tagNon Consentement / À contre-cœurAmy, une horrible nuit d'Halloween

Amy, une horrible nuit d'Halloween

byCoulybaca©

Une horrible nuit d'Halloween!

Halloween Horror!

Coulybaca / Black Demon

Dushawn Davis, un jeune noir était fier de ses prouesses au lit.

Il aimait spécialement se faire des minettes blanches...... De préférence blonde avec une chatoune de même teinte.

Il s'était déjà envoyé de nombreuses donzelles et sa petite amie actuelle Terry Martin était une ravissante jeune fille avec un fort appétit sexuel.

Mais Dushawn n'était pas le genre de gars à se suffire d'une maîtresse, même si elle était aussi mignonne et empressée que Terry, il cherchait toujours de nouvelles conquêtes à se faire.

La nuit d'Halloween arrivait, c'était la nuit préférée de Dushawn, depuis tout enfant Halloween était pour lui une nuit de plaisir et de joie, où tout lui était permis et accessible.

Il avait programmé un plan avec Terry, cette soirée d'Halloween promettait de répondre à tous ses espoirs, toutefois, lorsque Terry lui avait dit qu'il faudrait retarder leur petite fête parce qu'elle devait faire du baby-sitting cette nuit là, il fut extrêmement déçu.

Terry avait tenté de le raisonner lui disant qu'ils n'auraient qu'une heure de retard, il était prêt à renoncer à cette soirée, mais pas pour les raisons que Terry avançait.

En fait, Dushawn n'avait pas insisté pour que sa petite amie refuse de garder ces enfants du fait qu'il s'agissait de garder Kelly et Kile les deux gamins de madame Amy Renfro.

Elle gardait les enfants des Renfro bien avant de rencontrer Dushawn, et elle ignorait que Dushawn avait le béguin de sa patronne.

Depuis la première soirée où il avait déposé Terry chez les Renfro pour surveiller les enfants, deux mois plus tôt, Dushawn bandait comme un âne lorsqu'il rencontrait la ravissante jeune mère.

Madame Renfro avait toujours était affable et cordial avec lui mais visiblement il ne l'intéressait absolument pas et l'attirait encore moins.

De fait Dushawn avait même senti que cette somptueuse blonde ne l'aimait pas.

Loin d'être découragé par ce fait, cela le surmotiva amplifiant ses fantasmes concernant cette somptueuse jeune femme.

A cet instant même il s'imaginait l'élégante et posée madame Renfro ses longues jambes ivoires posées sur ses épaules, verrouillées dans on dos alors qu'il allait et venait vigoureusement dans sa foufoune accueillante.

Il était certain que le mari de la ravissante blonde n'était pas doté d'un outillage génitoire aussi imposant que le sien... Ni son endurance et sa capacité de satisfaire les appétits de luxure d'une femme!

Même s'il la répugnait initialement, Dushawn savait qu'il pouvait emporter la place assez rapidement... Si seulement il pouvait se vautrer entre ses blanches cuisses si soyeuses.

Le fait qu'elle soit mariée ne faisait qu'accroître le plaisir de la conquête... Celui de savourer un fruit défendu!

- Bordel ce qu'elle est excitante cette petite pute... Il faut que je trouve le moyen de partager son lit... Je parie qu'elle couinera comme une vraie truie si je parviens à planter ma bite dans sa cramouille!

Amy Renfro venait de fêter son 34ème anniversaire, elle était mariée depuis 10 ans elle était très heureuse d'avoir engagé Terry Martin comme baby-sitter l'année précédente.

Terry s'avérait extrêmement fiable et les enfants adoraient les soirs où elle les gardait.

Cependant elle avait souvent hésité à l'appeler ces derniers mois, en fait depuis qu'elle avait commencé à sortir avec ce Dushawn Davis.

- Mon Dieu, la façon que ce jeune homme m'a reluquée la dernière fois qu'il a déposé Terry... Il me déshabillait littéralement des yeux!

Frémit-elle affolée à ce rappel.

Même si son emploi de stewardess à la 'Western Jet" ne l'obligeait à voler qu'une fois par mois lorsqu'elle parvenait à planifier son emploi du temps avec ses collègues.

Comme la plupart de ses collègues voulaient accumuler les heures, elle n'avait habituellement pas de problèmes pour voler les jours où son mari était à la maison et qu'il pouvait prendre soin des enfants.

