tagInceste/TabouDerapage en famille 01

Derapage en famille 01

bydarkamel©

Tout est prêt, nous voilà enfin partis!

2000 km nous attendent avant d'arriver à la maison qu'on a louée dans les environs de Malaga, en Andalousie, pour passer deux semaines de vacances en famille.

Enfin, en famille incomplète puisque mon père n'a pas pu obtenir ses congés en même temps que nous, alors nous ne serons que ma mère, ma sœur et moi.

On est d'origine marocaine, et pour la première fois on a décidé de ne pas aller au Maroc mais en Espagne, pour changer un peu.

Ma sœur Amina vient d'avoir vingt ans, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle a été gâtée par la nature, brune, grande, la peau mate, les yeux noisette, les cheveux châtains, longs et bouclés, elle est plutôt mince mais avec des formes très généreuses bien de chez nous : un bon 90D de poitrine, et bon gros cul bien bombé, avec de larges hanches, qu'elle savait mettre à profit depuis qu'elle s'est mise à la danse orientale il y a deux ans, et c'est d'ailleurs à peu près à la même période qu'elle a commencé a s'habiller de plus en plus sexy, avec des décolletés, hauts moulants, minijupes, jeans taille basse avec le string qui dépasse... enfin bref, toute la panoplie de la petite beurette coquine.

Ma mère, elle, a à peine quarante ans, et elle fait plus jeune, à la fois physiquement et mentalement. C'est vrai qu'elle vient du bled, mais elle a su évoluer et aujourd'hui elle est assez ouverte, elle porte par exemple volontiers des décolletés ou des vêtements moulants qui mettent assez en valeur ses formes, plus généreuses encore que celles de ma sœur.

Après 24 heures de route, nous voici enfin arrivés. La joie et l'excitation effacent la fatigue du voyage, et nous découvrons avec la propriétaire qui nous attendait, la maison que nous avions louée. C'est une grande et belle maison, bien agencée et joliment décorée, avec trois chambres, un très grand jardin, et surtout une sublime piscine qui nous promet de bons moments de détente et de plaisir.

On décharge la voiture, chacun choisit sa chambre et range ses affaires, avant de déjeuner puis de faire une bonne sieste bien méritée.

Vers quatre heure on se lève, et on se retrouve à la cuisine pour manger un morceau et discuter un peu du programme à venir, et on exprime tous notre satisfaction quant à la maison avec sa piscine, et au cours de la conversation ma sœur a eu cette phrase prometteuse :

- Mais je vous préviens, on est pas au bled là, et en plus y a pas papa, alors j'aimerais bien me lâcher un peu sans qu'on me prenne la tête...

Et ma mère de répondre avec bienveillance :

- T'inquiète pas on te laissera tranquille, hein Mehdi?

- Oui oui t'inquiète, répondis-je

Tous à la piscine!

On s'est changé, je suis le premier à y être, rejoint tout de suite après par ma mère qui arrive à en maillot de bain... et là je me dis : Ma mère aussi veut se lâcher ou quoi? En effet, même si elle a l'habitude de porter des maillots deux pièces, cette fois ci elle son maillot est presque un bikini avec des échancrures très prononcées.

Ma sœur elle, a toujours eu l'habitude de porter des bikinis, et même, quand mon père n'était pas là, ma mère lui permettait souvent de retirer le haut, c'est donc avec plaisir que j'attendais de voir le cru de cette année, et avoir encore le bonheur de regarder sa belle grosse poitrine de si près...

Et quelques minutes plus tard, la voilà, avec une serviette de bain nouée juste au dessus de la poitrine, et une fois au bord du transat, elle défait sa serviette, et là, ce n'est pas juste un bikini habituel qu'elle porte mais je vois, ébahi, que le bas est un minuscule string ficelle qui dévoile complètement son cul! C'est vrai que àa mettait superbement en valeur ses belles fesses bien charnues et fermes à la fois, mais c'était quand même un peu choquant, alors immédiatement je lui dis :

- Attend, c'est ça ton maillot?!

A cette phrase, ma mère se retourne vers ma sœur, et voyant son string minuscule, elle lui dit :

- Ah oui là t'y va fort quand même...!

- Vas y maman, vous m'aviez promis que vous me prendriez pas la tête cette année

- Et tu vas enlever ton haut évidemment?

- Ben oui!

- Oué donc tu vas être à poil alors...!

- Vas y, franchement les traces de bronzage ça craint, c'est classe comme ça... on est en famille là c'est rien...

- Bon ok, fais comme tu veux...

- Merci maman!

Etonné par la permissivité de ma mère, je dois dire que je n'arrive pas à décoller mes yeux du corps super bandant de ma sœur, avec sa belle poitrine généreuse, et surtout son bon gros cul que je découvre pour la première fois...

