois-ci.

Ils me bâillonnent aussi et glisse un coussin sous mon bassin, relevant mes fesses.

Je devine ce qui m'attend, je pleure, hurle, me débat...Et pour toute réponse je reçois une claque sur les fesses.

Le plus grand, celui qui me maintenait la bouche au début, commence à me caresser le dos.

Je tourne la tête, mes yeux le supplie de me laisser tranquille.

Il affiche un large sourire, baisse alors son pantalon et s'installe derrière moi.

Un autre écarte mes fesses avec ses mains et crache sur mon cul.

Puis il s'enfonce d'un coup sec tout au fond, me déchirant les entrailles.

Je manque de m'évanouir tant la douleur est violente.

Il défonce mon cul de plus en plus rapidement. Sa bite est énorme, elle me fait mal quand elle entre.

Ses copains rigolent et l'encourage.

Il la sort complètement et la plonge à nouveau d'un coup sec tout au fond, ses couilles viennent frapper ma chatte.

Je pousse des cris de douleur à chaque pénétration

Il recommence l'opération plusieurs fois, rugis de plus en plus fort et fini par se répandre dans mon ventre.

Je sens sa semence chaude couler dans mon intestin.

J'ai mal, la douleur me vrille la tête et eux ils rigolent.

Quelque chose coule de mon cul, je le sens.

Ils sortent et ferme la porte. Je suis seule à nouveau dans le noir.

Après un temps qui me semblait infini la lumière s'allume, je devine la présence de deux personnes.

Puis il y en a un qui sort.

L'autre se déshabille et me prend par l'arrière, sans même me regarder, il me chevauche et fini par jouir sur mes fesses.

Je n'ai quasiment rien senti, il était beaucoup plus « petit » que l'autre.

Il finit par se rhabiller et un autre prend sa place.

Ils défilent, les uns après les autres, certains rependent leur semence sur mes fesses ou mon dos, mais la plupart se vident en moi.

Les heures passent, finalement ça s'arrête enfin.

Mon anus est brûlant, il dégouline sur ma chatte, le coussin est trempé.

J'ai mal au plus profond de moi.

Quelqu'un entre à nouveau dans la pièce et me masse les fesses, il me lave le cul, le frotte délicatement et l'enduit d'une pommade apaisante.

Puis il se penche et murmure

- Courage, plus qu'une journée et ce sera terminé.

Je t'ai mis une pommade qui devrait calmer la douleur.

Si tu veux, j'ai apporté de l'eau et de la nourriture. J'ai changé ton seau et te laisse de quoi te lavée.

Il me détache alors.

Je tente de m'asseoir mais la douleur est trop forte, je tombe alors en larme.

Il se lève et sort de la chambre.

Je vomis dans le seau. Chaque partie de mon intimité me faisait mal, en me lavant j'ai constaté que mon anus saignait, conséquence des assauts répétés qu'il a subit.

Je maudissais Marc et André de m'avoir laissée entre les mains de ce pervers.

Exténuée, éreintée, je m'écroule alors sur le lit et m'endors aussitôt dans un sommeil profond.

Lorsque je me réveille, les 3 hommes sont assis à mon chevet.

Je sursaute et me replie dans le coin du lit, ils rigolent.

Le premier m'attrape par les pieds, le second attrape mon bras et le troisième me prend par la taille.

Je me débat, crie, frappe.

Le plus grand me donne alors une gifle qui me recouvre tout le visage.

Coupant net toute tentative de velléité de ma part.

Ses deux comparses me tiennent par les bras et m'attachent les mains dans le dos, ils m'écartent les cuisses. Je suis à bout, je n'ai plus la force de me battre et de résister.

Il baisse alors son pantalon et s'assied sur une chaise, ses deux amis me poussent sur lui.

Il me rattrape par les hanches et m'empale aussi sec sur sa bite tendue.

Ses mains me pousse vers le bas, il redresse alors son bassin et sa bite touche le fond de ma chatte.

Je ne peux retenir un cri et des larmes, mais la sensation de sa bite touchant le fond de ma chatte est agréable, puissante.

Je sens ma vulve s'ouvrir et se trempée à toute vitesse pour mieux l'accueillir.

Il rigole plus fort et me malaxe les seins pendant qu'il remue sa queue en moi.

Je ne peux retenir un gémissement malgré la douleur que je ressens encore.

Il me besogne, alternant les mouvements rapides avec des mouvements puissants et profonds.

Un de ses amis se place à droite et me prend par les cheveux, il me fourre sa bite dans ma bouche.

Il l'a plonge dans ma gorge, fais des vas et viens rapide en me tenant la tête.

Je manque d'étouffer à plusieurs reprises mais cela ne l'arrête pas.

L'autre continue de me prendre, sa bite me remplis le vagin.

Puis je sens le 3e qui presse le bout de sa queue sur mon anus.

J'écarte les yeux et tente de m'y opposée mais le plus grand, celui qui me remplis la chatte me maintient fermement.

Il pousse plus fort, le passage est rendu étroit par la présence de l'autre membre, mais mes sphincters cèdent. Il me fourre le cul, dans un mouvement qui alterne avec son copain.

J'explose de l'intérieure, ma chatte et mon cul rempli en même temps.

La douleur s'estompe rapidement et le plaisir monte depuis mon ventre.

Ils accélèrent le mouvement, je gémis de plus en plus fort, je couine de plaisirs.

Celui que je suce laisse sa place à celui qui m'enculait. Les bites s'alternent dans mon fion et dans ma bouche.

Seul celle qui me défonce la chatte reste la même.

Je sens l'orgasme monter en moi, accompagné de leur bruits rauques.

J'entends les bruits de sucions des bites qui entrent et sorte de mon cul et de ma chatte.

Puis celui qui est dans ma bouche éjacule, me tartinant le visage de son sperme.

Un filet de bave me relie encore à sa bite.

Il l'a frotte sur ma bouche et mes joues.

Je vais jouir, je mordille mes lèvres pour me retenir...mais le plaisir monte de plus en plus fortement.

Celui qui me défonce le fion fini par venir aussi, répandant son jus profondément en moi.

Et le troisième continue de pilonner la chatte, j'hurle, gémit, miaule...l'orgasme est là.

Mes muscles se relâchent d'un coup, mes forces m'abandonne, une sensation de légèreté m'envahis, le monde tourne autour de moi....

Il jouis au même moment, dans un râle profond, sa semence giclant en moi, remplissant mon vagin.

Je m'écroule sur lui et m'évanouis.

(à suivre)

Report Story

byisabellebelvan© 1 comments/ 12051 views/ 0 favorites

Share the love

Report a Bug

1 Pages:1

Veuillez Donner une Note à cette Soumission en ligne:

Please Rate This Submission:

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Please wait
Recent
Comments
by Anonymous

If the above comment contains any ads, links, or breaks Literotica rules, please report it.

There are no recent comments (1 older comments) - Click here to add a comment to this story or Show more comments or Lisez Tous les Commentaires des Utilisateurs (1)

Add a
Comment

Post a public comment on this submission (click here to send private anonymous feedback to the author instead).

Post comment as (click to select):

Refresh ImageYou may also listen to a recording of the characters.

Preview comment

Forgot your password?

Please wait

Change picture

Your current user avatar, all sizes:

Default size User Picture  Medium size User Picture  Small size User Picture  Tiny size User Picture

You have a new user avatar waiting for moderation.

Select new user avatar:

   Cancel