Dushawn prit sur lui d'assouvir sa croissante curiosité concernant la jeune beauté, un soir qu'il déposait Terry pour garder les enfants.

Alors que Terry s'occupait des enfants dans le hall, il prit le chemin de la chambre conjugale des Renfro.

Alors que Terry se cognait les Kelly et Kile, Dushawn avait fouillé les tiroirs de la commode et la coiffeuse.

Il hochait la tête avec approuvant le choix de ses tenues, réalisant que les tiroirs de lingerie étaient pleins de son type de lingerie préféré.

Continuant à fouiller sa table de nuit il trouva une boite de capotes, ce qui enflamma son imagination en constatant que ce devait être là son seul moyen de contrôle des naissances.

Apparemment, comme monsieur Renfro, un pilote de ligne était souvent absent du domicile et parfois pour d'assez longues périodes, les capotes s'étaient avérées le moyen de contrôle le pus facile à employer par la ravissante jeune femme.

Il était fou d'excitation alors qu'il terminait de fouiller la chambre dans ses recoins, puis il fit un rapide détour par la salle de bain explorant rapidement le panier à linge à sale.

Trouvant des petites culottes de soie, il les porta à ses narines et savoura ses flagrances intimes.

Ses culottes ravivaient de jolis souvenirs, mais elles eurent surtout comme effet de raviver son imagination et sa détermination de trouver un plan pour se faire la jeune et innocente mère de famille.

Puis, un peu plus tard, les enfants endormis, il se débrouilla pour entraîner Terry dans un jeu de rôle qui culminait avec l'instant où il la baisait dans son lit conjugal, illustrant son fantasme de sauter la somptueuse maîtresse de maison qu'il sautait. C'était une expérience vraiment très intense, cette séance renforça encore sa détermination de la posséder un de ces jours.

Il était fou d'excitation à l'idée de se la faire, il en avait maintenant assez de se contenter de rêver d'elle.

Après avoir exploré les environs à plusieurs reprises, il avait constaté que l'arrière de sa maison comportait une zone boisée qui offrait plusieurs acres de sécurité aux animaux sauvages.

Elle était coupée par une ravine ou coulait un petit ru, Dushawn s'aperçut qu'il pouvait garer sa voiture, en toute discrétion à quelques blocs de son habitation, il lui suffisait alors de suivre la ravine pour trouver un endroit idéal pour espionner la jeune mère de famille qui était loin de soupçonner ses agissements secrets, il parvint même à se ménager une cache d'où il pouvait l'observer à son aise, en toute sécurité.

Lors d'une de ces planques dans le ravin boisé, avec une paire de jumelle focalisée sur la maison des Renfro sur le Renfro maison, Dushawn avait obtenu une très bonne vue du la ravissante jeune femme en chemise de nuit.

Apparemment un de ses enfants lui avait réclamé un verre de l'eau, et elle s'était rendue à la cuisine pour le lui chercher.

Reluquant ses longues jambes ivoires, il avait déboutonné sa braguette et s'était branlé avec vigueur.

- Bordel, ce que j'aimerai lui arracher sa chemise de nuit pour me planter dans sa petite chatte!

- Putain ce que j'aimerai aussi sentir ses jolies jambes soyeuses se verrouiller dans mon dos! Oh ma chérie ce que j'aimerai te foutre en cloque! J'y arriverai... Même si c'est la dernière chose que je fasse! Se promit-il en son fort intérieur.

Lorsque Terry lui annonça qu'elle devait garder Kelly et Kile le soir d'Halloween, Dushawn décida que c'était la meilleure opportunité de mettre en oeuvre son plan.

Madame Terry avait requis les services de Terry pour accompagner les deux enfants lors de la parade, le point culminant devant être une visite à la maison hantée du foyer culturel.

Dushawn fermait les yeux pour se représenter la somptueuse jeune mère de famille, alors que, yeux fermés il respirait les flagrances intimes d'une de ses petites culottes.

En questionnant subtilement Terry il avait appris que madame Renfro devait rencontrer une vieille amie qui faisait un séjour très bref en ville entre deux avions.

De ce fait elle serait un peu en retard pour reprendre les enfants à la fin de la parade ou au centre culturel, mais elle avait assuré à Terry qu'elle serait rentrée à sa maison assez tôt pour que Dushawn et Terry ne ratent pas la fête.