S'en suivent de belles heures de baignade et de détente, avant de rentrer à l'intérieur, et de se changer pour sortir faire quelques courses.

Au détour d'une rue, et au vu du nombre de jeunes filles, principalement des touristes anglaises, extrêmement dévêtues, pendant que ma mère est à la caisse d'une superette, je dis à ma sœur sur un ton coquin et de défi :

- T'as vu, les meufs ici, elles ont l'air plus bonnes et plus ouverte encore que toi...

- Plus bonnes, ça m'étonnerait, mais plus ouvertes, on dirait que oui, mais t'inquiète, elles peuvent pas me battre... me dit elle en rigolant

De retour à la maison, on traîne un peu, avant de se préparer à sortir dîner en ville.

Ma sœur porte alors une robe noire moulante, très ouverte au niveau de la poitrine ce qui permet de voir facilement qu'elle ne porte pas de soutien-gorge, et super courte, à la limite de la décence, d'autant plus qu'elle porte aussi des mules à talons hauts, qui accentuaient encore plus ses courbures.

- Et, franchement, là on dirait grave une p....!

- Ben quoi, je t'ai dit qu'on pouvait pas me battre! me répondit elle en rigolant

Ma mère elle, une fois de plus ne dit rien...

Au cours du dîner, je m'amusais à observer tous les mecs, évidemment, mater ma sœur dans sa tenue provocante, et il faut dire que je ne me privais pas moi non plus de mater son décolleté pigeonnant et ses cuisses dénudées...

De retour à la maison, tout le monde se couche, heureux de cette première journée de vacances.

Le lendemain, grasse mat, on se lève à dix heures, et on se retrouve dans la cuisine pour le petit-déj, et après, on décide de partir à la plage.

Arrivés à la plage, on trouve tant bien que mal une petite place au milieu de la foule et on installe nos serviettes. Je me mets en maillot de bain, ma mère aussi, le même qu'hier, découvrant largement sa poitrine et une partie de ses fesses, et ma sœur aussi, enlève sa robe et dévoile sa nudité quasi totale puisque elle ne portait que son string ficelle en dessous, ça devait être réservé à la maison, mais bon, faut dire qu'elle n'est pas la seule à être en string sur cette plage, ça doit peut-être rassurer ma mère qui ne dit toujours rien...

On part ma sœur et moi sur le bord de l'eau voir si elle était bonne, et je ne peux pas rater tous les regards qui fixaient les fesses et la poitrine alléchante de ma sœur, je dois dire que j'en étais presque fier, en tout cas, je lui dis sur le ton de la plaisanterie par convenance :

- Sérieux, tu vas faire bander tous les mecs avec ton cul et tes nichons à l'air comme ça...

- Ah bon, tu crois?... Ben tant mieux pour eux!

Revenus à nos serviettes, ma sœur dit à ma mère qui était allongée sur le dos :

- T'as pensé à te passer de la crème solaire au moins...?

- Ah non, j'ai oublié, je vais en mettre,

- Ben attends, je t'en mets moi...

Elle se rapproche d'elle et au moment d'ouvrir la bouteille, elle dit à ma mère :

- Franchement maman, regarde, presque toutes les femmes font du monokini, alors pourquoi pas toi? Les marques de maillot ça craint grave! enlève ton haut, c'est les vacances, y a pas papa, personne nous connaît, profites!

- Quoi?! tu veux que je montre mes seins ici devant tout le monde, et devant ton frère en plus?!

- Allez, c'est rien, regarde, elles le font toutes, et Mehdi je suis sûre que ça le dérangera pas, hein Mehdi?

- Ah non non, moi y a pas de problème...

- T'es sûr Mehdi?

- Ben oui, en plus c'est vrai, tu seras pas la seule, et pour une fois on est pas au bled ici, alors autant en profiter un peu...

- Oué c'est vrai... mais alors on dit rien à votre père!

- Ben oui maman!

Et là, je vois ma sœur me faire un grand sourire complice comme si nous avions remporté une victoire, une victoire sur la pudeur et les principes traditionnels de ma mère. Elle a aussitôt tiré le cordon attaché dans son dos pour enlever son haut et là c'était une magnifique explosion de chaire, l'énorme poitrine de ma mère jaillit superbement, ses seins étaient encore plus gros que ceux de ma sœur, elle doit bien faire du 95 E, ils se maintenaient un petit moins bien que ceux de ma sœur mais ils restaient très beaux à voir, et je dois dire que j'étais fasciné par le spectacle excitant de cette énorme poitrine de ma mère que je voyais pour la première fois d'aussi près...

Je me ressaisis parce que je sens qu'avec ma sœur presque à poil que j'arrête pas de mâter, et maintenant les seins de ma mère, l'érection que je tente désespérément d'arrêter, est en train de s'affirmer et étant donné l'étroitesse de mon maillot de bain, ça va se voir...