Madame Renfro avait exprimé sa reconnaissance à Terry aménager au dernier moment sa soirée pour garder ses enfants.

Amy eut un sursaut de surprise lorsque Terry arriva pour prendre en charge les enfants. Elle portait une robe une courte robe au profond décolleté avec des vernis de cuir noir, ce costume à l'évidence érotique n'avait rien de subtile.

Son costume qui était de très bon goût pour son rendez vous était la flagrante contradiction avec le costume provocateur et à l'évidence extrêmement sexy de sa baby sitter.

Elle n'approuvait absolument pas cette façon dont Terry s'était habillée pour emmener les enfants à la parade, et ce encore moins quand elle l'entendit gloussa :

- Allez venez madame Renfro, c'est Halloween... Vous savez, la soirée de tous les débordements... C'est ainsi vêtue que je rejoindrai la fête quand j'aurai terminé de garder les enfants!

- Je vois bien... Maugréa Amy en haussant les épaules.

- Je dois être un peu trop conservatrice... Trop vieux jeu... Rit-elle ensuite, ayant dominé sa surprise.

C'est alors qu'elle entendit une voix mâle familière s'exclamer :

- C'est Halloween et son cortège de sortilèges!

Elle tourna la tête pour voir Dushawn arborer une grande cape noire, un masque de démon et un petit sceptre surmonté, il ajouta :

- Je suis Satan!

Amy rougit et simula une peur effroyable en criant à haute voix :

- Mais... C'est le diable en personne! Avec son petit sceptre!

En proférant la fin de sa phrase concernant son "sceptre", Dushawn lui adressa un sourire ricanant, provocant un frisson d'anxiété qui courut le long de la colonne vertébrale d'Amy.

Elle avala nerveusement sa salive, cherchant à prendre une contenance naturelle elle soupira :

- Je plaisantais bien sur! Vous tenez parfaitement le rôle de Satan!

Repensant à ce qu'elle venait de dire, elle se rassura : ce dernier commentaire ne pouvait prêter à une fâcheuse interprétation.

Elle cherchait désespérément à retrouver ses esprits en appelant les enfants pour les confier à Terry.

La petite arriva Kelly vêtue en hôtesse de l'air, Kile la suivait déguisé en commandant de bord.

- J'ai peur que ce ne soit pas très original... Sourit madame Renfro

- Comme vous le savez leur père est pilote de l'air, je vole moi-même au moins une fois par mois sur la "Western Air Line"... Je pense que c'est inscrit dans leurs gênes, ou qu'ils veulent faire comme papa et maman! Ajouta-t-elle comme pour justifier leur costume.

Dushawn sourit, pensant en son fort intérieur à ce que cette adorable mère de famille disait des gênes, s'il parvenait à mettre son plan en ouvre cette nuit-même, la ravissante madame Renfro bénéficierait de tout nouveaux gênes pour son futur enfant... Un petit bébé noir tout à fait illégitime!

Si son plan fonctionnait correctement Dushawn s'émerveillait :

- Si je la mets en cloque, un petit garçon noir prendra le relais de son papa, respirant l'odeur de sa chatoune dès qu'il apprendra à ramper... Une petite fille... Bon hmmmm... Je parie qu'elle ne tardera pas à se chercher un gars avec une grosse bite!

Baissant les yeux il vit madame Renfro consulter sa montre rappelant à Terry leur rendez-vous au foyer socioculturel, l'assurant qu'elle les y rejoindrait dans une paire d'heures.

Puis elle dit à ses enfants de se serrer contre leur baby-sitter pour qu'elle les prenne en photo avec leur déguisement, puis elle posa la caméra sur le plan de travail.

Les yeux rivés sur la caméra, Dushawn se dit au fin fond de son esprit qu'il ne tarderait pas à y ajouter quelques clichés avant la fin de la nuit.

Il remarqua par ailleurs que la somptueuse jeune femme avait placé un bol empli de friandises sur un tabouret dans le porche d'entrée pour que les fêtards puissent se servir, dans son voisinage le bol, les confiseries et même le tabouret auraient disparus dans les minutes suivantes.

Alors que Dushawn et Terry escortaient les enfants, son esprit était loin de la parade.

Ils arrivèrent avec un peu de retard au foyer socioculturel, Terry emmena les enfants y faire un tour tandis que Dushawn faisait la queue au barnum pour quelques cookies et un verre de ponche.

Comme ils étaient arrivés en retard, il avait suggéré à Terry qu'il ferait la queue pour se procurer des gâteaux secs et des boissons pour tout le monde.

Dushawn choisit une assiette festive appelée justement "Le plat de La Sorcière".

Il attrapa 4 tasses de punch et les emmena de coté attendant que Terry et les enfants sortent de la maison hantée.

C'est alors qu'il jeta un coup d'œil périphérique s'assurant que personne ne s'intéressait à lui, et ajouta un comprimé de somnifère dans un des bols et un demi dans les deux autres, il estimait que cela devrait suffire à endormir des enfant si jeunes!

Ils dévorèrent les cookies et vidèrent leurs bols de boisson dix minutes avant de retourner à pied à leur maison, conformément au plan de Dushawn.

Le temps de faire le chemin, Terry et les deux mômes semblaient bien pâles et déboussolés.

En arrivant à leur maison, il vit la magnifique jeune mère sortir de sa voiture qu'elle venait tout juste de rentrer au garage.

La vue de ses longues cuisses blanches qu'elle lui exposa bien involontairement en descendant de voiture il sentit sa bite grimper dans son caleçon.

Elle sourit à ses enfants se ruant pour les serrer dans ses bras.

C'est à cet instant qu'il simula une faiblesse, chancelant sur ses jambes comme s'il était éméché.

Madame Renfro s'angoissa en voyant ses enfants dans cet état, il l'aida à les transporter sur le divan.

Comme Terry et les enfants s'assoupissaient sur le canapé, la ravissante jeune femme se tourna vers lui demandant qui se passait.

Feignant toujours de subir le même malaise Dushawn avança :

- Nous avons juste mangé quelques cookies accompagnés d'un verre de punch en sortant de la maison hantée... J'entendis dire plus tard que quelqu'un avait fait dissoudre quelques cachés de somnifère dans le saladier contenant le punch... Je ne sais pas comment vous vous sentez, mais moi je suis éreinté!

- Oh mon Dieu, je ferai mieux d'appeler le docteur! Ou bien emmener tout le monde aux urgences! S'affola la malheureuse madame Renfro se ruant sur le téléphone le plus proche.

Dushawn la suivit dans la cuisine où elle se précipitait.

Alors qu'elle cherchait dans on agenda le numéro du médecin de famille, Dushawn s'empara de la caméra posée sur le plan de travail et la glissa dans sa poche.

Se tournant vers la salle de séjour, Dushawn vit les enfants et Terry dodeliner de la tête sur le sofa, la cause était maintenant entendue, "Satan" pouvait maintenant entrer en action.

Il se pourlécha les babines en contemplant les voluptueuses courbes du corps de sa proie, bientôt il abuserait de ses charmes en toute liberté.

- Bordel, ce serait merveilleux qu'elle soit encore pucelle du cul! Se disait-il alors que madame Renfro tendait le bras pour décrocher le téléphone, il se mit alors en mouvement.

Il tendit prestement sa main gauche et l'attira contre lui réunissant ses deux bras dans son dos, il plaqua au même instant sa main droite sur sa bouche pour l'empêcher de hurler.

L'enlaçant étroitement il lui susurra à l'oreille :

- Ce sont les joies d'Halloween ma chère madame Renfro! Si tu ne m'avais pas traitée comme un moins il y a quelques heures, je suppose que je ne serai pas en train de te menacer à cet instant!

Il traîna la jeune femme qui se débattait en vain, Il la tenait fermement dans ses griffes, elle n'avait aucune chance de lui échapper.

- Mon petit sceptre jouet, n'est ce pas madame Renfro... Allons dans ta chambre et je déballerai mon véritable sceptre rien que pour toi! Souffla-t-il railleusement en remontant le vestibule.

- Tu vas bientôt constater que c'est un véritable épieux ma chérie! Je vais te démontrer comment on fabrique un petit bâtard noir! Gloussa-t-il à son oreille en pénétrant dans leur chambre conjugale.

Entendant parler de la mentule dont il voulait la pourfendre, Amy aurait voulu mourir en comprenant qu'il allait la violer... Sur le lit qu'elle partageait avec son époux.