- Attends maman je vais te mettre de la crème maintenant

- Ok, vas y...

Et là, le spectacle continue, et je ne peux m'empêcher de le contempler, je vois ma sœur passer de la crème solaire sur le corps de ma mère et je la vois en mettre aussi, sans retenue, sur la poitrine dénudée de ma mère en prenant soin de bien l'appliquer, ce qui fait de son geste un pelotage en règle de sa poitrine, que je vois être tirée, massée, serrée dans les mains de ma sœur, je commence vraiment à bander, ça m'excite de plus en plus.

Quand elle a finit, ma mère lui dit :

- Tu veux que je t'en mettes moi aussi?

Pris dans cette ambiance de plus en plus chaude, je me suis permis d'intervenir à cet instant :

- Non, laisse, je vais lui en mettre moi, ok?

- Ok, laisse le maman, il va m'en mettre lui, allonge toi

Le rêve! je vais, sous prétexte de passer de la crème, pouvoir toucher et caresser le corps superbe de ma sœur, qui m'excitait de plus en plus, et surtout son bon gros cul offert au regard de tous...

Elle s'allonge d'abord sur le dos, je lui passe de la crème sur les jambes, en étalant bien des pieds jusqu'au haut des cuisses et aux hanches, puis sur le ventre, puis je remonte encore tout doucement pour atteindre ses superbes seins que je m'applique à caresser et masser longuement, je les sens bien fermes dans mes mains, là je dois dire que la sensation est tellement agréable que je bande ferme, ce qui provoque une belle grosse bosse dans mon maillot de bain, je tourne alors tout à coup ma tête vers ma mère que je croyais allongée les yeux fermés en train de bronzer, mais que je la trouve allongée sur le côté en train de me regarder peloter ma sœur en me lançant un petit regard coquin avec un large sourire complice, l'air de dire : « je vois ta bosse entre les jambes, je sais que tu te régales petit cochon! » Un peu gêné, je fais comme si de rien n'était et je continue d'étaler la crème. Ma sœur se retourne sur le ventre et je recommence avec l'intérieur de ses jambes, puis je passe directement aux épaules et au dos, et là ma sœur me dit : « Mets en aussi sur mes fesses s'il te plait »

Inutile de dire que je ne me fais pas prier et je mets aussitôt un peu de crème sur ses belles grosses fesses bien rebondies qui m'envoûtaient littéralement, d'autant plus que son minuscule string ficelle les dénudaient vraiment complètement en ne couvrant, tout juste, que ses orifices. En étalant la crème, je prends tout mon temps pour bien en profiter, et je pelote son cul avec une vive excitation, ce qui m'amène rapidement à tenter de furtives incursions avec mes doigts au plus profond de la raie de son cul et aux abords immédiats de sa chatte, en ayant peur d'une réaction négative de ma sœur ou d'une protestation de ma mère qui m'observe toujours, mais ni l'une ni l'autre ne se produisent si bien que je n'hésite pas à bien profiter de ce contact si agréable avec son cul, en bandant comme un cheval en toute impunité, sentant bien que le plaisir de ses caresses qui ne disent pas leur nom, sont largement partagées...

Après cela, et la séance de bronzage se prolonge, entrecoupée de baignades, pendant lesquelles je m'amuse avec ma sœur et avec ma mère dans l'eau par ces jeux d'enfants qui consistent à faire semblant de vouloir noyer l'autre ou à plonger sous l'eau et passer sous les jambes écartées de l'autre, et à chaque fois j'en profite pour, l'air de rien, toucher furtivement leurs seins ou leurs fesses, sans que ça ne les gêne le moins du monde...

A la fin de cette après-midi délicieuse, on est retourné à la maison, chacun range ses affaires dans sa chambre avant de se diriger vers la salle de bain pour prendre une douche.

Ma sœur est la première à la prendre, puis ma mère, et alors que je croyais que ma mère était déjà repartie dans sa chambre, je rentre dans la salle de bain et je la vois qui y est encore, et en culotte seulement :

- Oh pardon, je croyais que t'avais fini...

- Non mais c'est rien, reste j'ai presque fini là, et puis tu m'as vu comme ça à la plage alors c'est bon...

- Oué c'est vrai, ok

- Ta sœur en tout cas, c'est vrai que son maillot ne cache presque rien, mais ça lui va super bien, elle a un super beau corps! surtout ses seins, ils sont gros et vachement fermes en même temps, elle a de la chance!

- Oué c'est vrai,

- D'ailleurs t'en as bien profiter tout-à-l'heure, hein! me dit-elle avec un sourire coquin,

- Ben on peut pas résister à ça!... en lui renvoyant le même sourire,

- Moi mes seins, ils sont plus gros mais pas aussi fermes malheureusement... me dit-elle en prenant ses seins dans les mains devant le miroir,

- Non ça va je trouve...

- Ben vas y touche les tu verras!

Je me mets alors à toucher les énormes seins de ma mère en les pressant dans mes mains et en lui faisant remarquer qu'ils étaient encore fermes et très agréables... c'était un délice!

- Vas y rentre sous la douche j'y vais là,

Je me déshabille alors en ne me gênant pas pour dévoiler ma queue en pleine érection devant ma mère, avant de rentrer dans la douche, et ma mère, après un petit coup d'œil bien placé, quitte la salle de bain et je commence ma douche.

Quelques minutes plus tard, j'entends la porte se rouvrir, c'est ma sœur :

- T'as pas vu ou j'ai mis mon string rouge?

- Non, lui dis je en lui tournant le dos...

Et là, emporté par l'élan d'érotisme qui croit depuis hier, et surtout ce après-midi, j'ai une idée géniale :

- Ben comme t'es là, tu peux pas me frotter le dos s'il te plait?

- Ok, ben vite fait alors!

Après un instant, alors que je fais tout pour me tourner, elle finit par s'apercevoir de mon érection et lança :

- Waow! c'est quoi qui te fait bander comme ça? me dit-elle en fixant sans gêne ma queue que j'exhibe franchement

- Ben je sais pas... ben je repensais à tout-à-l'heure quand je te mettais de la crème, franchement t'as des formes de ouf!

- Merci, et c'est quoi qui t'excite le plus, mes seins ou mes fesses? me dit elle en rigolant et en me lançant un regard très chaud...

- Hmmmm je sais plus, faudrait que tu me remontres un peu!

- Ok, ben voilà mes seins! me dit elle en montant son débardeur, sans la moindre hésitation

Je me mets alors à les peloter sans scrupules, en sentant le bout de ses tétons se durcir sous mes caresses, et après quelques instants, elle se retourne et lève sa minijupe, en me disant :

- Et voilà, mon cul!

Mais là je vois qu'elle n'a pas de string, son cul est totalement nu, je me mets immédiatement à lui caresser les fesses, et j'hésite pas à passer ma main entre ses fesses et descendre sur sa chatte que je sens humide, je la vois au passage dans le miroir fermer ses yeux de plaisir et se cambrer d'avantage encore, je caresse franchement sa chatte et je glisse un doigt dans sa chatte toute chaude et toute mouillée, j'ai l'impression d'être en plein rêve! c'est trop bon!

Je lui dis alors :

- Et toi elle t'excite ma queue? regarde comment tu la fais durcir...

- Hmmmm c'est vrai qu'elle est bien dure là, elle me donne trop envie!

Elle se met alors à se rapprocher d'elle avant de la prendre dans sa bouche! Putain j'en reviens pas! ma bite dans la bouche de ma propre sœur, c'est trop bon!!!

Elle me suce comment une reine, en passant bien sa langue de haut en bas tout en me caressant les couilles, et en me regardant dans les yeux, je vois dans ses yeux l'immense plaisir qu'elle prend à me sucer comme une salope, c'est trop, je ne tarde pas à jouir, je la préviens une seconde avant mais elle me retient dans sa bouche que j'inonde ainsi de mon sperme...

Elle se retire en fermant sa bouche, se lève et se met devant le lavabo, elle remet ses habits en place puis crache dans le lavabo le sperme qu'elle a recueilli.

Je vois mon sperme sortir de sa bouche en ayant du mal à en croire mes yeux tellement cette situation est extraordinaire de perversion et d'excitation.

Elle se retourne et me dis :

- T'as aimé?

- Trop!

Puis elle sort de la salle de bain, puis j'en sors à mon tour, pour aller dans ma chambre me remettre un peu de mes émotions.

En m'écroulant sur mon lit, je me dis : « Putain! les vacances commencent bien!! »

Report Story

bydarkamel© 4 comments/ 210080 views/ 0 favorites

Share the love

Also in this series

Report a Bug

1 Pages:1

Veuillez Donner une Note à cette Soumission en ligne:

Please Rate This Submission:

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Please wait
Recent
Comments
by Anonymous

If the above comment contains any ads, links, or breaks Literotica rules, please report it.

There are no recent comments (4 older comments) - Click here to add a comment to this story or Show more comments or Lisez Tous les Commentaires des Utilisateurs (4)

Add a
Comment

Post a public comment on this submission (click here to send private anonymous feedback to the author instead).

Post comment as (click to select):

You may also listen to a recording of the characters.

Preview comment

Forgot your password?

Please wait

Change picture

Your current user avatar, all sizes:

Default size User Picture  Medium size User Picture  Small size User Picture  Tiny size User Picture

You have a new user avatar waiting for moderation.

Select new user avatar:

   Cancel