Elle se débattait de toutes ses forces cherchant à lui échapper, elle se retrouva soudain hors de combat alors qu'il la projetait sur son grand lit s'étendant immédiatement sur elle.

Etendue sur le lit, l'esprit ravagé par la peur, elle réalisa à cet instant que de plus ça lui arrivait au pire moment du mois, elle était en pleine période de fécondité. Elle se lamentait :

- Oh, mon Dieu... Mon Dieu... Non... Non... Il... Il va m'engrosser, s'il... S'il éjacule en moi!

Ses peurs se vérifièrent alors qu'il ricanait fielleusement :

- Eh oui ma chère petite madame Renfro... Je vais te montrer comment on fait des enfants! Tu feras une admirable maman pour le petit bébé que je vais te coller dans le bide!

Comme la blonde beauté se débattait essayant de lui décocher des coups de pieds, Dushawn riait se contentant de frotter son corps musclé contre le sien si menu.

Sa robe remontait au gré de ses efforts pour se débarrasser de lui, Dushawn tourna les hanches palpant rudement son entrecuisse couvert par sa petite culotte.

- Oh... Je rêve de cet instant depuis des mois... Depuis la première fois que je t'ai vue! Tu ferais mieux de te réjouir madame Renfro.. Tu vas crier et pleurer lorsque je t'initierai... Aux grosses bites noires! Commenta-t-il cyniquement.

Couvrant toujours sa bouche d'une main, Dushawn murmura à son oreille :

- Embrasse-moi ma chère madame Renfro pour te faire pardonner ton attitude!

Alors qu'elle se débattait de plus belle, voulant tourner la tête, montrant bien qu'il n'était pas dans ses intentions de coopérer, Dushawn la menaça :

- Tu ferais mieux de coopérer ma chérie, si tu ne veux pas que cela tourne mal... Et rappelle-toi, tes enfants sont à quelques mètres de nous! Tu risques fort de les affoler en appelant à l'aide!

La mention de ses enfants la paniqua à nouveau, lui ramenant à l'esprit qu'ils avaient été drogués.

- Ne te ronge pas les sangs pour eux madame Renfro... Je n'ai glissé qu'un demi-comprimé dans leurs verres!

Ils se réveilleront frais et dispos demain matin!

La mention de ses enfants installa en même temps la peur que son assaillant les maltraite si elle ne lui obéissait pas.

Elle aurait voulu mordre cette main toujours plaquée sur sa bouche, mais elle freina son envie en pensant aux dangers qui menaçaient ses enfants, et aux faits qu'ils avaient encore besoin d'elle!

Elle refoula ses sanglots alors que relâchant sa bouche Dushawn insérait son épaisse langue entre ses lèvres disjointes, elle frissonna alors qu'il tirait ses mains au-dessus de sa tête avant de les lier à la tête du lit.

Ayant déjà visité sa chambre auparavant, j'avais remarqué les barres de ferraille qui constituaient sa tête de lit, il s'était armé de liens.

Il posa alors sa bouche impatiente sur ses lèvres, la peur l'empêchait de crier.

- Embrasse-moi salope... Sinon! La menaça-t-il alors hargneusement.

Cette fois Amy se força à écarter ses lèvres pour qu'il puisse l'embrasser selon ses désirs, il enfourna sa langue dans sa bouche.

De violents hauts le cœur la secouèrent alors que ce pervers jeune noir forçait sa bouche elle frémit de dégoût, totalement révulsée au contact de sa langue dans sa bouche, alors que ses mains se promenaient sur ses rondeurs, s'engouffrant sous sa jupe pour arracher sa petite culotte elle frémit en entendant l'affriolant et fragile cache-sexe se déchirer.

Ouvrant en grand ses yeux, elle sentit que l'abominable jeune noir la lâchait, elle leva son regard sur lui et horrifiée le vit porter sa petite culotte déchirée à ses narines.

Report Story

byCoulybaca© 2 comments/ 62784 views/ 4 favorites

Share the love

Report a Bug

Suivant
3 Pages:123

Forgot your password?

Please wait

Change picture

Your current user avatar, all sizes:

Default size User Picture  Medium size User Picture  Small size User Picture  Tiny size User Picture

You have a new user avatar waiting for moderation.

Select new user avatar:

   Cancel